Rapatriement des Marocains venus d'Algérie : voici leurs témoignages !    Une nouvelle ferme aquacole dans la région d'El Jadida    Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.740 au total, samedi 30 mai à 10h    La crise du Covid-19 incite les opérateurs de produits d'hygiène à investir davantage    Coronavirus : la deuxième vague sera économique    Les grands travaux du gouvernement El Youssoufi    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    L'homme de l'alternance n'est plus    Abderrahmane El Youssoufi a présenté son bilan à la nation    L'OMDH rend hommage à l'un de ses fondateurs    Abderrahmane El Youssoufi : Un homme d'Etat au service de la culture    Industrie : Renault met en stand-by les projets d'augmentation de capacités prévus au Maroc    Communiqué du Bureau politique du PPS    Bientôt un café. Expresso SVP !    OCP profite de l'export au premier trimestre    Vahid fait le forcing pour convaincre deux joueurs    Il y a 38 ans… : La pensée d'Aziz Belal toujours vivante et actuelle    Quatre Marocains dans les commissions du CIO    Danielle Skalli tire sa révérence    À quoi sert la littérature en période de confinement?    Marie-Louise Belarbi, une étoile de la culture marocaine s'est éteinte    Pour un encadrement législatif ou conventionnel    Un expert met en évidence la responsabilité imprescriptible de l'Algérie    Chine-Etats-Unis: Une nouvelle guerre froide est en marche…    Ait Taleb: L'efficacité de la chloroquine dans le traitement du Covid-19 peut être prouvée    Abderrahmane Youssoufi personnifiait l'histoire du Maroc    Technocrates, gouvernement d'union nationale…: Le Maroc peut-il se permettre ces changements en plein Covid-19?    Mort de Guy Bedos    Le CNDH lance un appel au respect des droits des travailleurs    L'INDH s'investit dans la formation à distance à Khénifra    Début des tests de dépistage du Covid-19 à Errachidia    7000 saisonnières marocaines bloquées à Huelva début juin    Tarik El Malki : Il convient de mettre de côté la doxa libérale pour un temps    Un Casque bleu marocain honoré par les Nations unies    Affaire Radès : L'appel du Wydad examiné aujourd'hui par le TAS    La Premier League dans la dernière ligne droite vers une reprise    Relaxé, Rafiq Boubker présente ses excuses    L'auteur de la saga Harry Potter met en ligne un conte pour les enfants confinés    Zaki élu meilleur gardien de l'histoire de l'Afrique    Afghanistan: L'échange de prisonniers comme premier pas vers la paix?    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    «Living in Times of Corona», des films de l'intérieur    Alliance irano-vénézuélienne contre le blocus de Washington…    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Allégement du déficit du compte courant
Publié dans Libération le 04 - 04 - 2020

Les échanges commerciaux de marchandises ont enregistré un accroissement tant au niveau des importations qu'au niveau des exportations à fin décembre 2019, a récemment annoncé l'Office des changes.
D'après les indicateurs des échanges extérieurs à fin décembre 2019, les importations ont enregistré un accroissement de 2% ou +9,8 Mds DH. Elles ont ainsi atteint une valeur de 491,2 milliards de dirhams au titre de l'année écoulée contre 481,4 Mds DH une année auparavant.
Les exportations ont, de leur côté, affiché une progression de 2,4% ou +6,6Mds DH, enregistrant une valeur de 282,1 Mds DH à fin 2019 contre 275,4 Mds DH à fin 2018, a relevé l'établissement public à caractère administratif.
L'Office dont les missions consistent en la réglementation et le contrôle des opérations de change et la publication des statistiques des échanges extérieurs en déduit que le déficit commercial a atteint 209,2 Mds DH au lieu de 206 Mds DH à fin 2018 et le taux de couverture a gagné 0,2 point se situant à 57,4%.
A noter qu'au niveau du compte courant, les indicateurs montrent que les résultats de la balance des paiements au titre de la même année « font ressortir un allègement du déficit du compte des transactions courantes de 19% se situant à 47,3 Mds DH contre -58,4 Mds DH pour l'année 2018 », a-t-il souligné dans un communiqué.
A en croire l'Office, cette évolution est due à « l'amélioration de l'excédent des services de 12,1 Mds DH et à l'allègement du solde du revenu primaire de 1,1 Md DH et ce, en dépit de l'aggravation du déficit au titre des échanges de biens (-2,2 Mds DH) ». Et d'ajouter que l'excédent du revenu secondaire est demeuré stable d'une année à l'autre.
En conséquence, les analystes de l'Office des changes ont noté que « le compte des transactions courantes s'est soldé par un déficit de 47,3 Mds DH, en baisse de 19% ou de 11,1 Mds DH », précisant que ce déficit est financé par les flux nets au titre des investissements directs et de portefeuille ainsi que les autres investissements.
Commentant l'évolution des indicateurs au niveau des investissements internationaux, l'Office a relevé qu'à fin décembre dernier, « la position extérieure globale, qui reflète la situation patrimoniale de l'économie marocaine vis-à-vis du reste du monde, fait ressortir une situation nette débitrice de 765,1Mds DH contre -754,5Mds DH à fin septembre 2019 ».
Cette variation est attribuée à la hausse des encours des engagements financiers (+33,3Mds DH) plus importante que celle des encours des avoirs financiers (+22,7Mds DH), a-t-on expliqué dans son communiqué.
« La hausse des engagements financiers est conséquente de l'augmentation de l'encours de toutes les catégories afférentes à ces engagements : +13,8Mds DH pour la composante « autres investissements », +9,9Mds DH pour les investissements directs étrangers au Maroc et +9,7Mds DH pour les investissements de portefeuille », a fait savoir l'Office des changes.
Quant à l'accroissement de l'encours des avoirs financiers, la même source l'explique principalement par l'augmentation de 13,2Mds DH des avoirs de réserve et la hausse de 6,4Mds DH de l'encours de la composante « autres investissements » et de 3,4 Mds DH de l'encours des investissements directs marocains à l'étranger.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.