Tourisme : la Tunisie et l'Egypte prennent de l'avance sur le Maroc    Maroc/Covid-19: la répartition des 249 nouveaux cas par villes    Erdogan provoque les chrétiens    Real Madrid: Marcelo indisponible trois semaines    Votre quotidien Al Bayane en kiosque dès ce lundi 13 juillet    Marché des voitures neuves : un secteur en pleine convalescence    Association nationale des médias et éditeurs: Nouvelle vague d'adhérents    En plein désert, le Maroc érige une voie express de plus de 1000 km    Enseignement: Il est temps de mettre en œuvre le système de la loi cadre    Baccalauréat: fin de la première session, toutes branches confondues    Alaa Eddine Aljem présente son « Miracle du saint inconnu » à Séoul    RAM: voici le programme des vols exceptionnels à partir du 15 juillet    Le Raja s'accroche à son attaquant contre le Zamalek    Les mesures prises pour accompagner la reprise de l'activité touristique    Les ministres arabes se félicitent des efforts déployés par le Maroc    Mahi Binebine, Giosuè Calaciura, Souad Labbize boycottent la cérémonie de remise    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Relance du tourisme : Laftit fait le point avec les professionnels    Alerte météo: la canicule se poursuit dans ces villes du Maroc    Benzema élu joueur du mois en Espagne    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    La médina d'Asilah renoue avec l'art contemporain    Le soutien des entreprises conditionné par la conservation d'au moins 80% des déclarés    Coronavirus : 115 nouveaux cas, 15.194 cas au total, vendredi 10 juillet à 10h    L'Homme refuse d'être libre    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Capitalisation boursière à fin 2019 : La part des investisseurs étrangers s'élève à plus de 200 milliards DH    Gims raconte son « Malheur Malheur »    Dialogue social : Les partenaires sociaux préparent un nouveau round    Le Maroc intègre la communauté andine en tant que membre observateur    Casablanca: un inspecteur de police et une femme interpellés pour falsification et usage de documents officiels    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Prévisions météorologiques pour la journée du vendredi 10 juillet 2020    Saad Dine El Otmani : Relance économique et vigilance sanitaire, maîtres-mots de la prochaine étape    La responsabilité de l'Algérie dans le détournement de l'aide humanitaire destinée aux camps deTindouf est patente    Préparation des prochaines échéances électorales    City se balade, Wolverhampton s'égare    Débat sur la réforme du Code électoral    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le trompettiste Ibrahim Maalouf relaxé en appel    Le 51ème Festival national des arts populaires aura lieu en octobre    Nouvelle édition en ligne des Nuits blanches du cinéma et des droits de l'Homme    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    Sauver la SAMIR : Par devoir et par nécessité    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    Reprise de l'activité footballistique au Maroc    Talaâ Saoud Al Atlassi : Le non du Maroc au plan israélien se démarque par son réalisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le satisfecit de l'Université Mohammed V
Publié dans Libération le 03 - 06 - 2020

L'Université Mohammed V de Rabat (UM5R) a mené une enquête auprès de ses étudiants et ses enseignants entre le 23 avril et le 16 mai 2020, afin de mesurer leur niveau de satisfaction et d'adaptation par rapport au dispositif d'enseignement à distance. Ce dernier a été adopté dans le cadre de la continuité pédagogique suite à la décision du ministère de tutelle d'arrêter les cours en présentiel depuis le 16 mars 2020. Cette étude s'est fondée sur deux enquêtes simultanées réalisées à travers deux questionnaires administrés à distance auprès de 8355 étudiants et 571 enseignants appartenant aux différents établissements de l'Université.
La remontée des réponses des enquêtés laisse ainsi apparaître qu'environ 71% des étudiants sont au moins plutôt satisfaits du dispositif, contre 29% des insatisfaits. Plus de 8 sur 10 enseignants sont au moins plutôt satisfaits, alors que moins de 16% d'entre eux sont insatisfaits.
Dans ce sens, plus de 70% des étudiants affirment qu'ils n'ont jamais utilisé l'enseignement à distance auparavant, chose qui engendre des problèmes d'adaptation. De même, 72% des enseignants interrogés confirment qu'ils n'ont jamais utilisé l'enseignement à distance comme mode d'enseignement avant le confinement. Par ailleurs, 24% des enseignants questionnés affirment qu'ils ont bénéficié d'un accompagnement à distance relatif à l'utilisation des outils et plateformes d'enseignement à distance. 34% des enseignants affirment également qu'ils ont bénéficié d'un accompagnement direct de la part de leurs établissements et ce via des enregistrements vidéo de leurs cours. Concernant les outils de travail, presque 90% des enseignants confirment qu'ils ont accès aux outils nécessaires d'enseignement à distance (adresses institutionnelles, plateformes institutionnelles, contacts des étudiants, etc.).
