Article 1067789    SCR: Deux nouveaux administrateurs désignés    L'EMSI primée à Istanbul    Lutte contre le cancer: Les engagements d'El Othmani    Marocains bloqués à Mellilia: reprise de l'opération de rapatriement    Province de Jerada/Covid-19 : Les mesures restrictives prolongées d'une semaine    Khalid Ait Taleb : «Nous sommes encore dans la première vague»    Chama Zaz : L'étoile de l'Aita Al Jabalia s'en est allée !    Programme de soutien destiné au domaine artistique : 459 projets subventionnés    Pédocriminalité : Après le drame de Adnane à Tanger, le supplice de Naïma à Zagoura    OCP : La solidité financière au rendez-vous    TPME, ces chiffres qui font peur !    Mali: Le président de transition Bah N'daw remercie le Roi Mohammed VI en recevant Nasser Bourita    Bilan bimensuel de la Covid-19 : Une hausse de 10% des cas d'infection depuis début septembre    De l'enseignement supérieur dans le monde arabe    La course aux points bat son plein aussi bien en haut qu ' en bas du tableau    Laâyoune : enquête judiciaire suite aux divagations de certains séparatistes    Automobile: la DGI lance un nouveau téléservice    La FIFA et la CAF entament leurs auditions    USA : séparation des pouvoirs, dites-vous ?    Boujemâa Achefri médite en couleurs    Les condoléances du roi Mohammed VI à la famille de Chama Zaz    Le FC Séville s'intéresse à Oussama Idrissi    L'art de l'écriture et le monde de la beauté universelle    Le Raja lance un nouveau jeu-concours (VIDEO)    Imminent retour des Marocains bloqués à Mellilia, Sebta temporise    Brexit: les tractations reprennent    Rachida Dati candidate aux présidentielles de 2022    Angleterre: Liverpool arrête Arsenal    Coronavirus: Lions de l'Atlas    L'artiste marocaine Amina livre ses « Confidences »    Matchs amicaux de l'équipe nationale : Halilhodzic dévoilera la liste des Lions de l'Atlas ce jeudi    Arbitrage : Hicham Tiazi de retour !    Le bilan gouvernemental: en déphasage des réalités du pays!    Pétition pour la vie: son initiateur réagit au rejet d'El Othmani    Hôpital militaire marocain à Beyrouth : plus de 39.000 prestations médicales    Vives tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan    Youssef Amrani réaffirme l'identité africaine du Maroc    Chama Zaz: la dame de la «Taktouka Al Jabalia» n'est plus    La députée Fatima Zahra Barassat interpelle le Chef du Gouvernement    Khansa Batma : "Il a fallu puiser dans mon vécu !"    Tanger-Tétouan-Al Hoceïma : Parachèvement en matériel informatique de 34 établissements scolaires    Procès à distance : Plus de 7.000 audiences tenues en cinq mois    Ahmed Tawfik Moulnakhla, DG de Guichet.com : « Au Maroc, c'est la pérennité du secteur qui est aujourd'hui en jeu »    Terrorisme : le Secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, au Maroc ce vendredi    Togo : Victoire Tomegah Dogbé, première femme à la tête de l'exécutif    Mohammedia: un Subsaharien interpellé dans une banque    France. Les généraux se révoltent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La célébration du soixantenaire de l'USFP constitue une illustration de considération et de fidélité à l'égard des symboles et des militants du parti
Publié dans Libération le 07 - 09 - 2019

A l'occasion de la célébration du 60ème anniversaire de la création de l'Union socialiste des forces populaires, le siège central de l'USFP a abrité vendredi en milieu de matinée, une conférence de presse donnée par le Premier secrétaire, Driss Lachguar et consacrée à l'annonce des activités commémoratives du soixantième anniversaire de la création du parti de la Rose.
A l'entame de la conférence, il a tenu à rappeler que la conjoncture que traverse actuellement le Maroc appelle à « un renforcement de la crédibilité du travail politique. Ainsi que la synergie des compétences partisanes afin de réaliser des objectifs précis en phase avec les attentes du peuple marocain». Dans ce sens, le Premier secrétaire a appelé à une réconciliation élargie et ouverte sur l'ensemble des potentialités du parti. « Nous sommes conscients des différents développements de la situation et nous estimons qu'il est grand temps que la famille ittihadie s'unisse de nouveau après que chacun d'entre nous eut pris son propre chemin », a-t il indiqué tout en insistant sur l'ouverture sur l'ensemble des compétences et cadres intègres imprégnés des idées progressistes.
Une volonté qu'il calque sur le nouveau visage de la gauche qui a récemment fait son apparition sur l'autre rive de la Méditerranée « Nous sommes convaincus que la lueur qui a jailli en Espagne et au Portugal peut parfaitement s'étendre à la gauche marocaine». Pour Driss Lachguar, cette unification doit être totale. C'est la raison pour laquelle il a indiqué que cet appel « est adressé à tous les leaders, symboles, cadres et militants du parti. La famille ittihadie est appelée à participer à cette étape qui intervient après que le peuple marocain a testé la gestion de ses affaires par deux tendances politiques différentes ».
Afin de donner plus de poids à son optimisme, Driss Lachguar s'est remémoré le passé. Un temps où, a-t-il dit, «les membres de l'Union socialiste des forces populaires, ont été confrontés à plusieurs défis, difficultés et obstacles. Certains ont été réprimés. D'autres enlevés ou encore torturés » avant de rappeler avec une fierté non dissimulée : « Mais notre parti a tenu bon face à toutes les attaques qui l'on ciblé, et il a été un acteur majeur dans la libération de notre pays »
Après avoir souligné que lors de sa création, le parti de la Rose «a été considéré comme un prolongement de la volonté du peuple marocain, il a aussi été, d'un point de vue social, un ardent défenseur des forces populaires et de la classe des travailleurs. », Driss Lachguar a souligné que depuis qu'il a vu le jour, le parti «a confirmé que sa création n'était pas une manière de répondre à des envies ou des orientations personnelles de ses fondateurs. Nous avons plutôt prouvé que la création de l'USFP a été animée par des conditions objectives. Notre parti a été créé pour combattre les injustices en tout genre ». Une description qui trouve un prolongement dans la célébration du 60ème anniversaire de la création de l'USFP qui se déroulera le 29 octobre prochain. Des festivités qui s'inscrivent dans la lignée des célébrations du 50ème anniversaire initié par Abderrahman El Youssoufi et traduisent la fidélité des membres dirigeants de l'USFP à leur histoire couronnée de succès. Et comme celle-ci s'est, de tout temps, basée sur des valeurs d'unité, il est logique que Driss Lachguar ait demandé que soit tenté, lors de cette journée, « de réconcilier les membres encartés du parti avec ceux qui ne le sont plus pour diverses raisons». Mais pas que.
Car cette journée sera également l'occasion de revisiter l'histoire du parti des forces populaires. Une exposition centrale sera organisée au même titre que d'autres, itinérantes, qui parcourront l'ensemble du Royaume. « Vous y trouverez des photographies ainsi que des documents officiels marquants. Sans oublier la tenue de plusieurs meetings nationaux et de grandes conférences qui traiteront aussi bien du passé que du présent et de l'avenir du parti », a précisé Driss Lachgar.
Chady Chaabi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.