Procès à distance: 306 audiences en une semaine    Fonds stratégique: Le projet de décret examiné en Commission    Damane Oxygène: 17,5 milliards de DH distribués    PME: la BERD accorde un financement au Maroc    Liban: Heurts, démission et conférence des donateurs...    Sidi Yahya du Gharb: L'hôpital de campagne dédié aux asymptomatiques    Stratégie    La Russie annonce un "premier" vaccin anti-Covid19    Botola Pro D1 : Le Raja confirme face au Hassania    Explosion de Beyrouth : Un appel à l'aide lance sur facebook et Instagram    Les Marocains du monde, objet de toutes les sollicitudes    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    Mia la sainte, Mia « la salope »    Près d'un quart des chômeurs vivent dans la région de Casablanca-Settat    Le WAC renoue avec la victoire et la pole position    Europa League : United et l'Inter au denier carré    Le Bayern part favori face au Barça    Le e-commerce, une tendance qui s'installe    RAM reconduit ses vols spéciaux jusqu'au 10 septembre    Chez les séparatistes, la corruption le dispute aux détournements en tous genres    La course au vaccin bat son plein    L'hôpital de campagne de Sidi Yahya El Gharb au centre de la polémique    Des projets de l'INDH lancés à Zagora    Le parcours chrono-thématique des peintres marocains revisité à Rabat    Le jeune artiste Anas Khermoui expose sa "Vision sensible" à Essaouira    Antonio Banderas annonce avoir le Covid-19 le jour de ses 60 ans    Cluster de Safi : Des poursuites judiciaires contre les responsables    Botola Pro D1 : Le WAC s'impose face à l'OCK    Botola: le Covid-19 fait reporter IRT-Berkane    Production d'acide phosphorique: construction d'une nouvelle usine à Jorf Lasfar    Pêche au Maroc: de nouvelles amendes mises en place    Poutine: la Russie a développé le premier vaccin anti-Covid-19    Coronavirus : l'UE va soutenir de nouveaux projets de recherche    Comment la dépression a eu raison de l'écrivaine Naima El Bezaz    Chahrazad Akroud quitte le groupe Chada    La Jeunesse socialiste dans l'attente de la vérité sur la suspicion de collusion des compagnies pétrolières    Officiel: Villarreal s'offre le prodige Kubo    Les salles obscures en berne, le milieu s'inquiète    La Méditerranée Jubile d'exultation!    « Spoutnik V », le vaccin russe anti-Covid    Fatalisme et fatalité    Wafa Assurance : Un chiffre d'affaires de 4,69 milliards de dirhams au premier semestre    Lahoucine Echaabi, le panthéon éclairé!    Trump évacué en pleine conférence de presse (VIDEO)    Les images de l'incendie mortel à Vincennes, en banlieue parisienne (VIDEO)    Quart de final de l'Europa League : Des matchs couperet avec unité de temps et de lieu    Maigre salaire et grosse déconvenue    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouvelles "mesures de résistance" en faveur du cinéma
Publié dans Libération le 03 - 07 - 2020

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/47792212-37709230.jpg?v=1593716078" alt=" Nouvelles "mesures de résistance" en faveur du cinéma" title=" Nouvelles "mesures de résistance" en faveur du cinéma" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/47792212-37709230.jpg?v=1593716084" alt=" Nouvelles "mesures de résistance" en faveur du cinéma" title=" Nouvelles "mesures de résistance" en faveur du cinéma" /
Le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, Othman El Ferdaous a annoncé, mercredi, l'adoption d'une série de nouvelles "mesures de résistance" en faveur du cinéma pour répondre à la crise majeure que connait ce secteur en raison de la pandémie de coronavirus. Il s'agit notamment de deux mesures destinées à renforcer la santé des salles de cinéma, a précisé le ministre sur sa page Facebook.
Ces deux mesures concernent la prise en charge de certaines charges fixes des salles de cinéma engagées sur la période allant de mars à juin 2020 et n'ayant pas pu être amorties du fait de la crise sanitaire, ainsi que le versement aux exploitants d'une prime exceptionnelle à la réouverture des salles, équivalente à un mois de chiffre d'affaire pour accompagner la reprise d'activité, conditionnée au respect des normes sanitaires et à l'engagement de garder la salle ouverte au moins 18 mois, a-t-il expliqué.
Le premier versement de 50% aura lieu à la signature des conventions par les parties concernées, alors que le second interviendra trois mois après la réouverture, a-t-il ajouté, faisant état de la mobilisation d'une enveloppe prévisionnelle de 10 millions de dirhams pour ces deux mesures de renforcement de la résilience des salles de cinéma.
Par ailleurs, le ministre a affirmé qu'une campagne de communication sera lancée afin de sensibiliser les citoyens à la reprise des activités des salles de cinéma, dont le calendrier sera arrêté par l'autorité compétente, et à la promotion du cinéma national. M. El Ferdaous relève, à cet égard, que le cinéma est un écosystème complet qui englobe et fait vivre plusieurs métiers, alors que les salles de cinéma sont en particulier "un bien public qu'il faut sauvegarder". Quant au rôle du Centre cinématographique marocain (CCM) dans l'atténuation des conséquences de cette crise sanitaire sur le secteur, le ministre a rappelé que depuis le mois d'avril et jusqu'au mois de juin, le Centre a procédé au paiement de plus de 6,5 millions de dirhams à plus de 11 projets nationaux de production cinématographique, dont 450.000 dhs destinés à la numérisation d'une salle de cinéma à Tanger.
Pour la prise en charge de certaines dépenses engagées par les festivals et manifestations cinématographiques initialement prévus entre mars et juin et annulés en raison de la pandémie du covid-19, le ministère va mobiliser une enveloppe de 2 millions de dirhams, a-t-il affirmé. Ces festivals, vecteurs de transmission de la culture cinématographique, font vivre les petites salles et jouent un rôle clé dans le maintien d'un cinéma de niche (documentaires, courts métrages, etc.), a réagi M. El Ferdaous.
Le Ministère a par ailleurs publié un guide de bonnes pratiques alors que le CCM a mis en ligne un protocole sanitaire adapté pour la production cinématographique et audiovisuelle, a-t-il rappelé, relevant que "ces mesures d'urgence ne concernent que la partie conjoncturelle de la crise". Et de conclure que des réformes à moyen et à long termes sont à l'étude afin de répondre à la composante structurelle des difficultés que connait ce secteur, dont les synergies potentielles avec l'audiovisuel et les nouvelles technologies demeurent importantes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.