Ghost of Tsushima. Tout le monde l'attend    Chelsea. Une victoire signée Giroud    Moderna. Les essais cliniques prévus le 27 juillet    ODD : Le Maroc défend son bilan devant l'ONU    Syndrome de Tanger    La CNDP plaide pour une digitalisation réfléchie    Etudes à l'étranger: Campus France remporte un grand succès    Explications    Espagne: Arrestation de deux présumés terroristes algériens    Reconfinement de Tanger: Coup fatal pour le tourisme    Sahara marocain: un journal bulgare fustige le polisario et son mentor    Fête du Trône : Report des cérémonies et des festivités    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Ibrahim Aboubakr Harakat    Driss Lachguar se réunit avec les jeunesses de partis politiques    Netflix dévoile les coulisses du tournage de "The Old Guard" à Marrakech    Nouveau programme de diffusion de longs métrages marocains sur le site web du CCM    La famille Travolta en deuil    Les canoë-kayaks reprennent de plus belle au Bouregreg    Stage de l'EN de futsal au Complexe Mohammed VI de football    Mohamed Benabdelkader : L'ouverture de la profession d'adoul à la gente féminine consacre le choix démocratique du Royaume    Tenue de 362 procès à distance en moins d'une semaine    Le Maroc reconduit à la vice-présidence du comité exécutif du Centre Nord-Sud    La demande intérieure devrait baisser de 4% cette année    La Turquie et le monde arabe    La santé numérique, une solution pertinente aux défis du système de soins    Retour sur six années de procédure    Le WWF appelle les pays méditerranéens à lutter effectivement contre la pêche illégale des requins et des raies    France post-Covid-19: Macron décline les priorités de son plan de relance    Du sang neuf à SG Maroc    PLF rectificative : la Fédération Marocaine de la Franchise se plaint de son exclusion    Le café maure de la Kasbah des Oudayas rasé    Liga: le Real Madrid se rapproche du sacre    Ouverture partielle des frontières : la croix et la bannière pour les MRE    Serie A: l'Inter Milan se positionne derrière la Juventus    L'émergence du cinéma digital    US Round Up du mardi 14 juillet – Déficit budgétaire, Angelina Jolie, Tyler Goodspeed, Ecoles, US coronavirus    Le Conseil de la Concurrence rend public son rapport annuel de 2019 [Document]    Le SG du PPS reçoit les dirigeants des Jeunesses des partis politiques représentés au parlement    Wachma chante « Tay Tay » avec Madara    Vague de chaleur à partir de mercredi au Maroc: les villes concernées (Alerte météo)    Cyclisme : Les coureurs retrouveront bientôt le peloton    Remaniement ministériel en Tunisie    Covid 19 : 111 nouveaux cas et 469 nouvelles guérisons ce mardi à 10h    Madame Erdogan et son sac à 50.000 dollars    Foot. Le Real se rapproche du titre    Impact Covid-19 – Tourisme : Le plan de relance en Conseil de gouvernement    Jim Ratcliffe, le milliardaire britannique qui veut s'offrir l'usine Daimler de Moselle    Un artiste charismatique s'en va    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les principaux secteurs de l'économie nationale accusent le coup de la pandémie
Publié dans Libération le 04 - 06 - 2020

La crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus (Covid-19) a eu un impact important sur le commerce extérieur du Maroc qui s'est traduit par une baisse des importations et des exportations de marchandises respectivement de 21.865 MDH et 20.000 MDH à fin avril 2020.
En glissement annuel, les importations et les exportations de marchandises ont enregistré des baisses respectives de 12,6% et de 19,7%. Tandis qu'en glissement trimestriel (comparaison entre les trois derniers mois et les trois mois d'avant), elles ont été de 13,2% et de 18%.
Selon les récentes données de l'Office des changes, le déficit commercial a ainsi enregistré une baisse de 1,9% équivalant à 1.292 MDH alors que le taux de couverture a perdu 4,8 points.
Comme l'ont souligné les analystes de l'Office, la baisse des exportations enregistrée au titre des quatre premiers mois de 2020 s'explique par le repli des ventes de la majorité des secteurs.
C'est le cas des secteurs de l'« Automobile » dont les ventes ont atteint 17.227 MDH contre 28.234 MDH à fin avril 2019, soit une régression de 39% équivalant à 11.007 MDH ; du « Textile et cuir » (9.125 MDH contre 12.727 MDH à fin avril 2019, correspondant à un recul de 28,3% ou -3.602 MDH) et de l'« Aéronautique » (3.675 MDH contre 5.560 MDH à fin avril, soit une baisse de 33,9% ou -1.885 MDH).