On note que 7 étudiants sur 10 estiment que les plateformes d'enseignement à distance mises en place par l'Université (G-Suite, Microsoft, Moodle) sont faciles à utiliser alors que le reste qualifie l'utilisation de ces dernières de difficile voire très difficile.
Du côté des enseignants, presque 64% utilisent seulement les deux plateformes institutionnelles (G-suite et Microsoft), environ 20% combinent ces dernières à d'autres plateformes ou aux réseaux sociaux, alors que le reste utilise seulement des plateformes autres qu'institutionnelles.
L'enquête a montré que 7 étudiants enquêtés sur 10 consultent régulièrement les ressources pédagogiques mises en ligne par les enseignants pendant la période de continuité pédagogique à distance. Le reste est réparti entre ceux qui consultent rarement (26,64%) et ceux qui n'ont jamais consulté (3,94%).
Par ailleurs, plus de 72% des étudiants enquêtés confirment que leurs enseignants ont organisé des visioconférences directes pendant la période de confinement. Lesdites visioconférences ont été organisées à hauteur de 74% sur des plateformes interactives institutionnelles (Google Meet et Microsoft Teams), le reste est organisé sur d'autres plateformes (Zoom, Facebook, YouTube, etc). Les réponses des étudiants interrogés révèlent que depuis le début du confinement, chaque étudiant a suivi en moyenne 25 visioconférences, soit presque 1 visioconférence tous les deux jours. La durée moyenne de suivi de chaque séance « live » est de 82 min (plus d'une heure et 20) par séance. Du côté des enseigants, plus de 68% des enseigants confirment qu'ils interagissent avec leurs étudiants pendant la période de confinement en organisant en moyenne 7 visoconférences par module d'une durée moyenne de 78 min (presque 1h20) par séance. Et ce principalement via des plateformes institutionnelles (G-suite et Microsoft) à hauteur de 80%, le reste via Zoom ou d'autres plateformes ou réseaux sociaux.
A l'issue de l'enquête opérée auprès des étudiants, 78% d'entre eux confirment qu'ils ont rencontré des difficultés pour suivre leurs cours. Ces difficultés se rattachent principalement à la communication et l'interaction (47%) et à la logistique (34%). Il convient de noter, également, dans ce sens que les étudiants déclarent que 46% des cours sont interactifs et compréhensibles. Il importe de signaler aussi qu'environ 93% des étudiants questionnés suivent leurs cours à distance via Smartphones ou ordinateurs. Ils affirment, également, qu'ils sont connectés à Internet à hauteur de 95% (via wifi et/ou Ethernet 59,3% et 3/4G 35,5%).
Par ailleurs, plus de 64% des enseignants estiment que la qualité et la stabilité de la connexion constituent un frein majeur à l'efficacité de l'enseignement à distance pendant cette période de confinement. Ce qui impacte négativement l'interactivité des étudiants (avis partagé par 62,7% des enseignants enquêtés). A cela, s'ajoute la difficulté de faire des travaux dirigés ou pratiques selon les disciplines (avis de 66,4% des enseignants questionnés). En dernier lieu, presque 75% des enseignants constituant l'échantillon de cette étude affirment que la préparation des cours à distance nécessite davantage de temps par rapport aux cours en présentiel afin de présenter des contenus pédagogiques respectant les normes de qualité requises.
Dans ce sens, environ 87% des enseignants interrogés affirment que l'enseignement à distance est adapté aux exposés et cours théoriques. Alors que presque 45% sont convaincus que ce mode d'enseignement peut être utilisé aussi pour assurer des travaux dirigés et des cas d'application. Toutefois, seulement 22% des enseignants estiment qu'il peut être déployé pour faire des travaux pratiques et des simulations.
Plus de 8 enseignants sur 10 sont convaincus que l'enseignement à distance peut faire un complément à l'enseignement en présentiel. Par ailleurs, 87% des enseignants interrogés comptent intégrer davantage des cours à distance dans leurs enseignements futurs. Dans le même cadre, plus de 75% des enseignants interrogés souhaitent bénéficier de sessions de formation et d'accompagnement sur l'utilisation des plateformes d'enseignement à distance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.