Programme des principaux matchs du dimanche 26 janvier    CGEM: Et maintenant, au travail!    Coronavirus : L'ambassade du Maroc en Chine réagit    LDC Afrique: Le Raja est qualifié pour les quarts de finale    CGEM/DGI : Echange autour des dispositions de la Loi de Finances 2020    Botola: Le programme de la14 e journée    Turquie : un séisme fait au moins 21 morts dans l'est du pays    Syrie : plus de 38.000 déplacés en cinq jours dans le nord-ouest    La ministre espagnole des Affaires étrangères : le Maroc a le droit de délimiter son espace maritime    Le Maroc instaure le contrôle sanitaire aux ports et aéroports internationaux    Hausse des exportations agro-alimentaires en 2019    4ème Congrès du PAM : des pamistes toujours en quête d'un candidat rassembleur, proposent Mekki Zizi    Les enseignants contractuels reviennent à la charge    ONEE-TAQA : Prorogation du Contrat d'achat et de fourniture d'électricité de la centrale de Jorf Lasfar    Maroc-Espagne : Le « dialogue » pour résoudre le chevauchement des droits maritimes    CGEM: Passation des pouvoirs entre Mohamed Bachiri et Chakib Alj    L'ambassade du Maroc en Chine met en place une cellule de crise    Le nouvel Ambassadeur du Maroc au Liberia remet ses lettres de créance au Président Weah    Voici le temps qu'il fera ce samedi    Le portugais Pestana Hotel Group renforce son offre    Thomas Reilly : Les progrès réalisés par le Maroc le placent en pole position en Afrique    La SIE change de positionnement    L'IFC octroie une enveloppe de 100 millions de dollars à la région de Casablanca-Settat    Le surfeur Boukhiam fier de représenter le Maroc, le monde arabe et l'Afrique aux JO 2020    La Bundesliga veut abaisser à 16 ans l'âge minimum pour jouer en pro    Rajoy, d'ex-chef du gouvernement à président de la fédération espagnole de football ?    En marge de l'ouverture à Laâyoune des consulats généraux de la RCA et de Sao Tomé    Habib El Malki reçoit l'ambassadeur d'Autriche à Rabat    En recevant Merkel, Erdogan met en garde contre une propagation du chaos libyen    Paris au défi de convaincre le Pentagone de rester au Sahel    La Chambre des représentants adopte une proposition et cinq projets de loi    Arrêter de fumer 4 semaines avant une opération réduit le risque de complications    Insolite : Brève cavale    Des failles de sécurité constatées sur le navigateur web Safari    Piers Faccini, le maître de la complainte    Les vraies raisons de la perte de poids d'Adele    Bientôt, un musée Kylie Jenner    Irak : des milliers de manifestants réclament le départ des troupes américaines    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    Le Raja accroché à la veille de son départ en Tunisie    Proche-Orient: Trump promet son plan de paix dans les jours à venir    Indice de perception de la corruption 2019 : Le Maroc perd 7 places    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Berkane plane sur un championnat allant cahin caha et le Raja de Béni Mellal sombre dans ses méandres
Publié dans Libération le 26 - 11 - 2019

Pour les suiveurs du football national, le passage du légendaire derby de samedi aux matchs de la Botola, le lendemain, a vraiment dû être brutal. Le contraste était vraiment saisissant. Difficile de nier que, lors des rencontres disputées pour le compte de la 7ème journée du championnat, laquelle par ailleurs fut tronquée, l'on était à des années-lumière du spectacle offert par le match Wydad-Raja de la veille. Autrement dit, les clubs en lice dimanche après-midi ne boxaient pas dans la même catégorie. Ce qui n'a pourtant pas empêché l'un d'entre eux de s'installer en tête d'un championnat dont il est quasi-impossible de tirer des enseignements tant les reports sont légion, devançant le Wydad de trois points et le Raja de sept, mais en comptant un match de plus que les Verts.
