Coronavirus: nouveau record d'infections, la répartition géographique    Tanger-Med : Saisie de plus 190 kg de chira    Le Rwanda nomme une nouvelle ambassadrice au Maroc    Pourquoi Mike Pompeo est en Pologne    Live. Coronavirus : la situation au Maroc, samedi 15 août à 18h    Evolution Covid-19 au Maroc : 1.776 nouveaux cas, 41.017 cas cumulés au samedi 15 août à 18 heures    Pourquoi les Marocains se tournent de plus en plus vers le Canada ?    Barça: Bartomeu prépare le grand ménage    Amrani met en lumière la vision Royale pour un Maroc de paix et de prospérité    Message du roi Mohammed VI au président indien    Haja El Hamdaouia met un terme à sa carrière (VIDEOS)    Casablanca: tentative de kidnapping dans un bus à Hay Hassani    Météo: jusqu'à 45 degrés ce vendredi au Maroc    Finances publiques: Principaux points du BMSFP de la TGR    Explosion à Beyrouth: Pont aérien humanitaire de l'UE    France: Une autre mosquée incendiée à Lyon    Nomination des membres du conseil de l'ANRE    Casa-Settat: Le Conseil de la région examine le PDR    Botola Pro D1: Report de trois matches de la 22è journée    Covid-19 : Des joueurs Wydadis contaminés    Casablanca se barricade peu à peu !    Le Maroc devient le cinquième pays africain le plus touché    Cinéma : L'actrice égyptienne Shwikar n'est plus    Tindouf: l'affaire du détournement de l'aide humanitaire continue de faire réagir    Transfert: Arsenal réalise un joli coup    Tout savoir sur l'exemption des personnes touchées par la pandémie des impôts et redevances dus à la commune    Le trafic de 720 chardonnerets avorté à Fqih Bensaleh    Titrisation : La constitution du FT Immo LV prévue le 2 septembre    Covid-19: Le vaccin d'AstraZeneca sera prêt au 1er trimestre 2021    Sahara marocain: L'ambassade du Maroc à Pretoria promeut la doctrine nationale    Des cas de contamination au Covid-19 enregistrés parmi le personnel judiciaire    Les collectivités territoriales dégagent 3,7 MMDH d'excédents budgétaires au premier semestre    Les divagations d'Alger mises à nu par l'UE    Célébration du 41ème anniversaire de la récupération d'Oued Eddahab    Kamala Harris se rêve en première vice-présidente noire des Etats-Unis    La 22ème journée de la Botola au conditionnel    Annulation des Mondiaux juniors de taekwondo    Entrée en vigueur du protocole de traitement à domicile des patients asymptomatiques    L'EN de cyclisme en stage de préparation à Ifrane    Comment Sharon Stone a frôlé la mort à trois reprises    Des milliers de fans réunis à Abidjan un an après la mort de DJ Arafat    Dwayne Johnson, acteur le mieux payé de Hollywood    Une première dans l'histoire du Maroc!    «A Taste of Things to Come» exposé à Séoul    Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab    Lahcen Bouguerne libère la voix des femmes    L'avenir du monde arabo-musulman est indissociable de celui de la cause palestinienne    COVID-19 : Décès de l'artiste populaire Abderrazak Baba, un pionnier de la dakka marrakchia    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Berkane plane sur un championnat allant cahin caha et le Raja de Béni Mellal sombre dans ses méandres
Publié dans Libération le 26 - 11 - 2019

Pour les suiveurs du football national, le passage du légendaire derby de samedi aux matchs de la Botola, le lendemain, a vraiment dû être brutal. Le contraste était vraiment saisissant. Difficile de nier que, lors des rencontres disputées pour le compte de la 7ème journée du championnat, laquelle par ailleurs fut tronquée, l'on était à des années-lumière du spectacle offert par le match Wydad-Raja de la veille. Autrement dit, les clubs en lice dimanche après-midi ne boxaient pas dans la même catégorie. Ce qui n'a pourtant pas empêché l'un d'entre eux de s'installer en tête d'un championnat dont il est quasi-impossible de tirer des enseignements tant les reports sont légion, devançant le Wydad de trois points et le Raja de sept, mais en comptant un match de plus que les Verts.
