Amine Benchaib évoluera au Sporting de Charleroi    Les partis interpellés par l'après-Covid-19    Justice: L'agenda de l'après- confinement    En pleine crise du Covid-19, les cerises marocaines se renforcent à l'export    Le géant indien SMG s'installe à Tanger Automotive City    Article 1062390    Ne dissimulez pas des profits warning!    Emission obligataire pour Label Vie    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Officiel : La date du Aïd Al Fitr désormais connue    Aides alimentaires: Un agent d'autorité épinglé pour détournement    Espagne/Foot : reprise du championnat prochainement    La 2e vague sera celle des maladies chroniques    Marrakech: Cadi Ayyad aura son observatoire des épidémies    Covid19: La situation de ce lundi 25 mai (10h00)    Ricardo Rocha : « Adel est devenu un joueur très précieux »    La saison des best-sellers est ouverte    Sanaa Akroud: Dans "Myopia", j'ai donné la parole aux femmes    "Mon livre solidaire", une opération qui joint l'utile à l'agréable    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    Tourisme, un secteur au point mort : Les nationaux à la rescousse    Pour Sapress et Sochepress, les conditions d'une reprise de la publication des journaux en papier ne sont pas réunies    "El Mundo" salue les efforts du Maroc dans la lutte contre le Covid-19    Aide alimentaire aux nécessiteux de Béni Mellal    Levée du confinement des fonctionnaires de la DGAPR    Les administrations publiques prochainement ouvertes au public    Bundesliga : L'apprenti Haaland défie le maître Lewandowski    Une carrière en Liga se précise pour Jawad El Yamiq    Coronavirus : 27 nouveaux cas, 7433 au total, dimanche 24 mai à 16h    Coronavirus : 99 nouveaux cas lundi à 16 heures, 7532 cas cumulés    Hicham Boussefiane se dit prêt à devenir leader du FC Malaga    A Madagascar et à travers l'Afrique, la ruée controversée vers l'artemisia    Vote à distance: La Chambre des conseillers décide de développer une application électronique    238 ONG subventionnées par le programme Moucharaka Mouwatina    Webinaires sportifs : Raccourcir les distances et enrichir les compétences    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    Le Réseau des journalistes contre la peine de mort appelle le Maroc à abolir cette peine cruelle    Vidéo. Pakistan : 97 morts dans un crash d'avion    David Keene… Comment l'Algérie finance la propagande de sécession aux Etats-Unis    Un club chinois s'intéresse à Younès Belhanda    Nizar Baraka: il est temps de redéfinir les priorités nationales    Le porteur de feu (L'Igniphore)    Lire Evelyne ou le djihad?    Israël…Gaza… Les Palestiniens    Kamal Moummad, «The Man Behind the Scene»    Confinement et ramadan, un duo gagnant pour la télé!    DOC-Covid19 : Les principaux textes législatifs en un seul clic!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Kenny Rogers, grand nom de la musique country, n'est plus
Publié dans Libération le 22 - 03 - 2020


La star de la musique country Kenny Rogers, dont la carrière s'est étalée sur plus de 60 ans, s'est éteinte à l'âge de 81 ans, a annoncé sa famille dans la nuit de vendredi à samedi. Kenny Rogers, qui était en "soins palliatifs, s'en est allé paisiblement, à la maison, de mort naturelle et entouré de sa famille", ont déclaré ses proches dans un communiqué de presse. Sa famille a indiqué organiser une cérémonie intime et en petit comité "par précaution liée à l'urgence nationale du Covid19". Grâce à des tubes comme "The Gambler," "Lucille" ou "Islands in the Stream", le chanteur né au Texas en 1938 a laissé une empreinte indélébile sur le monde de la musique américaine. "Ses chansons ont séduit les amoureux de la musique et touché la vie de millions de personnes dans le monde entier", a salué Keith Hagan, son agent. Kenny Rogers avait accédé à la célébrité grâce à ses duos avec la star de la country Dolly Parton, et ses apparitions dans des films au cinéma et à la télévision, comme dans l'émission "The Muppet Show". "On ne sait jamais à quel point on aime quelqu'un jusqu'à ce qu'il soit parti", a confié samedi Dolly Parton, légende de la country, sur Twitter. "J'ai le coeur brisé", a-t-elle ajouté dans une vidéo, versant des larmes en tenant une photo les montrant ensemble. "Je t'aimerai toujours". La carrière de Kenny Rogers avait commencé à la fin des années 50, et il était rapidement devenu une référence dans le rockabilly, jazz et d'autres genres qu'il réinterprétait dans son style country. Sa chanson "The Gambler" ("Le joueur"), issue d'un album éponyme sorti en 1978 était son tube phare, qui a connu un énorme succès aux Etats-Unis comme à l'étranger. Kenny Rogers avait joué dans une série de films inspirés de cette chanson, eux aussi appelés "The Gambler" mais aimait plaisanter sur le fait qu'il n'était lui-même pas un grand fan de paris ou de jeux. "J'ai appris il y a longtemps que je ne peux jamais gagner assez d'argent pour que cela m'emballe, mais que je peux en perdre assez pour me déprimer", confessait-il à la radio américaine NPR. Ses tubes ont occupé 24 fois la tête du hit-parade, et ce membre du "Country Music Hall of Fame" avait remporté six "Country Music Awards". Ses douces ballades, comme "Lady" écrite par Lionel Richie, et ses incessantes tournées lui avaient valu une réputation d'artiste pop grand public, notamment au travers de ses réinterprétations de chansons de Noël. "Je ne me suis jamais considéré comme un super chanteur, mais j'ai une certaine façon de raconter des histoires", confiait-il au Irish Examiner en 2013. Il était monté sur scène une dernière fois aux côtés de son acolyte Dolly Parton, à Nashville en 2017. Celui qui a remporté à trois reprises un Grammy avait annulé pour des raisons de santé les dernières dates de sa tournée d'adieu en 2018. Marié cinq fois, il était le père de cinq enfants.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.