Berkane s'empare
de la tête
Si la RSB en est là, deux points devant son dauphin, le MAT, c'est grâce aux quatre victoires de rang enregistrées, faisant suite au match nul de la première journée. Des succès acquis, entre autres, face à des adversaires de prestige (HUSA 0-1/ WAC 0-1), en s'appuyant sur une défense en socle d'airain, la meilleure du championnat (2 buts encaissés). A l'inverse, cette tendance à gagner par un but d'écart révèle en creux les difficultés éprouvées offensivement par les Berkanis. Le départ, lors du mercato estival, de leur désormais ex-canonnier, Laba Kodjo, en direction des Emirats Arabes Unis (Al Aîn) y est pour beaucoup. L'avenir nous dira si Tarik Sektioui réussira à pallier ce manque à gagner par une expression offensive et surtout collective efficiente, qui tarde à se dessiner jusqu'à présent. Une impression confortée par la moyenne de sept tirs tentés par match, soit trois de moins que la saison précédente. D'ailleurs, dans le derby de l'Est, les protégés de l'ex-international marocain ont eu du mal à ébrécher le bloc du Mouloudia d'Oujda. Ils ne doivent leur salut et donc leur victoire qu'à un but contre sans camp du malheureux Jamal Harkass (45'). Mais comme on dit souvent, il n'y a que les résultats qui comptent, et jusqu'à présent, force est de constater que les résultats sont au rendez-vous, d'autant plus que dans la maîtrise et la gestion d'une avance qui n'a jamais dépassé un but depuis le début du championnat, les joueurs de Berkane sont maîtres de leur sujet, contrairement au FUS de Rabat qui galère sérieusement quand il est question de conserver un résultat.
Le FUS laisse trop
de points en route
C'est désormais une fâcheuse tendance, pis, une marque de fabrique. Les protégés de Walid Regragui sont incapables de conserver un avantage. Hormis le succès de la première journée contre l'IRT (1-0), et le nul contre le Raja de Béni Mellal (2-2), le FUS s'est fait rejoindre après avoir mené au score contre le MCO (défaite 2-1), la RSB (1-1), l'OCK (1-1), les FAR (défaite 4-2), et donc la Renaissance de Zemamra, son dernier adversaire en date. L'ouverture du score signée Joseph Kombous (54') sur penalty n'a encore une fois pas suffi. Puisqu'un peu plus de vingt minutes plus tard, le défenseur du Fath Union Sport, Mahamadou N'Diaye envoyait malencontreusement le ballon au fond de ses propres filets. Ainsi, et alors qu'ils auraient pu accrocher le premier wagon du classement, les Rbatis se retrouvent dans le ventre mou, 10èmes avec sept points au compteur. Leur adversaire continue, pour sa part, à étonner par son début de championnat plein de promesses (6ème avec 8 points). D'autant plus surprenant que l'on parle d'un promu. Un statut qui ne réussit pas à tout le monde visiblement.
Preuve en est, le Raja de Béni Mellal qui continue de s'enfoncer dans les bas fonds du classement (16ème), après une énième défaite, la quatrième en autant de déplacements et la sixième depuis le début de la saison pour un seul petit match nul. Cette fois-ci, le bourreau se nomme le Difaâ d'El Jadida par l'entremise de Chouaib El Maftoul (55') qui se retrouve aujourd'hui sur le podium (3ème). Autant dire que le RBM et toutes ses composantes se dirigent tout droit vers une saison catastrophique et une relégation somme toute logique, à la lumière notamment d'une gestion sportive calamiteuse, illustrée par un mercato dénué de tout bon sens, enregistrant pas moins de 30 mouvements dans le sens des départs et des arrivées.
Une place plus haut et trois points devant le RBM, le Youssoufia de Berrechid continue de patauger dans des résultats en dents de scie qui risquent de le mettre sous pression jusqu'à la fin de saison. Pas sûr que le CAYB réussisse à se maintenir une seconde saison de suite tout en faisant preuve d'autant d'irrégularités. On se demande bien comment une équipe qui a battu le Raja une semaine plus tôt, s'est-elle fait étrier sans opposer aucune résistance à l'IRT. Certes c'était à l'extérieur, mais n'empêche, il y avait largement la possibilité de ramener quelque chose du déplacement à Tanger.
Du coup, le Youssoufia de Berrechid n'arrive pas à s'extirper de la zone rouge, tandis que l'Ittihad de Tanger respire un bon coup après cette victoire Ô combien importante, la première de la saison.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.