Tourisme : la Tunisie et l'Egypte prennent de l'avance sur le Maroc    Maroc/Covid-19: la répartition des 249 nouveaux cas par villes    Erdogan provoque les chrétiens    Real Madrid: Marcelo indisponible trois semaines    Votre quotidien Al Bayane en kiosque dès ce lundi 13 juillet    Marché des voitures neuves : un secteur en pleine convalescence    Association nationale des médias et éditeurs: Nouvelle vague d'adhérents    En plein désert, le Maroc érige une voie express de plus de 1000 km    Enseignement: Il est temps de mettre en œuvre le système de la loi cadre    Baccalauréat: fin de la première session, toutes branches confondues    Alaa Eddine Aljem présente son « Miracle du saint inconnu » à Séoul    RAM: voici le programme des vols exceptionnels à partir du 15 juillet    Le Raja s'accroche à son attaquant contre le Zamalek    Les mesures prises pour accompagner la reprise de l'activité touristique    Les ministres arabes se félicitent des efforts déployés par le Maroc    Mahi Binebine, Giosuè Calaciura, Souad Labbize boycottent la cérémonie de remise    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Relance du tourisme : Laftit fait le point avec les professionnels    Alerte météo: la canicule se poursuit dans ces villes du Maroc    Benzema élu joueur du mois en Espagne    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    La médina d'Asilah renoue avec l'art contemporain    Le soutien des entreprises conditionné par la conservation d'au moins 80% des déclarés    Coronavirus : 115 nouveaux cas, 15.194 cas au total, vendredi 10 juillet à 10h    L'Homme refuse d'être libre    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Capitalisation boursière à fin 2019 : La part des investisseurs étrangers s'élève à plus de 200 milliards DH    Gims raconte son « Malheur Malheur »    Dialogue social : Les partenaires sociaux préparent un nouveau round    Le Maroc intègre la communauté andine en tant que membre observateur    Casablanca: un inspecteur de police et une femme interpellés pour falsification et usage de documents officiels    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Prévisions météorologiques pour la journée du vendredi 10 juillet 2020    Saad Dine El Otmani : Relance économique et vigilance sanitaire, maîtres-mots de la prochaine étape    La responsabilité de l'Algérie dans le détournement de l'aide humanitaire destinée aux camps deTindouf est patente    Préparation des prochaines échéances électorales    City se balade, Wolverhampton s'égare    Débat sur la réforme du Code électoral    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le trompettiste Ibrahim Maalouf relaxé en appel    Le 51ème Festival national des arts populaires aura lieu en octobre    Nouvelle édition en ligne des Nuits blanches du cinéma et des droits de l'Homme    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    Sauver la SAMIR : Par devoir et par nécessité    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    Reprise de l'activité footballistique au Maroc    Talaâ Saoud Al Atlassi : Le non du Maroc au plan israélien se démarque par son réalisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





7000 saisonnières marocaines bloquées à Huelva début juin
Publié dans Libération le 29 - 05 - 2020

Environ 7.000 saisonnières marocaines recrutées pour la saison de la collecte des fraises et autres fruits rouges à Huelva en Espagne seront sans emploi tout au long du mois de juin prochain et ne pourront pas rentrer au pays en raison de la fermeture des frontières décrétée par Rabat à la mi-mars à cause de la pandémie de Covid-19.
Selon l'agence espagnole EFE qui cite des sources proches du dossier, 3.000 d'entre elles perdront leur emploi à la première semaine de juin et les autres le seront au cours des semaines suivantes.
« S'il n'y a pas de solution politique, ces saisonnières rejoindront la liste des Marocains bloqués à l'étranger depuis le 13 mars - la semaine dernière, elle comptait plus de 31.800 personnes - et sans que la moindre date de retour ne soit fixée », a souligné la même source. Et d'ajouter : « Les entrepreneurs de la région de Huelva ont déjà exprimé leurs inquiétudes quant au sort de ces saisonnières qui se retrouvent au chômage, sans savoir qui va s'occuper d'elles et si leur présence va ou non être tolérée sur des champs où il n'y a plus de fraises ou de framboises à récolter ».
L'agence espagnole a également souligné que les saisonnières marocaines ont tiré profit des circonstances exceptionnelles de cette année en raison de la fermeture des frontières le 12 mars, car elles ont toutes vu leurs contrats reconduits de plusieurs mois pour combler le "vide" laissé par les autres cueilleuses marocaines empêchées de rejoindre l'Espagne à cause de la crise de Covid-19.
Cette année, 16.500 saisonnières ont été sélectionnées pour se rendre en Espagne, mais les dessertes (trois navires par semaine de Tanger à Algesiras) ont été brusquement interrompues le 13 mars, et seulement 7.000 saisonnières ont pu se rendre à Huelva.
Selon la même source, ces 7.000 femmes ont déjà participé aux précédentes campagnes.
Le fait qu'elles aient des enfants à charge au Maroc en a fait des candidates parfaites pour continuer à bénéficier de ces permis de travail en Espagne.
EFE a, par ailleurs, souligné que la situation des saisonnières devient un problème non plus agricole, mais migratoire, dans lequel interviennent les ministères de l'Intérieur et des Affaires étrangères des deux pays et « sa solution ne dépendra que d'une décision politique du Maroc ».
Pour sa part, l'Union des petits agriculteurs de Huelva (UPA-Huelva) a appelé à la nécessité de mettre en place « un couloir sanitaire » pour permettre à ces femmes de retourner au Maroc, comme ce fut le cas pour les travailleuses de Bulgarie et de la Roumanie. « UPA-Huelva a appelé le gouvernement marocain à ouvrir les frontières devant ces femmes et le gouvernement espagnol à offrir sa médiation » pour résoudre ce problème.
Selon la même source, la possibilité que ces personnes puissent se rendre dans d'autres provinces espagnoles (si elles le souhaitent) afin de reconduire leurs contrats pour d'autres campagnes a été envisagée. Mais cette possibilité a été écartée, car 70 % d'entre elles ont exprimé leur désir de retourner dans leur pays.
UPA-Huelva a affirmé qu'elle a adressé un courrier le 20 mai à la Direction générale des migrations au ministère espagnol de l'Inclusion, de la Sécurité sociale et des Migrations, dans lequel elle a fait fart de la situation de ces saisonnières et de la nécessité de trouver des solutions afin de leur permettre de retourner dans leur pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.