Dans son dernier bulletin sur les indicateurs du commerce extérieur, l'Office a indiqué que la baisse des ventes a été aussi enregistrée au niveau des secteurs « Agriculture et agro-alimentaire » (24.835 MDH contre 26.695 MDH à fin avril 2019, soit -7% ou -1.860 MDH) ; « Autres extractions minières » (933 MDH contre 1.333 MDH, soit -30% ou -400 MDH) ; « Electronique et électricité » (3.228 MDH contre 3.291 MDH, soit -1,9% ou -63 MDH) et « Autres industries » (6.559MDH contre 7.776MDH, soit -15,7% ou -1.217MDH).
En détail, il apparaît que la baisse des exportations du secteur automobile observée à fin avril dernier est liée essentiellement au « recul des ventes à la fois de la construction (6.649 MDH au lieu de 12.242 MDH une année auparavant, soit -45,7% ou -5.593 MDH) et du câblage (6.279 MDH au lieu de 11.355 MDH à fin avril 2019, soit -44,7% ou -5.076 MDH) », a expliqué l'Office des changes.
Après analyse des données recueillies, il ressort aussi que les ventes de l'intérieur véhicules et sièges ont en parallèle baissé de 33,6% ; la part de ce secteur dans le total des exportations s'est ainsi élevée à 21,1% contre 27,8% un an auparavant.
Commentant la baisse des ventes du secteur textile et cuir observé au titre des quatre premiers mois de l'année, les analystes de l'Office expliquent qu'elle est due au recul de 2.647 MDH des ventes des vêtements confectionnés et de 744 MDH des articles de bonneterie. En chute de 33,9% à 3,67 MMDH, les exportations du secteur de l'« Aéronautique » ont reculé en raison de la diminution de 33,1% de celles de l'assemblage qui sont passées de 2.998 MDH à 2.036 MDH (soit -962 MDH) et de 36,4% de celles du système d'interconnexion du câblage électrique (EWIS) qui ont baissé de 2.535 MDH à 1.612 MDH (soit - 923 MDH).
De son côté, la baisse des exportations du secteur « Agriculture et agro-alimentaire » est attribuée à celles de l'« Agriculture, sylviculture, chasse » dont les ventes sont passées de 14.023 MDH à 13.214 MDH (5,8%, soit -809 MDH) et de l'« Industrie alimentaire » qui a reculé de 7,4% (11.191 MDH contre 12.082 MDH à fin avril 2019, soit -891 MDH).
En recul de 30%, les exportations des « Autres extractions minières » ont baissé de 400 MDH suite à la baisse de 10% (24 MDH) du « Minerai de cuivre » (216 MDH contre 240 MDH à fin avril 2019) et 50,8% (187 MDH) du « Sulfate de baryum » (181 MDH contre 368 MDH à fin avril 2019).
En dépit de la hausse de 60,9% des exportations des « Fils, câbles pour l'électricité », qui ont connu une amélioration en passant de 717 MDH à 1.154 MDH (+437 MDH), celles du secteur « Electronique et électricité » ont enregistré un repli de 63 MDH (1,9%), en raison de la baisse de 31,4% des exportations des « Composants électroniques » (1023 MDH contre 1.492 MDH à fin avril 2019).
Du côté des « Autres industries », l'Office a justifié le recul des exportations à celles des « Métallurgie et travail des métaux » (1.717 MDH contre 2.041 MDH à fin avril 2019, soit -15,9%) et des « Industries pharmaceutiques » (301 MDH contre 433 MDH à fin avril 2019, soit -30,5%).
Soulignons que la hausse de 14,4% des exportations dans l'«Industrie du plastique et du caoutchouc », qui ont grimpé de 528 MDH à 604 MDH à fin avril 2019, n'a pu empêcher la dégringolade des exportations.
Quant aux exportations de phosphates et dérivés, les indicateurs du commerce extérieur laissent apparaître qu'elles ont en revanche enregistré une légère hausse de 0,2% (34 MDH) à fin avril 2020.
A en croire l'Office des changes, « cette évolution provient de la hausse des ventes des engrais naturels et chimiques (+1.971MDH) et celles des phosphates (+44 MDH), atténuée toutefois par la baisse des ventes de l'acide phosphorique (-1.981 MDH) », a-t-il expliqué soulignant que la part de ce secteur dans le total des exportations est passée de 15,6% à fin avril 2019 à 19,5 à fin avril 2020. Ce qui correspond à un gain de 3,9 points.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.