Berkane s'empare
de la tête
Si la RSB en est là, deux points devant son dauphin, le MAT, c'est grâce aux quatre victoires de rang enregistrées, faisant suite au match nul de la première journée. Des succès acquis, entre autres, face à des adversaires de prestige (HUSA 0-1/ WAC 0-1), en s'appuyant sur une défense en socle d'airain, la meilleure du championnat (2 buts encaissés). A l'inverse, cette tendance à gagner par un but d'écart révèle en creux les difficultés éprouvées offensivement par les Berkanis. Le départ, lors du mercato estival, de leur désormais ex-canonnier, Laba Kodjo, en direction des Emirats Arabes Unis (Al Aîn) y est pour beaucoup. L'avenir nous dira si Tarik Sektioui réussira à pallier ce manque à gagner par une expression offensive et surtout collective efficiente, qui tarde à se dessiner jusqu'à présent. Une impression confortée par la moyenne de sept tirs tentés par match, soit trois de moins que la saison précédente. D'ailleurs, dans le derby de l'Est, les protégés de l'ex-international marocain ont eu du mal à ébrécher le bloc du Mouloudia d'Oujda. Ils ne doivent leur salut et donc leur victoire qu'à un but contre sans camp du malheureux Jamal Harkass (45'). Mais comme on dit souvent, il n'y a que les résultats qui comptent, et jusqu'à présent, force est de constater que les résultats sont au rendez-vous, d'autant plus que dans la maîtrise et la gestion d'une avance qui n'a jamais dépassé un but depuis le début du championnat, les joueurs de Berkane sont maîtres de leur sujet, contrairement au FUS de Rabat qui galère sérieusement quand il est question de conserver un résultat.
Le FUS laisse trop
de points en route
C'est désormais une fâcheuse tendance, pis, une marque de fabrique. Les protégés de Walid Regragui sont incapables de conserver un avantage. Hormis le succès de la première journée contre l'IRT (1-0), et le nul contre le Raja de Béni Mellal (2-2), le FUS s'est fait rejoindre après avoir mené au score contre le MCO (défaite 2-1), la RSB (1-1), l'OCK (1-1), les FAR (défaite 4-2), et donc la Renaissance de Zemamra, son dernier adversaire en date. L'ouverture du score signée Joseph Kombous (54') sur penalty n'a encore une fois pas suffi. Puisqu'un peu plus de vingt minutes plus tard, le défenseur du Fath Union Sport, Mahamadou N'Diaye envoyait malencontreusement le ballon au fond de ses propres filets. Ainsi, et alors qu'ils auraient pu accrocher le premier wagon du classement, les Rbatis se retrouvent dans le ventre mou, 10èmes avec sept points au compteur. Leur adversaire continue, pour sa part, à étonner par son début de championnat plein de promesses (6ème avec 8 points). D'autant plus surprenant que l'on parle d'un promu. Un statut qui ne réussit pas à tout le monde visiblement.
Preuve en est, le Raja de Béni Mellal qui continue de s'enfoncer dans les bas fonds du classement (16ème), après une énième défaite, la quatrième en autant de déplacements et la sixième depuis le début de la saison pour un seul petit match nul. Cette fois-ci, le bourreau se nomme le Difaâ d'El Jadida par l'entremise de Chouaib El Maftoul (55') qui se retrouve aujourd'hui sur le podium (3ème). Autant dire que le RBM et toutes ses composantes se dirigent tout droit vers une saison catastrophique et une relégation somme toute logique, à la lumière notamment d'une gestion sportive calamiteuse, illustrée par un mercato dénué de tout bon sens, enregistrant pas moins de 30 mouvements dans le sens des départs et des arrivées.
Une place plus haut et trois points devant le RBM, le Youssoufia de Berrechid continue de patauger dans des résultats en dents de scie qui risquent de le mettre sous pression jusqu'à la fin de saison. Pas sûr que le CAYB réussisse à se maintenir une seconde saison de suite tout en faisant preuve d'autant d'irrégularités. On se demande bien comment une équipe qui a battu le Raja une semaine plus tôt, s'est-elle fait étrier sans opposer aucune résistance à l'IRT. Certes c'était à l'extérieur, mais n'empêche, il y avait largement la possibilité de ramener quelque chose du déplacement à Tanger.
Du coup, le Youssoufia de Berrechid n'arrive pas à s'extirper de la zone rouge, tandis que l'Ittihad de Tanger respire un bon coup après cette victoire Ô combien importante, la première de la saison.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.