Jeux africains : Le prince Moulay Rachid donne le coup d'envoi    Répit pour Huawei en plein flou sur les négociations commerciales avec Pékin    Ce que veut dire la Révolution du Roi et du Peuple    Marocains résidant à l'étranger : Cartographie des Marocains d'Europe    Point de vue : Faites la Jeunesse avant qu'elle ne soit vieillesse…    Le village de la 12e édition des Jeux africains ouvre ses portes à Rabat    Philippe Coutinho s'engage avec le Bayern Munich    Karim Alami perd tragiquement son fils    Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes    La Bourse de Casablanca réalise une bonne performance hebdomadaire    Managem annonce un chiffre d'affaires en baisse    El Andaloussi quitte Safran Electronics & Defense Morocco    Télécoms: L'ANRT dématérialise les agréments    Développement durable: La Commission nationale bientôt opérationnelle    L'expertise marocaine brille lors d'une formation internationale sur le sauvetage sportif en Centrafrique    Aïd Al Adha 1440 : Bon déroulement de l'opération d'abattage    Service militaire : La sélection démarre cette semaine    Moussaoui Ajlaoui : Créer un nouvel Etat en Afrique du Nord serait suicidaire pour la région. La position de Washington va dans ce sens    La France se prépare à accueillir le G7    L'administration américaine s'oppose à la création d'une entité fantoche    Macron reçoit Poutine avant le sommet du G7    Macron recevra jeudi Boris Johnson puis Kyriakos Mitsotakis    Syrie: les forces gouvernementales entrent dans la ville de Khan Cheikhoun    Des enfants maqdessis visitent des sites touristiques à Casablanca    Le fauteuil    La prise de conscience!    Doukkal s'entretient avec son homologue chinois sur la coopération dans le domaine de la santé    Le Royaume prend très au sérieux l'avenir et le présent de ses jeunes : Pour un Maroc fait par et pour sa jeunesse    La liste élargie de Hallilodzic    Jeux Africains : Le Maroc gagne par forfait l'Afrique du Sud    Démarrage de la nouvelle saison    Vidéo. Ce que pensent les Casablancais de la nomination d'Halilhodzic    Facebook, Google, Apple... : Attention, les Gafam vous pistent!    Visite de travail à Copenhague du président du Conseil exécutif de l'UNICEF, Omar Hilale    L'incendie qui ravage Grande Canarie hors de contrôle, nouvelles évacuations    Un incendie ravage une forêt de pins sur les hauteurs de Béni Mellal    Les usagers d'Instagram pourront désormais dénoncer la désinformation    Météo: les prévisions de ce lundi    Parcs zoologiques. Vers la fin de la capture et la vente des éléphants d'Afrique    Le Maroc: marché international de commerce de fossiles    Un centre sino-marocain de médecine traditionnelle bientôt à Casablanca    L'œuvre d'Oum Kaltoum ouvre le bal de la Biennale de Rabat    Les tambourinaires amazighs du Moyen- Atlas    Azelarabe Alaoui préside le jury du Festival Cèdre du court métrage    Nouvelle édition du Festival "Voix de femmes" à Tétouan    The Mask : Un reboot au féminin en préparation    La Star Afrofunk Bantunani à Casablanca    11è édition des Voix de Femmes à Tétouan du 19 au 24 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pinot maître des Pyrénées au Tour de France
Publié dans Libération le 23 - 07 - 2019

Les Pyrénées, une affaire française: Thibaut Pinot a dominé la montée finale de la 15e étape du Tour de France, dimanche, au-dessus de Foix, où Julian Alaphilippe a faibli pour la première fois mais sauvé son maillot jaune.
Deuxième de l'étape au lendemain de sa victoire du Tourmalet, Pinot a seulement été précédé par Simon Yates (Mitchelton). Le Britannique a enlevé son deuxième succès en quatre jours dans le massif pyrénéen, mais en dehors de la lutte pour le classement général.
