Séance atone    Automobile: Un frémissement des ventes qui peut être salutaire    Fonds Innov Invest: Nouvel appui aux startups    Ouverture partielle des frontières: Qui pourra en bénéficier?    Covid19: 115 nouveaux cas au Maroc, ce vendredi à 10h00    Casablanca: Un inspecteur de police tombe pour falsification de documents    Tourisme : la Tunisie et l'Egypte prennent de l'avance sur le Maroc    Erdogan provoque les chrétiens    Examen du PLFR en commission à la Chambre des représentants    Nasser Bourita : L'accès au territoire national, une opération exceptionnelle    Une série de réunions de la DTN pour développer le football national    La chimère des espaces verts : Casablanca à l'agonie    Huiles végétales, sucre et produits laitiers font grimper les prix mondiaux des produits alimentaires    L'OMDH préoccupé par les relations du Maroc avec Amnesty International    Athlétisme: Drôle de meeting et un gros bug à Zurich    Real Madrid: Marcelo indisponible trois semaines    Musée Mohammed VI d'Art moderne et contemporain    Reprise des activités à la Maison de la culture de Béni Mellal    "Papicha" au Festival du cinéma arabe de Séoul    Driss Guerraoui porté à la présidence du Réseau Afrique des maisons de la francophonie    Votre quotidien Al Bayane en kiosque dès ce lundi 13 juillet    Mohamed Benabdelkader : La réforme du système judiciaire passe par l'amélioration des conditions de travail des magistrats    Le Cameroun n'a pas encore donné son accord officiel pour la tenue du dernier carré de la C1    Association nationale des médias et éditeurs: Nouvelle vague d'adhérents    Adoption de projets de loi sur les établissements de crédit et la CCG    Exceptionnelle pour les frontières et progressive pour les mosquées : La vraie réouverture se fait désirer    Enseignement: Il est temps de mettre en œuvre le système de la loi cadre    Alaa Eddine Aljem présente son « Miracle du saint inconnu » à Séoul    RAM: voici le programme des vols exceptionnels à partir du 15 juillet    Les ministres arabes se félicitent des efforts déployés par le Maroc    Mahi Binebine, Giosuè Calaciura, Souad Labbize boycottent la cérémonie de remise    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Alerte météo: la canicule se poursuit dans ces villes du Maroc    Benzema élu joueur du mois en Espagne    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    La médina d'Asilah renoue avec l'art contemporain    La 2ème session du bac sera-t-elle annulée au Maroc ?    L'Homme refuse d'être libre    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Gims raconte son « Malheur Malheur »    Le Maroc intègre la communauté andine en tant que membre observateur    Dialogue social : Les partenaires sociaux préparent un nouveau round    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    Talaâ Saoud Al Atlassi : Le non du Maroc au plan israélien se démarque par son réalisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'équipe nationale en quête d'un point Et pourquoi pas plus ?
Publié dans Libération le 28 - 06 - 2019

Le Onze national croisera le fer, ce soir à partir de 18 heures au stade Assalam du Caire, avec son homologue ivoirien, match comptant pour la seconde journée du groupe D du tour des seizièmes de finale de la 32ème édition de la CAN qui se déroule actuellement en Egypte.
Une confrontation qui revêt toute son importance pour le Maroc et la Côte d'Ivoire, vainqueurs lors de la première manche sur le score identique de 1 à 0 respectivement de la Namibie et de l'Afrique du Sud.
Sur le papier, c'est un match à placer sous le signe de l'équilibre, même si du côté ivoirien, l'on parle de revanche et de rencontre qu'il ne faut surtout pas perdre. La star des Eléphants, Serge Aurier, et depuis l'annonce du tirage au sort, n'a pas manqué d'occasion de tenir les mêmes propos et avancer qu'il est impératif de vaincre le Onze marocain, équipe qui leur a fait doublement mal : une élimination lors des phases finales de la précédente CAN au Gabon et une élimination du Mondial russe en 2018.
Fort heureusement que dans le football, les paroles pompeuses ne reflètent en aucun cas ce que pourrait être la réalité du terrain. Pour le Onze national, la mission se veut des plus claires : négocier cette partie sans dégâts en vue de décrocher avant la troisième journée le ticket des huitièmes de finale.
Pour ce faire, l'équipe qui affiche un moral au beau fixe continue de peaufiner ses réglages au stade Haras Al Houdoud dans la capitale égyptienne. Le seul bémol reste la blessure au genou de l'attaquant Khalid Boutayeb pour qui la CAN est pratiquement terminée. Situation qui oblige le sélectionneur national, Hervé Renard, à faire avec ce qu'il a : un seul avant-centre de métier, le sociétaire de Leganès, Youssef Enseyri et recourir s'il le faut à l'option Amrabet, Boufal ou Idrissi pour combler ce forfait intervenu en pleine compétition.
En tout cas, tout le groupe se dit décidé à réussir ce cap comme l'avait souligné Ghanem Saiss. Il avait indiqué dans une déclaration rapportée par la MAP que «la sélection nationale est déterminée à remporter les trois points du match face à la Côte d'Ivoire ». Et d'ajouter que «l'EN a tourné la page du premier match et a les yeux braqués sur celui de vendredi », précisant que « les préparatifs des Lions de l'Atlas pour cette rencontre vont bon train » tout en mettant en exergue « la performance de l'équipe ivoirienne composée de joueurs talentueux et expérimentés ».
Pour l'ex-star du football ivoirien, Youssouf Fofana, la confrontation sera compliquée pour les deux protagonistes, affirmant à ce propos à la MAP que « le match entre le Maroc et la Côte d'Ivoire sera très difficile et l'équipe qui fera moins de fautes et dont les joueurs seront présents mentalement du début jusqu'à la fin de la rencontre remportera le duel ». Sachant que « les deux équipes se connaissent très bien. L'entraîneur des Lions de l'Atlas Hervé Renard a déjà été aux commandes des Eléphants avec lesquels il a remporté le titre continental en 2015 », dixit l'ancien international ivoirien, champion d'Afrique en 1992.
Bref, c'est à une sélection marocaine au grand complet, motivée à fond, décidée à ne rien lâcher et poussée par ses supporteurs que l'on s'attend ce soir. L'objectif est d'aligner un second résultat probant qui lui permettra d'accéder au tour suivant, tout en étant leader de sa poule, ce qui lui donnera le droit d'hériter au stade des huitièmes de finale du troisième du groupe B, E ou F.
Il convient de signaler qu'en plus de la rencontre Maroc-Côte d'Ivoire, sifflée par un trio camerounais conduit par Allioum Allioum qui avait arbitré le match d'ouverture de la CAN, le stade Assalam sera le théâtre juste après, à 21 heures, du second match de ce groupe qui mettra aux prises l'Afrique du Sud avec la Namibie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.