Coronavirus : voici les métiers les plus à risque [Etude]    Karim Belhassan, nouveau Directeur général Adjoint de BMCI    L'hébergement des touristes chez l'habitant : une activité laminée par le Covid-19    Equipe nationale féminine: Double confrontation amicale Maroc-Ghana, les 26 et 30 novembre à Accra    Football / La sélection nationale U20 en stage de préparation à Maâmora    Griezmann brise le silence sur ses rapports avec Messi    Al-Nasr : la colère d'Amrabat après la défaite face à Al Hilal (VIDEO)    Entretien / Prévisions des tendances du digital en 2021    Covid-19 : 2.880 stations de vaccination à travers le Royaume    La réaction officielle de la CAF après la suspension de son président : -L'intérim de M.Constant Omari prolongé jusqu'au 12 mars 2021 -M.Fouzi Lekjaâ, premier vice-président    Flexibilité du dirham : Jouahri chez les députés    Service client : Schneider Electric et Ingram Micro North Africa scellent un partenariat    Moncef Slaoui : « La vaccination pourrait démarrer le 11 décembre »    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 24 novembre    USA: Trump prêt à céder le pouvoir    Guergarate : La République tchèque salue l'engagement du Maroc à maintenir l'accord de cessez-le-feu    Guerguarat : Le Burkina Faso réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Concentrateurs d'oxygène, la ruée inutile    Modèle de développement : Le processus de consultations de la CSMD touche à sa fin    Ahmad Ahmad lourdement sanctionné par la FIFA    Aéroport de Marrakech: baisse du trafic aérien à fin octobre 2020    La Mauritanie assouplit son visa pour les entrepreneurs marocains    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste affiliée à «Daech»    Stratégie nationale de vaccination anti-Covid19 : Ait Taleb fait le point    Coronavirus au Maroc: la situation lundi 23 novembre    Hooligans : Interpellation de 13 supporters de football à Casablanca    Après Agadir, une autre ville mise sous cloche    Le Parlement libyen tient une séance de L consultations àTanger    Mohamed Ramadan s ' attire les foudres du public    Le Maroc réitère son attachement à la Convention sur les mines anti-personnel    Gad El Maleh ne sera pas père de prince    Visa for Music 2020. Une édition digitale sous le signe de la résilience    Voici le calendrier de la Botola D1 et D2    Thaïlande: Bras-de-fer entre la jeunesse et l'institution monarchique    L'ancien président Nicolas Sarkozy jugé pour corruption    La consommation excessive de viandes rouges et transformées, de sucre et d'alcool favorise certains types de cancers    Mise en garde contre les conséquences de la violation du cessez-le-feu par le polisario    Etats-Unis : Biden va commencer à dévoiler son gouvernement    Exposition. L'art en Afrique médiévale à l'honneur à Washington    «Je te quitte», premier clip de la chanteuse Amina    La galerie 38 accueille son univers    Le FICMEC aura lieu du 14 au 19 décembre    Pedro Sanchez. Le Maroc sous pression migratoire    Liverpool refroidit Leicester, Arsenal inquiète    Italie: Plus de 100 personnalités apportent leur soutien au Maroc pour le Sahara    Israël-Arabie saoudite. Netanyahu en secret chez MBS    Maroc : Lancement du 7è Prix national de la lecture    "Hab Matmoura " , nouveau recueil poétique d'Amina Hassim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





JO-2020 : World Athletics soutient le droit des athlètes à protester
Publié dans Libération le 09 - 10 - 2020

Les participants aux JO reportés de Tokyo 2020 devraient avoir le droit de protester de manière "respectueuse", a estimé jeudi le président de la Fédération internationale d'athlétisme (WorldAthletics) Sebastian Coe, alimentant ainsi un débat sensible.
Ce sujet a pris de l'ampleur dans le contexte des manifestations massives après la mort en mai aux Etats-Unis de George Floyd, un homme noir tué par un policier blanc. "J'ai dit clairement que si un athlète voulait mettre un genou à terre sur le podium (en signe de protestation contre les inégalités raciales, NDLR), il avait tout mon soutien", a déclaré M. Coe à l'occasion d'une inspection du stade national olympique qui accueillera les épreuves d'athlétisme aux JO, reportés à l'été 2021 en raison du coronavirus. "Les athlètes veulent refléter le monde dans lequel ils vivent", a-t-il ajouté, alors qu'il était interrogé surl'éventualité de protestationslors des Jeux.
"Pour moi, c'est tout à fait acceptable, tant que c'estfait avec un respect total pourles autres compétiteurs, et je pense que la plupart des athlètes le comprennent". Le Comité international olympique (CIO) a mis à jour ses règles sur l'activisme des athlètes en janvier, bannissant toute forme de revendication sur les podiums et les terrains de sport. Mais le CIO a suggéré qu'il était prêt à assouplir sa position, et soutient les discussions menées par la Commission des athlètes olympiques pour autoriser des manières "dignes" de soutenir des actions contre le racisme.
En juin, des athlètes américains et l'icône des Jeux de Mexico 1968 John Carlos, exclu à l'époque pour avoirlevé le poing contre la ségrégation raciale, ont appelé leCIOà supprimerles règlesinterdisant aux athlètes demanifesterleurs opinions politiques, religieuses ou raciales pendant les Jeux. Les organisateurs des JO de Tokyo sont aussi confrontés à de nombreux autres cassetête. Ils planchent notamment sur des mesures pour organiser l'événement même si la pandémie n'est pas maîtrisée, espérant convaincre les athlètes, lesspectateurs etla population japonaise que les Jeux pourront avoir lieu en toute sécurité. "Il y aura sans doute des ajustements à faire (...) mais je suis absolument convaincu que même dans ces circonstances ce seront desJeux fantastiques", a déclaré jeudi M. Coe.
Evoquant les nouveaux records du monde établis la veille à Valence (Espagne) sur 10.000 m masculin et 5.000 m féminin, il a estimé que les athlètes avaient "très bien géré les mois de pandémie" et étaient impatients d'aller à Tokyo l'an prochain. "Il ont connu des circonstances extrêmement difficiles, beaucoup ont dû rester chez eux pendant des mois. Mais ils ont su se maintenir en très bonne condition physique", selon lui. "C'est de bon augure pourles performances l'an prochain (à Tokyo, NLDR). Je pense que l'athlétisme sera au sommet de sa forme".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.