Pour la deuxième fois en deux jours, le vainqueur sortant, le Gallois Geraint Thomas, a lâché du lest. Tout comme le Néerlandais Steven Kruijswijk, il a cédé une cinquantaine de secondes au Français, le grand bénéficiaire de la séquence pyrénéenne d'autant qu'il a trouvé dimanche pour finir les conditions météo qu'il affectionne, une température plus fraîche et la pluie.
Au classement général, Pinot est remonté de la 6e à la 4e place. Il s'est rapproché à 3 secondes seulement du Néerlandais Steven Kruijswijk et surtout à 15 secondes de Thomas. Dans les Pyrénées, il a gommé ainsi sa boulette de l'étape d'Albi, en début de semaine, quand il avait perdu 1 min 40 sec sur une "bordure".
"Il faut faire attention à ne pas donner trop de temps à Thibaut Pinot. Il est en grande forme mais il n'est pas le seul", a souligné Thomas, qui s'est rapproché à 1 min 35 sec du maillot jaune.
Pour Alaphilippe, les 5 derniers kilomètres menant au Prat d'Albis, un site pastoral inédit, ont été une longue souffrance. Le Français, grimaçant, n'a pu suivre Pinot qui s'est affirmé une nouvelle fois comme le meilleur grimpeur.
Dans cette étape de l'Ariège entamée tambour battant malgré son profil difficile (trois montées de première catégorie) et sa longueur (185 km), Pinot est parti à l'attaque à 7500 mètres de l'arrivée. Il s'est débarrassé de ses rivaux un à un.
Le Colombien Egan Bernal, le dernier à tenir sa roue, a lâché prise avant le panneau des quatre derniers kilomètres. Il avait obtenu auparavant le feu vert de Thomas pour suivre le Français, en état de grâce sur ce Tour.
Dans le final, ce dernier a rejoint l'Espagnol Mikel Landa, qui avait contre-attaqué de loin, dès le mur de Péguère, avant les 40 derniers kilomètres. "J'ai repris du temps à tout le monde, c'est le principal", a commenté Pinot, qui a souligné la performance collective de son équipe Groupama-FDJ.
"On a appliqué la tactique mise en place ce matin, ça a marché nickel. J'avais avec moi David (Gaudu) qui a fait un gros boulot encore, j'ai récupéré Rudy (Molard) et Seb (Reichenbach). On a montré qu'on était une équipe offensive et solide".
A l'inverse, Alaphilippe s'est retrouvé tôt esseulé, bien avant la montée finale. Il a dû lui-même aller chercher son ravitaillement dans sa voiture d'équipe faute d'autres coureurs de Deceuninck auprès de lui.
"Aujourd'hui, je ne pouvais pas faire plus", a commenté le Français qui s'est surpassé une nouvelle fois pour accrocher la 11e place de l'étape et surtout limiter la perte de temps.
"Samedi, j'ai vraiment puisé (dans mes réserves", a-t-il ajouté à propos de sa deuxième place du Tourmalet. "Tout ce que j'ai fait, tout ce que je donne, je commence à le payer. Je cours comme j'aime courir mais, avec le maillot jaune, il y a des responsabilités".
Le numéro un mondial s'est projeté sur la dernière semaine, après la journée de repos programmée lundi à Nîmes: "La très haute montagne ne fait que commencer. Dans les Alpes, ça va être un chantier."
Avant d'envisager un passage de témoin qui renforcerait ce Tour très français: "Thibaut (Pinot) a vraiment montré qu'il était parmi les plus forts des favoris. Il arrive dans une troisième semaine qui colle à sa peau, qui lui correspond bien, avec un bon état de fraîcheur. Si je suis amené à perdre le maillot, j'aimerais que ça soit lui le prochain à le revêtir."
A Foix, la victoire est revenue à Yates, présent dans l'échappée lancée après la première heure. Si les battus des jours précédents (D. Martin, Bardet, Nibali et Quintana notamment) se sont retrouvés dans ce groupe, aucun n'a eu la force de rivaliser avec Yates (26 ans).
Le vainqueur de la Vuelta 2018 a réussi la sortie des Pyrénées comme son entrée: il avait gagné jeudi l'étape de Bagnères-de-Bigorre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.