Salon du cheval d'El Jadida : Un apport indéniable à la filière équine nationale    Surf : Le magazine américain «Traveller» consacre un carnet de voyage au village de Taghazout    Don d'organes, quelle est la procédure ?    Fatema Nouali Azar : «Nous n'avons aucune crainte quant à la pérennité du Festival»    Catalogne: La mobilisation se poursuit après de nouvelles violences    Pour sa première implantation au Maroc : Giovanni Galli opte pour le Morocco Mall    Cartes d'abonnement. Après le Raja, succès chez le WAC    Climat: Des ONG fustigent les banques impliquées dans l'entrée en Bourse d'Aramco    Tensions dans le Golfe: La diplomatie aux abonnés absents, regrettent des experts    Brexit : l'UE et le Royaume-Uni tombent d'accord    Rien à attendre    Elide Fire: La boule anti-feu fait son entrée au Maroc    Communiqué du Bureau politique du PPS    Le Maroc s'incline face au Gabon en amical    Argentine: Le social au cœur de la campagne    Malika Demnati expose «le vivre ensemble» à Dar Souiri    Affaire Hajar Raissouni : Grâce royale pour les condamnés, un grand pas en avant    Hilale: L'autonomie est l'unique et seule solution à la question du Sahara    Pouvoir d'achat. Cinq chiffres confirment le pessimisme des ménages    Afriquia : «1.000 idées» pour développer l'entrepreneuriat    La lettre « agressive » de Trump à Erdogan    Témara : Un policier utilise son arme pour arrêter un multirécidiviste    Salé : Mise en échec d'une opération d'immigration illégale    La FAO salue les efforts du Maroc pour éradiquer la malnutrition    Crédit Agricole du Maroc : L'emprunt obligataire de 850 millions DH acté    La raison ou la haine ?    ONU: Hilale dévoile les violations des droits de l'Homme à Tindouf    Législation. Les députés tracent leur feuille de route    Des traces de la plus ancienne organisation collective et sociale trouvées au Maroc    Djamel Belmadi : Les supporters ont fait un travail magnifique    Avec Halilhodzic, on aura tout vu : une victoire, deux nuls et une défaite    Création d'un groupe d'amitié avec le Maroc au sein de la Chambre mexicaine des députés    Diplomatie, anticorruption et décentralisation : Les dossiers du futur président tunisien    Erdogan: La Turquie ne déclarera jamais de cessez-le-feu sans avoir atteint ses objectifs    Insolite : Un parachutiste heurte un lampadaire en plein défilé militaire    La Cité des métiers et des compétences de Laâyoune ouvrira ses portes en 2021    60% des femmes en Europe disent avoir subi le sexisme au travail    Le cercle diplomatique de Rabat organise une journée de diagnostic et de sensibilisation au cancer du sein    Divers    Le HCP et l'UNFPA renforcent leur partenariat    L'ONDA partage à Accra son expérience en matière de transformation numérique des aéroports    Euro 2020 : L'Espagne se qualifie au forceps    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    Surf: Le magazine américain "Traveller" consacre un carnet de voyage au village de Taghazout    "Candidats au suicide" de Hamza Atifi cartonne en Jordanie    Le Prince Moulay Rachid préside l'ouverture de la 12e Salon du cheval    Islamophobie: La tribune des 90 personnalités françaises devient une pétition à succès    Ainsi parlait Zarathoustra!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'équipe nationale en quête d'un point Et pourquoi pas plus ?
Publié dans Libération le 28 - 06 - 2019

Le Onze national croisera le fer, ce soir à partir de 18 heures au stade Assalam du Caire, avec son homologue ivoirien, match comptant pour la seconde journée du groupe D du tour des seizièmes de finale de la 32ème édition de la CAN qui se déroule actuellement en Egypte.
Une confrontation qui revêt toute son importance pour le Maroc et la Côte d'Ivoire, vainqueurs lors de la première manche sur le score identique de 1 à 0 respectivement de la Namibie et de l'Afrique du Sud.
Sur le papier, c'est un match à placer sous le signe de l'équilibre, même si du côté ivoirien, l'on parle de revanche et de rencontre qu'il ne faut surtout pas perdre. La star des Eléphants, Serge Aurier, et depuis l'annonce du tirage au sort, n'a pas manqué d'occasion de tenir les mêmes propos et avancer qu'il est impératif de vaincre le Onze marocain, équipe qui leur a fait doublement mal : une élimination lors des phases finales de la précédente CAN au Gabon et une élimination du Mondial russe en 2018.
Fort heureusement que dans le football, les paroles pompeuses ne reflètent en aucun cas ce que pourrait être la réalité du terrain. Pour le Onze national, la mission se veut des plus claires : négocier cette partie sans dégâts en vue de décrocher avant la troisième journée le ticket des huitièmes de finale.
Pour ce faire, l'équipe qui affiche un moral au beau fixe continue de peaufiner ses réglages au stade Haras Al Houdoud dans la capitale égyptienne. Le seul bémol reste la blessure au genou de l'attaquant Khalid Boutayeb pour qui la CAN est pratiquement terminée. Situation qui oblige le sélectionneur national, Hervé Renard, à faire avec ce qu'il a : un seul avant-centre de métier, le sociétaire de Leganès, Youssef Enseyri et recourir s'il le faut à l'option Amrabet, Boufal ou Idrissi pour combler ce forfait intervenu en pleine compétition.
En tout cas, tout le groupe se dit décidé à réussir ce cap comme l'avait souligné Ghanem Saiss. Il avait indiqué dans une déclaration rapportée par la MAP que «la sélection nationale est déterminée à remporter les trois points du match face à la Côte d'Ivoire ». Et d'ajouter que «l'EN a tourné la page du premier match et a les yeux braqués sur celui de vendredi », précisant que « les préparatifs des Lions de l'Atlas pour cette rencontre vont bon train » tout en mettant en exergue « la performance de l'équipe ivoirienne composée de joueurs talentueux et expérimentés ».
Pour l'ex-star du football ivoirien, Youssouf Fofana, la confrontation sera compliquée pour les deux protagonistes, affirmant à ce propos à la MAP que « le match entre le Maroc et la Côte d'Ivoire sera très difficile et l'équipe qui fera moins de fautes et dont les joueurs seront présents mentalement du début jusqu'à la fin de la rencontre remportera le duel ». Sachant que « les deux équipes se connaissent très bien. L'entraîneur des Lions de l'Atlas Hervé Renard a déjà été aux commandes des Eléphants avec lesquels il a remporté le titre continental en 2015 », dixit l'ancien international ivoirien, champion d'Afrique en 1992.
Bref, c'est à une sélection marocaine au grand complet, motivée à fond, décidée à ne rien lâcher et poussée par ses supporteurs que l'on s'attend ce soir. L'objectif est d'aligner un second résultat probant qui lui permettra d'accéder au tour suivant, tout en étant leader de sa poule, ce qui lui donnera le droit d'hériter au stade des huitièmes de finale du troisième du groupe B, E ou F.
Il convient de signaler qu'en plus de la rencontre Maroc-Côte d'Ivoire, sifflée par un trio camerounais conduit par Allioum Allioum qui avait arbitré le match d'ouverture de la CAN, le stade Assalam sera le théâtre juste après, à 21 heures, du second match de ce groupe qui mettra aux prises l'Afrique du Sud avec la Namibie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.