Bank Of Africa-BMCE Group : Un produit net bancaire consolidé de 13,9 MM DH en 2019    Coronavirus : le CCM propose 25 films marocains en streaming gratuit    Marché national et coronavirus : l'approvisionnement est normal et les prix sont stables    Covid-19: Employeurs affiliés à la CNSS, ceci vous concerne    Contaminé par le coronavirus, voici les dernières nouvelles du prince Charles    Covid-19 au Maroc: le bilan grimpe à 534 cas, 33 décès    Coronavirus : Crédit Agricole du Maroc décide du report des échéances de crédits    La planète se claquemure et guette le pic de l'épidémie    La Plateforme «Allo 300» enregistre près de 38.000 appels    En Algérie, la persécution judiciaire s'abat sur les opposants du régime en pleine pandémie de coronavirus    Fake news: arrestation d'un conseiller communal à Errachidia    Proche d'un retour, Xavi veut révolutionner l'effectif du Barça    En confinement : Voici une sélection de livres marocains à lire    Hassan El Fad fait son come-back avec sa célèbre série «Kabbour»    On connaît les nouvelles dates des JO de Tokyo    Opération de soutien provisoire: la mise au point de l'Intérieur    Covid-19 : Le Conseil provincial de Tiznit au chevet de la population locale    Coronavirus: Cuba exporte ses médecins…    Levinas, le visage, l'humanité    Coronavirus: la valeur de transfert des footballeurs a baissé    Lucile Bernard: «l'écriture comme unique porte de sortie, comme rédemption»    Nigeria : face au coronavirus, Lagos et Abuja se murent    Enseignement : Report des vacances du printemps    Temps stable dans tout le Maroc, ce lundi 30 mars    Covid-19: Ces solidaires… pour plaire    L'examen cyclique de l'humanité!    Un test en cinq minutes pour les automobilistes aux EAU    Les aides du Fonds spécial face à un dilemme de ciblage    Les effets du COVID-19 sur l'alimentation et l'agriculture à l'échelle mondiale    ADM maintient ses services sur le réseau autoroutier au standard de sécurité et de qualité    La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Abderrahim Nouri : Ça se passe bien avec Appie    Outre les meetings de Stockholm et Naples : La Diamond League reporte le meeting de Rabat    Le coronavirus chasse les dirigeants du Polisario des camps de Tindouf    Le quotidien du Premier secrétaire de l'USFP durant le confinement sanitaire    Le virus de la discorde met à mal l'unité de l'UE    "Les artistes luttent contre le déplaisir du confinement    Bob Dylan sort une chanson taillée pour cette période    Le Bolchoï diffuse ses meilleurs spectacles sur YouTube    Algérie : le journaliste Khalid Drareni incarcéré en détention préventive    Vahid: Taarabt, un nouvel homme    Sondage: la cote de popularité de Macron s'envole    Coronavirus: décès de l'ex-ministre Patrick Devedjian    Hongrie: Viktor Orban renforce ses pouvoirs…    NT7arko f'dar! La MDJS lance une application pour bouger à la maison    CNDP et AMRC se mobilisent pour faciliter le télétravail    Coronavirus : le Président américain promulgue le plan de sauvetage massif de l'économie    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mobilisation exceptionnelle pour lutter contre un vaste incendie au Portugal
Publié dans Libération le 22 - 07 - 2019

Avions et hélicoptères bombardiers d'eau ont repris leur noria dimanche pour appuyer les pompiers qui luttent contre un incendie faisant rage depuis samedi dans une région montagneuse du centre du Portugal où le feu avait tué une centaine de personnes en 2017.
Les flammes ont fait huit blessés dans la région de Castelo Branco, dont un civil dans un état grave qui a été évacué en hélicoptère vers Lisbonne, à 200 kilomètres au sud du sinistre. Trois des sept soldats du feu légèrement blessés l'ont été dans une collision entre deux voitures de pompiers.
A 09H30 (08H30 GMT), plus de 1.100 pompiers et 340 véhicules étaient engagés dans la lutte contre les flammes, selon le site de la Protection civile. Une importante partie de ce dispositif d'une ampleur rarement atteinte a été concentrée sur un grand incendie près de la commune de Vila de Rei avec quelque 760 pompiers, 230 véhicules et 11 moyens aériens mobilisés.
"Compte tenu du terrain difficile, nous n'avons pas réussi à maîtriser l'incendie de Vila de Rei mais seulement à le circonscrire à 60% malgré une accalmie du vent", a indiqué le commandant de la Protection civile pour la région centre, Luis Belo Costa, lors d'une conférence de presse.
Deux autres feux de forêts qui s'étaient déclarés samedi ont été circonscrits dans la nuit.
Le front de l'incendie de Vila de Rei s'étendait sur près de 25 kilomètres depuis son point d'origine.
Aucun village ne faisait l'objet d'une évacuation dimanche mais le recours à une telle mesure serait décidé "sans aucune hésitation en cas d'aggravation de la situation", a ajouté la Protection civile.
Dans la nuit, plusieurs hameaux ont été évacués par précaution. L'état-major de l'armée a annoncé dimanche dans un communiqué qu'il avait installé une cuisine de campagne à Vila de Rei, capable d'alimenter jusqu'à 600 personnes.
Quelques heures plus tôt, l'armée avait annoncé l'envoi en renfort de 20 militaires et de quatre engins pour "ouvrir des voies afin de faciliter l'accès des pompiers".
Cinq régions du centre et du sud du Portugal étaient dimanche en alerte maximale aux incendies, en raison de la sécheresse et des vents.
Mais les températures restent en dessous des valeurs maximales, au-delà de 41 degrés, qui déclenchent l'alerte rouge à la canicule.
Les feux de forêt, attisés par des vents violents, s'étaient déclarés samedi après-midi sur trois fronts dans des zones difficiles d'accès de la région de Castelo Branco.
Ces régions du centre du Portugal, vallonnées et couvertes de forêts, sont régulièrement la proie des incendies, dont les plus meurtriers de l'histoire du pays. 114 personnes y avaient trouvé la mort dans deux sinistres, en juin puis en octobre 2017.
Très touchées par l'exode rural, elles accueillent essentiellement des personnes âgées dont les villages se cachent dans les forêts d'eucalyptus, une essence extrêmement inflammable mais très demandée par l'industrie du papier. Malgré les risques, les habitants plantent ces arbres qui poussent très vite et représentent pour eux une source de revenus non négligeables.
Les champs et les pâturages sont abandonnés, les forêts ne sont plus entretenues et les sous-bois non-débroussaillés facilitent la propagation du feu.
Le Portugal est encore traumatisé par ces catastrophes et le gouvernement a déployé d'importants moyens pour éviter qu'elles ne se répètent.
Début juin, il avait décidé de nationaliser le système de communications d'urgence (SIRESP), qui avait connu des défaillances lors des incendies meurtriers de 2017. Les pompiers, alors sous-équipés en moyens de transmission, avaient eu du mal à coordonner leurs opérations et à couper les routes à temps pour éviter aux automobilistes d'être piégés par les flammes.
Le président de la République portugaise Marcelo Rebelo de Sousa a exprimé sa "solidarité avec les centaines de personnes qui combattent le fléau des incendies", dans un message publié sur le site de la présidence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.