Projet de loi de finances /Droits de douane: Les mesures phares    La politique pénale du Maroc jaugée à l'aune des droits de l'Homme    Akhannouch juge nécessaire la « mise à niveau » de l'entreprise marocaine    Missing    L'ONMT veut développer le tourisme golfique au Maroc    Le Maroc, un marché émergent alternatif pour les entreprises espagnoles face au Brexit    Les facteurs de vulnérabilité financière pourraient aggraver le prochain ralentissement économique    Calcio : La Juventus et Ronaldo enchaînent    Le Onze national décroche haut la main sa qualification au CHAN 2020    Salon du cheval : La Sorba de Maher El Bachir remporte le GP S.M le Roi Mohammed VI de Tbourida    Les enseignants cadres des AREF se remettent en grève    Météo : De fortes pluies prévues dans certaines régions    Aéroport Marrakech Menara: Arrestation d'un Brésilien en flagrant délit de trafic de cocaïne    Coppola travaille sur "Megalopolis", son projet de film le plus ambitieux    Participation marocaine au Festival des musiques "Oslo World"    Projection en Norvège du film "Paris Stalingrad" de la Marocaine Hind Meddeb    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    La justice fait renaître Samir de ses cendres    L'ANCP : « Le ministre de la Santé n'a pas pris cette mesure »    Manifestations au Liban: L'ambassade du Maroc met une ligne téléphonique à disposition des Marocains    Les subventions à la culture ont-elles tué la création?    «Le Sahara est marocain»: il invite l'Algérie et le Maroc à ouvrir leurs frontières    Flexibilité du dirham : la solution de Jouahri en cas de choc externe    «La subvention a pratiquement aidé le secteur»    «Les subventions aux arts plastiques pourraient connaitre un réexamen»    PPS: l'opposition pour l'édification d'une alternative démocratique    «N'assassinez pas le rêve» des étudiants de Boulemane    Faculté de droit d'Agadir: Un acte inadmissible!    Les Botolistes proches de la qualification    Compensation: le PLF 2020 prévoit une dotation de plus de 13 MMDH    CAN 2020 : Les joueurs locaux corrigent l'Algérie    Météo: le temps qu'il fera ce dimanche    Vidéo. Le Maroc lance son premier nanosatelite dans l'espace    Vidéo. Mine d'art de Khouribga: quand les artistes essayent de "passer le relais"    Couverture alimentaire : Le Maroc a atteint « un bon niveau », selon Sadiki    Le Maroc rejoint le Réseau des Autorités de prévention de la corruption    Brexit, politique étrangère… au sommet de Bruxelles    Quand Donald Trump s'en prend à Bruce Springsteen et Beyoncé    Les glaciers suisses ont diminué de 10% en 5 ans    Insolite : Conférence record    Bella Hadid se livre sur son état mental    La Twittoma, ou comment les réseaux sociaux servent la bonne cause    Amar Saâdani : Le Sahara est marocain    Jack Lang : «Trésors de l'Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar témoigne de l'histoire du Maroc»    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie à guichets fermés    Les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf mise à nu    ITF juniors au Maroc: Le RUC passe le relais au Riad    Syrie: Washington arrache une trêve à Erdogan, en vue de la création d'une « zone de sécurité »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Sénégal réitère son soutien à la marocanité du Sahara
Publié dans Libération le 18 - 09 - 2019

Le Sénégal a réitéré, lundi à Rabat, son soutien ferme et constant à la marocanité du Sahara, considérant le Plan d'autonomie présenté par le Royaume comme la seule solution à ce différend régional.
Cette position a été réaffirmée lors d'un point de presse par le ministre sénégalais des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur, Amadou Ba, à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita.
«Je voudrais réitérer à ce propos le soutien ferme et constant de la République du Sénégal à la marocanité du Sahara. C'est une position que le Sénégal défend depuis longtemps», a déclaré le chef de la diplomatie sénégalaise, réaffirmant l'appui de son pays au rôle des Nations unies pour trouver une solution à cette question.
Nasser Bourita a exprimé, à cette occasion, ses remerciements pour le ministre et la diplomatie sénégalaise qui, a-t-il dit, a «toujours été aux côtés» du Maroc dans son combat pour l'intégrité territoriale, ajoutant que le Royaume restera toujours reconnaissant à ce rôle» fort et actif «de cette position exprimée à chaque fois dans les réunions régionales et internationales.
Les relations entre le Maroc et le Sénégal se démarquent par une «communauté de destin» qui cristallise la réussite d'un modèle de coopération Sud-Sud, a-t-il ajouté.
Les liens «excellents» entre le Maroc et le Sénégal se distinguent par leur caractère «spécial» et ne sont pas seulement marqués par un héritage spirituel et de simples aspects diplomatiques mais par une «communauté de destin «cristallisant la réussite d'un modèle de coopération Sud-Sud et gagnant-gagnant, a tenu à souligner Nasser Bourita .
Il a, en outre, fait observer que ces liens unissant les deux pays sont «indéfectibles», notant que la visite du diplomate sénégalais s'inscrit dans le cadre du raffermissement de ces rapports et de la tradition de consultation politique.
«Les deux peuples se souviennent du discours prononcé par S.M le Roi Mohammed VI depuis Dakar en novembre 2016 à l'occasion du 41ème anniversaire de la Marche Verte», a relevé Nasser Bourita, insistant que le choix de ce lieu n'est pas «anodin» puisque les Marocains se sentent chez eux au Sénégal.
Il a rappelé, dans ce sens, les huit visites que le Souverain avait effectuées au Sénégal, «ce qui représente le plus grand nombre de visites effectuées par S.M le Roi à un pays africain».
Par ailleurs, Nasser Bourita a souligné l'importance de tenir la prochaine session de la Grande commission mixte de coopération (GCMC), considérée comme un mécanisme de coopération bilatérale, à une date et à un lieu qui seront convenus d'un commun accord.
Il s'est également arrêté sur la nécessité d'accélérer la mise en œuvre des différents accords conclus entre les deux pays et d'identifier d'autres opportunités de coopération et d'investissement dans divers domaines.
Ces entretiens ont été l'occasion de passer en revue les différentes facettes de coopération entre les deux pays et de faire part d'«une profonde satisfaction» quant aux progrès accomplis en matière de coopération, notamment dans les domaines de la santé, de l'agriculture, des transports, de la pêche et de la diplomatie, a conclu Nasser Bourita.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.