Tindouf: l'affaire du détournement de l'aide humanitaire continue de faire réagir    Tout savoir sur l'exemption des personnes touchées par la pandémie des impôts et redevances dus à la commune    Vaccin anti-Covid-19: l'UE conclut un accord pour l'achat de 300 millions de doses    Transfert: Arsenal réalise un joli coup    Titrisation : La constitution du FT Immo LV prévue le 2 septembre    Transport routier: 153 MDH destinés au renouvellement du parc automobile (2020)    Fkih Ben Salah: une tentative de trafic de 720 chardonnerets avortée    Covid-19 au Maroc: témoignages poignants de médecins réanimateurs    OMS : Le Covid-19 ne se transmet pas par la nourriture    Covid-19: Le vaccin d'AstraZeneca sera prêt au 1er trimestre 2021    Réalisation d'une arthroscopie pour la première fois dans un hôpital provincial    Le Maroc devient le cinquième pays africain le plus touché    Vaccin anti-Covid-19: accord entre l'UE et une société américaine    Pour protéger votre peau contre le soleil, Forever recommande ses trois produits phares    Sahara marocain: L'ambassade du Maroc à Pretoria promeut la doctrine nationale    Violation de l'état d'urgence: Tout savoir sur le paiement des amendes    Botola Pro D1 : Un classico et un derby animent la 22ème journée    Evolution Covid-19 au Maroc : 1.241 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 37.935 cas cumulés, jeudi 13 août à 18 heures    L'Autorité nationale de régulation de l'électricité voit le jour    La 22ème journée de la Botola au conditionnel    Annulation des Mondiaux juniors de taekwondo    L'EN de cyclisme en stage de préparation à Ifrane    Les collectivités territoriales dégagent 3,7 MMDH d'excédents budgétaires au premier semestre    L'immobilier après le confinement : ça commence à bouger    Célébration du 41ème anniversaire de la récupération d'Oued Eddahab    Des cas de contamination au Covid-19 enregistrés parmi le personnel judiciaire    Kamala Harris se rêve en première vice-présidente noire des Etats-Unis    Explosions de Beyrouth. Le FBI se joint aux enquêteurs    Les divagations d'Alger mises à nu par l'UE    Le scénario catastrophe frappe à nos portes    Comment Sharon Stone a frôlé la mort à trois reprises    Des milliers de fans réunis à Abidjan un an après la mort de DJ Arafat    Dwayne Johnson, acteur le mieux payé de Hollywood    Le PPS dénonce vigoureusement le favoritisme    Touria Jebrane va bien, même très bien !    UFC: Ottman Azaitar annonce son retour!    FIFA: La Juventus condamné à cause de Benatia !    Feddal trop gourmand pour le Sporting?    Une première dans l'histoire du Maroc!    «A Taste of Things to Come» exposé à Séoul    Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab    Lahcen Bouguerne libère la voix des femmes    L'avenir du monde arabo-musulman est indissociable de celui de la cause palestinienne    USA-Afrique: Peter Pham reçu par le Président tchadien    Terreur dans les camps de Tindouf : Une nouvelle vague de répression du Polisario    COVID-19 : Décès de l'artiste populaire Abderrazak Baba, un pionnier de la dakka marrakchia    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rabat et Paris appellent à une approche globale pour relever les défis de la sécurité et du développement en Afrique
Publié dans Libération le 15 - 12 - 2019


Seule une approche globale basée sur la paix, la sécurité et le développement est à même de permettre de relever les défis auxquels fait face le continent africain, a-t-on souligné, vendredi à Paris, lors du quatrième Forum parlementaire France-Maroc. Cette question a été au centre des débats du segment Sénat de ce forum, consacré au partenariat franco-marocain pour la sécurité et le développement en Afrique, et dédié aux enjeux en matière de paix, de sécurité et de développement dans ses dimensions politique, économique, territoriale et humaine. S'exprimant lors d'une conférence de presse, le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a appelé à inventer de nouvelles formes de solidarité pour faire face aux défis de sécurité et de stabilité dans le continent africain. Les débats de ce forum ont permis de constater qu'une approche globale de développement peut aider à jeter les bases d'une véritable stratégie tournée vers la consolidation de la sécurité et la stabilité en Afrique, a dit Habib El Malki, affirmant que cette approche doit intégrer les dimensions multiples notamment les changements climatiques et le défi des flux migratoires. Cette approche ne doit pas se limiter uniquement à tout ce qui a trait à l'aspect sécuritaire, mais doit s'attaquer beaucoup plus aux causes profondes qu'aux effets à travers la recherche des bonnes solutions particulièrement aux problèmes climatiques qui secouent l'Afrique, l'une des premières victimes du changement climatique et son incidence sur les flux migratoires, a expliqué Habib El Malki. "Nous sommes tous convaincus qu'en agissant de la sorte, la vague migratoire qui soulève des tensions et des problèmes au sein de l'Europe et entre plusieurs pays européens, pourra être réduite sa juste mesure", a-t-il estimé. Le président du Sénat français, Gérard Larcher, a souligné, de son côté, le débat "très intéressant" entre les parlementaires des deux pays au sujet de l'appel à un engagement renforcé entre pays africains et ceux de l'Union européenne dans la lutte contre le terrorisme en particulier aux côtés des pays du G5 Sahel, ajoutant que la sécurité et la stabilité dans le continent africain passe inéluctablement par le développement. Et la France, l'Union européenne et le Maroc, dans le cadre de leur partenariat, ont "une responsabilité particulière" en la matière, a-t-il dit. Le président du Sénat français a, par ailleurs, insisté sur la nécessité de mettre en place un agenda de coopération commun pour le développement. "Il est impératif que le Maroc et la France tiennent un programme ambitieux de coopération Nord-Sud et Sud-Sud", a-t-il affirmé, mettant en avant l'importance du rôle dévolu à la coopération décentralisée et aux collectivités territoriales. Pour Abdessamad Kayouh, premier vice-président de la Chambre des conseillers, les idées partagées entre les deux Parlements lors de ce forum, au sujet de la sécurité, du développement et des enjeux communs du Maroc et de la France notamment en matière de lutte contre la migration clandestine et le terrorisme "vont servir d'assise à la prochaine réunion de haut niveau France-Maroc", prévue le 19 décembre à Paris. Les conclusions auxquelles ont abouti les différentes tables rondes ayant ponctué les travaux de cette rencontre seront d'un grand apport au travail des gouvernements des deux pays, a-t-il affirmé.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.