Fonds Mohammed VI pour l'Investissement : Benchaâboun sollicite l'appui financier de l'UE    Vaccin anti-covid: ce qu'a prévu Emmanuel Macron    L'Union européenne verse 8,5 milliards d'euros pour en soutien aux programmes de chômage partiel    El Otmani met en évidence l'élan de développement    Algérie: trois ans de prison requis contre Karim Tabbou    Fonds Mohammed VI d'investissement, fer de lance de la relance économique    Mission française au Maroc: le masque désormais obligatoire dès le CP    Les outils d'échanges et la passion de la lecture    2è festival Al-Mahsar pour la culture et le patrimoine hassanis    «Mohamed Choukri... Tanger et les écrivains étrangers»    Le FUS s'appuiera sur la jeunesse    Le Youssoufia Berrechid, les prémices d'une saison prometteuse    Ouaddar, Boukaa, Ahrach et Colman représenteront le Maroc    Addoha: Forte baisse du chiffre d'affaires    BAM: vers une nouvelle baisse du taux directeur ?    Les objectifs (très ambitieux) d'Ait Taleb pour 2021    Engagement et citoyenneté    Appui aux AGR au profit d'anciens pensionnaires des établissements pénitentiaires    Appel à la lutte contre les formes contemporaines d'esclavage    Rokhas: une plateforme au service du citoyen    Fès: L'ENCG s'allie au groupe français ESC Clermont    Le chef du gouvernement espagnol attendu à Rabat    Message du roi Mohammed VI au président roumain    Qualifications CAN U20: Ce ne sera pas facile pour l'équipe nationale !    Supercoupe de la CAF : La RSB cherche à jouer au Qatar !    Juventus-Dynamo Kiev: Stéphanie Frappart première arbitre femme en Ligue des Champions masculine !    Véhicules électriques. Rachid Yazami révolutionne les batteries    Le Salon des Etudes en France revient    L'Espagne défend la centralité de l'ONU dans le règlement de la question du Sahara    Chic Intemporel dévoile des créations au grand public à Casablanca    Covid-19. L'Administration alimente la psychose    Covid-19: l'OMS a fait une promesse    Anouar Dbira : Nous tenterons de gagner la Coupe duTrône    L'OCI réaffirme son attachement à l'accord de Skhirat comme base à toute solution définitive en Libye    Visé par une enquête, le médecin de Maradona évoque un patient "ingérable"    Coup d' envoi du Salon du Maroc des arts plastiques à Fès    "La Guérisseuse " de Mohamed Zineddaine, Grand Prix du Festival maghrébin du film d'Oujda    Rencontre du Cercle Eugène Delacroix : Des élus français soutiennent la marocanité du Sahara    UE-Maroc : Deux commissaires européens en visite à Rabat    La cause palestinienne est la clé de voûte de toute solution permanente et globale au Moyen-Orient    Conseillère du président du NTD, la Marocaine Naoual Atlas se livre à cœur ouvert    Mehdi Qotbi : "Nous continuerons à faire vivre l'art et la culture"    La série « The Crown » salirait-elle l'image de la couronne britannique ?    Téhéran rend un dernier hommage au «docteur martyr» assassiné    Outat Al Haj: décès du camarade Mohamed Idrisi    Cambodge: L'opposition appelée à la barre    Sarah Perles et Jaime Lorente, dans la cour des grands    Abdelhak Khiame n'est plus à la tête du BCIJ    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Journée du patrimoine audiovisuel, une "fenêtre sur le monde " au temps de la Covid19
Publié dans Libération le 27 - 10 - 2020

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/50949309-39209605.jpg?v=1603810410" alt="Journée du patrimoine audiovisuel, une "fenêtre sur le monde " au temps de la Covid19" title="Journée du patrimoine audiovisuel, une "fenêtre sur le monde " au temps de la Covid19" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/50949309-39209605.jpg?v=1603810412" alt="Journée du patrimoine audiovisuel, une "fenêtre sur le monde " au temps de la Covid19" title="Journée du patrimoine audiovisuel, une "fenêtre sur le monde " au temps de la Covid19" /
La communauté internationale célébrait virtuellement, le 27 octobre, la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel, sous le thème: "Votre fenêtre sur le monde". L'Organisation des Nations Unies (ONU) considère que les matériaux audiovisuels en tant qu'objets du patrimoine documentaire offrent une fenêtre sur le monde, "car nous observons des événements auxquels nous ne pouvons assister, nous écoutons des voix du passé qui ne peuvent plus parler et nous créons des histoires qui informent et divertissent". Poursa part, la Directrice générale de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Audrey Azoulay, a affirmé dansson discours à l'occasion de la Journée, que cette célébration est ainsi "l'occasion de mettre en lumière ce patrimoine auquel on ne prête pas toujours assez attention, tant l'image et le son peuplent désormais nos quotidiens". "L'augmentation permanente de la production audiovisuelle et la diversification constante de ses supports nécessitent cependant toujours plus de volonté et de moyens, techniques comme humains, pour ne pas perdre ce fantastique patrimoine", ajoute-t-elle. Dans son engagement dans la préservation de cette richesse universelle, le Maroc s'est muni en 2019, d'un système national d'archivage du patrimoine audiovisuel qui vise non seulement à l'archivage de contenus audiovisuels, mais aussi la protection, la valorisation et la préservation d'un patrimoine national et humain, source de connaissances. Néanmoins, la survenue brutale de la crise sanitaire du coronavirus en 2020 a fait ressurgir le rôle crucial de l'accès numérique au patrimoine audiovisuel en ces temps de crise, qui ont été marqués par un confinement mondiale et une coupure soudaine avec le monde extérieur. A l'annonce de la tenue de l'événement virtuel de l'UNESCO, intitulé "Patrimoine documentaire en péril : Lacunes politiques en matière de préservation numérique", l'ONU indique sur son site web que la Covid-19 a mis en évidence le "besoin urgent d'un accès universel au patrimoine documentaire en tant que source de connaissances, d'autant plus que les institutions de la mémoire cherchent à rouvrir leurs portes au public sur le long terme". En effet, l'impact de cette crise sanitaire, devenue une urgence mondiale, s'est élargi pour s'abattre sur plusieurs aspects de la vie humaine, notamment celle du patrimoine audiovisuel, "exacerbée par la diminution des fonds disponibles pour les archives, les bibliothèques et les musées, augmentant ainsi le risque de perte permanente du patrimoine". Dans ce contexte, l'UNESCO organise "un dialogue politique en ligne entre les institutions de la mémoire et d'autres parties prenantes afin d'identifier les lacunes politiques dans la préservation numérique du patrimoine documentaire en péril", peut-on lire sur l'affiche de l'événement publiée sur le site onusien. L'organisation cherche ainsi à "élaborer un programme politique international pour la préservation numérique qui décrira les aspects culturels, économiques, technologiques et juridiques qui l'entourent", relève-t-on. Au vue de la pandémie du coronavirus, cet événement culturels'est tenu en ligne le 27 octobre 2020 en deux sessions pour accueillir un public international dans différents fuseaux horaires, fait savoir l'UNESCO. La première session a abordé des questionssur l'identité culturelle et la durabilité, tandis que la seconde s'est concentrée sur la technologie et les cadres juridiques, poursuit la source, soulignant à cette occasion que l'événement a été retransmis en direct sur la chaîne YouTube de l'UNESCO et pourra être visionné à tout moment.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.