Loi de finances rectificative: séance commune du Parlement ce mercredi    Adoption en Conseil de gouvernement du projet de loi de finances rectificative    Vacances d'été: les horaires à éviter sur les autoroutes du Maroc    La mosquée Hassan II cherche un exploitant pour ses hammams    Stress test: Les banques marocaines toujours résilientes    4 terroristes présumés arrêtés à Nador    Covid-19: Inquiétude chez les élus américains    Covid19: 186 nouveaux cas ce mardi à 10h00    Plus de 45.000 MRE regagnent leur pays de résidence    Abderrahmane El Youssoufi raconté par son compagnon de route    Le monde arabe en 2033 [Analyse]    Si Abderrahmane et Marie-Hélène El Youssoufi ont fêté avec le TAS un sacre attendu depuis 80 ans    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Une vie et un destin hors du commun    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Les principaux chantiers et réformes économiques à l'actif du gouvernement El Youssoufi    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : La culture, une source d'intérêt majeure pour El Youssoufi    Renard: «j'ai conseillé à Achraf d'accepter le transfert à l'Inter»    Futsal: Hicham Dguig prolonge jusqu'en 2024    Tensions sino-américaines en mer de Chine    Hausse du SMIG : Voici ce que vous devez savoir    Les villes-hôtes candidates se mettent au travail    Biennale de Danse en Afrique du 22 au 27 mars 2021    51e FNAP: la ville ocre vibre aux rythmes des arts Populaires    Maroc/Covid-19: les fonctionnaires de trois prisons reconfinés    BDS – Défendre une cause c'est bien, respecter les avis des autres c'est mieux    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Le père fondateur de la presse ittihadie    Milouda: Une leçon de vie écrite aux couleurs de l'espoir    La Fondation du Forum d'Assilah annonce son programme d'activités culturelles et artistiques d'été    Le président brésilien annonce sa contamination au Covid-19    Le prince Moulay El Hassan décroche son bac    Le Wydad entame sa préparation collective à Agadir    Les mosquées ouvriront leurs portes    La Chambre des conseillers: adoption en commission d'un projet de loi édictant des mesures spécifiques à l'état d'urgence sanitaire    Coronavirus : quel impact sur les congés    Officiel: la date de réouverture des mosquées au Maroc    Qui est Driss Isbayene, le nouvel ambassadeur du Maroc au Mali ?    Le Marocain Aziz Krir remporte le titre    Côte d'Ivoire : Drogba brigue le poste de président de la FIF    Hamza Mehimdate, un photographe émotionnel    Les températures resteront élevées pendant plusieurs jours : La canicule s'installe !    Mauritanie : l'ex-président convoqué devant une commission d'enquête    L'Égypte, la France, l'Allemagne et la Jordanie avertissent Israël contre ses projets d'expansion    CGEM/PPS : rencontre autour du développement économique et social    COVID-19. Pour qui roule l'OMS?    Immigration clandestine: baisse des arrivées sur les côtes espagnoles    Les États-Unis n'accorderont pas de visas aux étudiants étrangers si les cours sont en ligne    Adil Bouaouad en quête de « rédemption »    « Derb Mila » à Casablanca embelli par des fresques murales    1.107 cas de triche au bac détectés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réhabilitation du cimetière juif d'El Jadida
Publié dans Libération le 17 - 08 - 2019

Deux cents membres de la communauté juive du Maroc originaires des principales villes du Maroc et de l'étranger ont assisté jeudi 1er août 2019 à l'inauguration de la réhabilitation du cimetière juif d'El Jadida. La cérémonie s'est déroulée dans une atmosphère agréable grâce à la bonne organisation de l'événement et à la contribution efficace des autorités concernées pour sa réussite. Cette réhabilitation s'inscrit dans le cadre de la décision du Roi Mohammed VI de rénover les cimetières marocains y compris les cimetières et sites funéraires juifs. Les travaux ont duré presque deux ans et ont consisté en chantiers de désherbage, restauration des tombes dégradées, colmatage, réfection du mur de clôture, remplacement des portes, blanchiment et autres améliorations. Le résultat final a été grandement apprécié par les visiteurs et par la population de la ville en général, d'autant qu'il s'agit d'un patrimoine marocain et d'une mémoire commune. Par la même occasion, la fête de la Hiloula y a été célébrée par les membres de la communauté en l'honneur du saint Rabbi Ihya Haïm Assouline dont la tombe est un lieu de pèlerinage pour la communauté.
D'une superficie de plus de deux hectares, ce cimetière marin se trouve en bordure de l'Océan atlantique, tout près de la cité portugaise. Il date manifestement des débuts du XIXème siècle lors de la création de la ville. D'autant que d'anciens mazaganais affirment que le terrain du cimetière aurait été offert à la communauté par une riche personnalité juive locale. Une autre datation le fait remonter au XVIIème siècle. En effet, dans sa déclaration à la presse lors de la cérémonie d'inauguration, Serge Berdugo, secrétaire général du Conseil des communautés israélites du Maroc, a précisé que le cimetière avait quatre siècles puisqu'on y a trouvé aussi des tombes anthropomorphiques qui n'existent que sur la côte marocaine et au Pays basque ! Il y a donc tout lieu de penser qu'elles proviennent du temps de la conquête portugaise. Outre les tombes des nationaux, le cimetière recueille aussi les sépultures de juifs d'autres nationalités qui ont vécu dans le passé à El Jadida tels Isaac Brudo, agent consulaire de France, décédé en 1945.
Aujourd'hui lieu de mémoire et d'histoire, le cimetière est l'une des sources de renseignements sur les anciennes familles qui habitaient la ville, quoique quelques tombes très anciennes, du fait de l'usure du temps et de l'érosion marine, ne portent plus aucune indication sur le défunt. Le cimetière dispose d'un gardien qui réside sur place et qui reçoit les visiteurs toute l'année notamment des juifs marocains établis à l'étranger qui viennent se recueillir sur les tombes de leurs ancêtres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.