Sahara marocain : ARTE dévoile les Fake news du polisario    Déclarations irresponsables: l'Intérieur se réserve le droit de recourir à la justice    Dakhla: le tourisme balnéaire au cœur du plan de relance (ONMT)    5ème Convention annuelle des zones économiques : le modèle de Tanger Med Zones dévoilé    Mort de VGE: Macron décrète un jour de deuil national mercredi    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    France: la stratégie vaccinale contre le Covid-19 présentée    Le déficit commercial se réduit à fin octobre    Alerte Météo: chutes de neige, temps froid, rafales de vent et fortes pluies ce week-end    Evolution du coronavirus au Maroc : 4334 nouveaux cas, 368.624 au total, jeudi 3 décembre à 18 heures    Le Sénat donne son feu vert à la convention maroco-espagnole de lutte contre la criminalité    Décès de VGE: le roi Mohammed VI présente ses condoléances à Emmanuel Macron    L'IF de Meknès lance une galerie à l' air libre    Décès de Mohammed Abarhoune    Ligue des champions : Paris revient, Chelsea déroule    Les prémices d' une saison prometteuse pour le CAYB    Hydrogène vert, le Maroc à l'affût des opportunités    Sociétés cotées: décélération de la baisse de l'activité à fin septembre    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, jeudi 3 décembre    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Festival international Cinéma et migrations d'Agadir. Une édition 100% digitale    Le régime algérien prend en otage les séquestrés de Tindouf pour un « choix politique fallacieux »    Le Royaume Uni signe un Mémorandum d'Entente avec le Maroc    Conseil du gouvernement : Prolongation de l'état d'urgence sanitaire au Maroc jusqu'au 10 janvier    Abondantes chutes de neige, vague de froid et fortes averses de vent    CAM au chevet des Fédérations interprofessionnelles de l'Agriculture    Une délégation de la Commission des AE à la Chambre des représentants en visite aux consulats accrédités    CNSS : « le test PCR n'est pas encore remboursable, mais… »    Nouveau consulat des Etats-Unis à Casablanca    2M rénove ses journaux télévisés    Le Groupe arabe salue les efforts inlassables de SM le Roi pour la défense d'Al-Qods    La communauté internationale attendent toujours le gouvernement    Le sport national en deuil : Saïd Bouhajeb n'est plus de ce monde !    Le pire défi de l'Etat-nation    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    «Qendil», nouveau single de Ayoub Hattab    LOI DE FINANCES 2021 : UN BUDGET DE CONVALESCENCE    L'Université Mohammed VI des Sciences de la Santé lance un diplôme inédit    La guerre du Tigré va-t-elle basculer vers la guérilla ?    Jamel Debbouze provoque Booba pour le buzz (Vidéo)    Anesthésistes réanimateurs : Pénurie, flou légal et burn out    Gad El Maleh endeuillé (PHOTO)    Le film polémique « Much Loved » proposé sur Netflix    Election du Maroc au CA du PAM : une reconnaissance de l'action humanitaire du Royaume    16 cas testés positifs au sein du MAS à la veille de la nouvelle saison : "Jouer football mais penser Covid-19 " !    Covid-19. Un désastre pour les salaires    Cancel Culture : Le bûcher des réseaux sociaux brûle de bon feu    L'ancien président français Giscard d'Estaing est mort du Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Record de contaminations battu en moins d' une semaine
Publié dans Libération le 23 - 10 - 2020

La pandémie du nouveau coronavirus au Maroc a atteint dessommetsinimaginables il y a quelques mois. En mars, lorsque les nouveaux cas Covid+ étaient recensés par dizaines, l'Exécutif avait décidé de confiner pendant plusieurs semaines la population marocaine. Une fois le déconfinement annoncé, peu de gens croyaient que les nouveaux cas quotidiens se compteraient par milliers trois mois après. Et encore moins que le gouvernement n'allait pas reconfiner en réponse à la propagation du Sars-Cov-2. Et pourtant, c'est exactement ce qui se passe aujourd'hui.
En moins d'une semaine, le record d'un peu plus de 3700 casCovid+détectés en 24h, datant de la semaine dernière, a été largement battu. Jeudi, en début de soirée, le ministère de la Santé a annoncé 4.151 nouveaux cas de contamination au coronavirus, portantle cumul à 186.731 cas,soit 514,2 par 100.000 habitants.Autrement dit, l'épidémie s'accélère plus que jamais et plus particulièrement dans la région de Casablanca-Settat où ont été recensés plus de 2.000 nouveaux cas, jeudi.Pourlemoment, à l'échelle nationale, le ministère de tutelle dénombre 29.118 cas actifs dont 652 dans un état sévère ou critique. Malheureusement, on compte 53 victimes du nouveau coronavirus entre mercredi et jeudi. En somme, ces chiffres qui en affoleraient plus d'un, n'ont pas l'air d'inquiéter les autoritéssanitaires, quand bienmême le nombre de cas graves est en constante augmentation. Puisque la principale restriction instaurée est un couvre-feu dont l'application laisse à désirer. Il a récemment été étendu aux provinces du Nord du pays, à Mdiq et Fnideq en l'occurrence. Maisil ne répond pas pour autant à l'urgence de la situation. Pour sa part, l'Organisation mondiale de la santé estime que le monde est actuellement dans une «phase inquiétante de la pandémie».
En effet, l'OMS a avoué que les prochains mois seront difficiles à mesure que l'hiver s'approche. Si le chef de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesu, s'est dit satisfait de la communication entre les dirigeants et leurs populations concernant les mesures nécessaires pour ralentir la propagation du virus et protéger les professionnels de santé et les systèmes de santé, il prévient: «A mesure que les cas augmentent, le nombre de personnes ayant besoin de lits dans les hôpitaux et les soins intensifs augmente également ». Un doux euphémisme, une évidence même, mais qui a du mal à convaincre plusieurs pays dont le Maroc, où la gravité de la situation sanitaire impose d'autres mesures qu'un couvre-feu stérile et inefficace, alors qu'en pleine journée, la vie a repris son cours au mépris des gestes barrières et mesures sanitaires.
Peut-être que le gouvernement marocain partage l'avis de l'OMS qui croit que les infirmières et les médecins jouissent désormais d'une bien meilleure compréhension de la façon de traiterles personnes infectées parle coronavirus qu'au début de la pandémie. Maisl'organisation onusienne nuance ses propos en rappelant que «lorsque la capacité de l'hôpital est atteinte et dépassée, c'est une situation très difficile et dangereuse pour les patients comme pour les agents de santé». Indulgent et compréhensif, le DG de l'OMS s'est dit conscient de la fatigue physique etmentale engendrée par la pandémie. «Mais le virus a montré que lorsque nous baissons la garde, il peut rebondir à une vitesse vertigineuse et menacer les hôpitaux et les systèmes de santé », prévient-il. Pour lui «l'humanité est confrontée à la pandémie pourle long terme. Maisil y a de l'espoirsi nous faisons ensemble des choix intelligents».Abon entendeur.Carsi les autorités marocaines croient faire des choix intelligents alors que plus d'une quarantaine de citoyennes et citoyensmeurent chaque jour sous le coup du virus, on n'y comprend rien.
C. E


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.