Algérie: le président Tebboune entre en confinement volontaire    Tanger: trois jeunes devront répondre de leurs actes    Casa-Settat: le Wali appelle le privé à privilégier le télétravail    Le wali Ahmidouch invite les entreprises privées de Casablanca à mettre en place et généraliser le télétravail    Barça-Real: les buts de la première mi-temps (VIDEO)    Le Maroc rejoint la coalition internationale pour le renforcement de l'autonomisation économique des femmes    Le message du roi Mohammed VI au président zambien    Beyrouth : Mission accomplie pour l'Hôpital de campagne marocain (vidéo)    Les figurants du film "L7asla" réclament «leur dû», Sonia Terrab répond    Algérie/Covid-19 : Le président Tebboune confiné    Ahmed Rhassane El Adib : " la crise du coronavirus a provoqué une prise de conscience de l'importance des services d'urgence"    Namibie : Des milliers de bébés otaries retrouvés morts (vidéo)    Tanger: deux jeunes frères reçus par la DGSN (PHOTO)    Destination Maroc: Le deal ONMT et Ryanair    Sahara marocain : le Burundi réaffirme son soutien à la solution politique.    Maroc : voici le calendrier des jours fériés 2020-2021    Islamisme en France: les éclairages de Pascal Boniface, fondateur et directeur de l'IRIS [Vidéo]    LDC: Brahim Nekkach s'exprime après l'élimination du WAC    Les Emirats Arabes Unis réaffirment leur soutien à la marocanité du Sahara    Maroc: Ryanair reprend ses vols à partir de ce dimanche    LDC: retour sur l'élimination du Wydad (VIDEO)    Météo Maroc: brume et nuages pour la matinée du samedi 24 octobre    Sous le signe du Covid 19, la 9ème édition du festival de l'Astronomie lancée    Khaoula El Filahi, ou le long voyage d' une jeune passionnée de lecture    Un autre pays arabe va normaliser ses relations avec Israël    Rareté de la Vitamine C et du Zinc: les pharmaciens alertent le ministère    Une édition numérique pour le Festival maghrébin du film d'Oujda    Le documentaire "Al Hasla " vivement dénoncé par le tissu associatif de Hay Mohammadi    Trump attaque Biden sur les affaires de son fils, sans ébranler son rival    Londres signe avec Tokyo son premier accord commercial majeur post-Brexit    Julien-Vincent Brunie : SM le Roi, "un ardent défenseur de la co-connaissance et de la paix"    La FNM enrichit son capital culturel    La Renaissance sportive de Berkane aux portes de l'histoire    Le Real Madrid de pire en pire avant le clasico    Affaire CNSS : peine confirmée pour Rafik Haddaoui, Abdelmoghit Slimani acquitté    Transport aérien : Ryanair reprend ses vols sur le Maroc cet hiver    Les grosses écuries au rendez-vous de la première journée    Jean-Michel Blanquer estime que "l'islamo-gauchisme fait des ravages"    Sahara marocain : les pays des Caraïbes soutiennent l'initiative d'autonomie et le processus politique    Un artiste hors du temps et des canons    Ligue des Champions : Le match Raja de Casablanca-Zamalek reporté au 1er novembre    Marrakech-Safi : Une saison culturelle qui s'annonce riche et diversifiée    Energies renouvelables : SM le Roi inquiet du retard    Maroc-Espagne : pour la mise en œuvre effective du partenariat stratégique global    Omnisports : Courrier du Nord-Est    Le Burkina Faso ouvre un consulat général à Dakhla    Mdiq-Fnideq : Durcissement des mesures préventives, avec couvre-feu nocturne    Fruit d'un partenariat entre OCP et la BAD : 4 millions de dollars mobilisés pour l'accès aux engrais en Côte d'Ivoire et au Ghana    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'écrivain Gabriel Matzneff définitivement privé d'aide publique
Publié dans Libération le 25 - 09 - 2020

L' écrivain Gabriel Matzneff, visé par une enquête pour viols sur mineurs de moins de quinze ans, est définitivement privé de l'aide publique qu'il a longtemps touchée, a indiqué jeudi la ministre de la Culture Roselyne Bachelot à Livres Hebdo.
"Je peux vous assurer que Gabriel Matzneff ne touche plus son allocation", a-t-elle déclaré au sujet de l'allocation pour écrivains à faibles revenus versée à partir de 2002 par le Centre national du livre (CNL). Elle n'a pas précisé quand avaient cessé les versements.
Le scandale avait éclaté à l'occasion de la parution début janvier d'un récit de l'éditrice Vanessa Springora, "Le Consentement", sur les années où elle avait été entraînée à 14 ans dans une relation avec Gabriel Matzneff, qui en approchait 50. Quatre jours après cette parution, le ministre de la Culture Franck Riester avait recommandé de mettre fin à cette aide d'un établissement public.
"Cette allocation n'est pas justifiée et n'aurait pas dû perdurer", avait-il écrit. Mais le sort de ce dossier n'était pas connu depuis. Interrogée par le mensuel littéraire, Mme Bachelot a estimé que le débat restait d'actualité. " «Le Consentement » est un livre extrêmement important, qui a introduit une réflexion fine sur ce qui constitue une agression sexuelle et une situation d'emprise. Je remercie Vanessa Springora", a-t-elle affirmé.
"Chaque fois qu'il y a des enjeux de pouvoir, des enjeux financiers, il y a des phénomènes d'atteinte sexuelle. Cela doit amener le secteur du livre à réfléchir aux mesures de prévention à mener dans les entreprises, mais aussi à des mesures beaucoup plus proactives, comme un souci de parité dans les jurys des grands prix d'automne et dans les organes de direction des maisons d'édition", a-t-elle ajouté. Gabriel Matzneff était resté édité par Gallimard jusqu'en 2019, et avait remporté en 2013 le prix Renaudot essais pour "Séraphin, c'est la fin!", recueil d'articles où il revendique sa pédophilie, entre autres considérations. D'après des informations de presse, le CNL aurait versé plus de 160.000 euros en 18 ans à cet auteur connu dans certains milieux pour son goût des filles et garçons très jeunes. Cette somme, ainsi qu'un logement social, lui ont assuré sa subsistance, car ses nombreux ouvrages (tomes de journal, romans et essais) se vendaient globalement mal. Gabriel Matzneff, 84 ans, n'a plus donné signe de vie depuis un entretien accordé en février au New York Times depuis l'hôtel de la côte de Ligurie (nord-ouest de l'Italie) où il logeait au moment où la polémique faisait rage.
Le parquet n'a pas communiqué non plus sur l'avancée de l'enquête, qui a donné lieu à plusieurs perquisitions. Aucune mise en examen n'a été rendue publique dans ce dossier, où les enquêteurs cherchent d'autres victimes que Vanessa Springora.
L'affaire a éclaboussé l'ancien adjoint à la Culture de la maire de Paris, Christophe Girard, mis en cause notamment en qualité d'ancien secrétaire général de la Maison Yves-Saint Laurent entre 1986 et 1987, structure qui a apporté un soutien financier à l'écrivain. Gabriel Matzneff doit être jugé en septembre 2021 dans une autre procédure, pour apologie de crime, devant le tribunal correctionnel de Paris, où il a été cité à comparaître par l'association de prévention de la pédophilie l'Ange Bleu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.