Des agents de voyage et des professionnels examinent les moyens de promouvoir la destination Dakhla    L'Inde donne son feu vert pour l'exportation du vaccin vers le Maroc    La forte participation à la conférence de soutien à l'initiative d' autonomie confirme le réalisme de la vision marocaine    L'appui US au plan d' autonomie s 'inscrit dans une logique de rupture par rapport au statu quo qui entretenait la tension dans la région    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    Tel-Aviv accueille le premier incubateur israélo-marocain    La CCIS de Dakhla-Oued Eddahab et Attijariwafa Bank scellent un partenariat pour soutenir les commerçants et lesTPE    Mobilité propre : Volvo capitalisera désormais sur l'électrique cette année    Le Maroc et Israël signent un accord pour des vols directs entre les deux pays    SM le Roi reçoit le ministre émirati des affaires étrangères et de la coopération internationale    Joe Biden marque la rupture avec Trump à son arrivée à la Maison Blanche    Matteo Renzi, le ténor toscan devenu inaudible    Rallye Aïcha des Gazelles : la 30ème édition de nouveau reportée    Belhanda, buteur et passeur avec Galatasaray    Botola Pro D2: Le RAC et le TAS se neutralisent    La Juventus s ' adjuge la Supercoupe d'Italie    Evolution du coronavirus au Maroc : 1164 nouveaux cas, 4 63. 706 au total, jeudi 21 janvier 2021 à 18 heures    "Le secret de la lettre " , nouveau roman de Mohammed Ennaji    Le premier club de tolérance et de coexistence voit le jour à Essaouira    Ecrivain le plus lu de France, Guillaume Musso a écrasé ses concurrents en 2020    Lutte contre la corruption : des experts internationaux plaident pour une approche solide et coordonnée    L'Opinion : Distorsions espagnoles    Faculté de droit de Rabat : Des partenariats pour l'inclusion professionnelle    Radios privées, une «mue» bienfaitrice!    SM le Roi félicite M. Faustin-Archange Touadéra    Les détenus d'Al-Hoceima transférés suite à des comportements contraires aux lois    Abdelghani Siffeddine : Un grand Rajaoui s'éteint    Les écrans menacent-ils la vie de nos enfants ?    Stimuler vos défenses immunitaires    Comment fonctionnera le nouveau bachelor marocain    Mondial des clubs : Le Bayern affrontera Al Duhail ou Al Ahly en demi-finale    L'ONU condamne le meurtre de deux Casques bleus, dont un Marocain, en République centrafricaine    Coupe du Roi : le Real éliminé par un club de D3 espagnole    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    «Livre de chevet : les effets positif de la pandémie»    A la découverte de l'univers fantastique de Yassine Balbzioui à Rabat    Rencontre-débat avec Zainab Fasiki à l'IF de Fès    Renault Maroc maintient son leadership    Gestion de la Covid-19 : le Maroc, modèle en Afrique et dans la région Mena    Mise au point : Les "attaques injustifiées" et les "assertions diffamatoires" de RSF ne passent pas    France. Contre l'extrémisme turc, le remède marocain et émirati    Activité portuaire : une croissance honorable malgré la crise    Inde : prochaine référence dans la production de vaccins ?    Digitalisation, Marjane holding met le turbo    Vaccins contre le Covid-19 : victoire du « chacun pour soi »    CHAN 2020 / Groupe A: Une journée à l'avantage du Burkina Faso    Le poison de « la vérité alternative »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bachir Edkhil : L'option référendaire est caduque
Publié dans Libération le 19 - 10 - 2019

L'Algérie et son protégé dans les camps de Tindouf doivent se rendre à l'évidence que l'option référendaire est caduque étant incompatible avec la réalité historique et sociologique de la région, a affirmé à Mexico l'universitaire et écrivain marocain Bachir Edkhil.
Intervenant mardi lors d'une conférence à l'Université Anáhuac de Mexico, sur le thème «Sahara: recensements espagnols et objectifs coloniaux», l'écrivain marocain a souligné que l'Algérie et le Polisario spéculent sur le nombre de la population des camps de Tindouf sachant qu'il n'y a jamais eu un recensement crédible dans la région.
Cet état de fait prouve, selon lui, l'incapacité à définir le corps électoral et donc l'impossibilité de procéder à un référendum. Lors de cette rencontre, Bachir Edkhil est revenu sur différents aspects historiques et sociologiques de la question du Sahara, et a mis l'accent sur les liens indéfectibles entre les populations de cette région et la monarchie.
L'universitaire marocain, qui intervenait dans le cadre du «Séminaire sur le Moyen-Orient et le Maghreb», a été l'invité d'une série d'activités culturelles, organisées par le président et la vice-présidente du think tank NejMaroc, Mohamed Badine El Yattioui et Claudia Barona Castañeda.
L'un des principaux objectifs de ce séminaire est de promouvoir la connaissance de la culture, de l'histoire, de la géographie et de l'importance géopolitique d'une région peu étudiée en Amérique latine, à savoir l'Afrique du Nord.
A Mexico, Bachir Edkhil a participé en tant qu'invité spécial à l'émission de radio «Dialogues avec le monde», au cours de laquelle il a parlé de sa passion pour la poésie et en particulier de son livre «Dune nue».
L'universitaire marocain a de même tenu une réunion de travail avec la responsable de la recherche de la faculté des études globales, Mme Catherine Prati Rousselet et son adjoint Angel Rabih Rayes, dans le but d'explorer les opportunités à même de contribuer au rapprochement des deux pays qui présentent des similitudes au niveau culturel et qui peuvent œuvrer ensemble pour faire face aux défis qui se présentent sur la scène mondiale pour les deux parties.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.