Driss Lachguar se réunit avec la Commission provinciale des élections à El Jadida    Prévisions météorologiques pour le lundi 1er mars 2021    El Othmani rend visite à Ramid après une opération chirurgicale réussie    Covid 19: Décès de l'acteur égyptien Youssef Chaabane    Ligue des Champions / WAC-Kaizer (4-0) : Le Wydad... un match de référence !    IRT-MCO (1-2) : Une victoire pour se relancer !    Démission de Azami Idrissi des instances dirigeantes du PJD : le parti dit niet    Vaccination anti-Covid : Le Maroc toujours dans le top 10 mondial    Ligue des champions : le Wydad écrase les Sud-africains de Kaizer Chiefs (4-0)    Coronavirus au Maroc : 244 nouveaux cas en 24 heures, 8 décès    Cannabis : La Tunisie emboîte le pas au Maroc    Russie : l'opposant Navalny transféré dans un camp à 200 km de Moscou    La folle histoire qui lie Winston Churchill à la ville de Marrakech    Participation du Maroc au Championnat d'Afrique de cyclisme en Egypte    CAN U20. L'EN éliminée par la Tunisie    Signature d' une convention de partenariat entre le ministère de la Justice et la CNDP    Séisme d'Agadir : les vérités sur un drame qui transcende le temps (I)    Syrie : Biden entre en guerre    Habib El Malki se félicite de la coopération avec le FOPREL    Dakhla : L'ASMEX se dote d'une délégation régionale    Credit Bureau: «les solutions apportées par les différents intervenants ont permis de limiter l'envolée des impayés»    "Biggie " , le géant éphémère du rap    Portrait: ElGrande Toto, un as de trèfle qui pique le cœur    Alerte météo : fortes averses orageuses et chutes de neige jusqu'au 2 mars dans plusieurs provinces    La Bourse de Casablanca dans le rouge du 22 au 26 février    Les indices s'enfoncent malgré un léger reflux des taux    Victoire in extremis du HUSA, les FAR et le Chabab se neutralisent    Liga: Barcelone bat le FC Séville et enchaîne    Le FUS s'offre l'AS FAR à domicile    Transavia annonce le lancement d'une nouvelle ligne aérienne entre le Corse et le Maroc    Les arméniens réclament le départ du Premier ministre    Un «mini Maghreb» sans le Maroc et la Mauritanie, une idée aussi incongrue qu'irréaliste    Libye : près de 150 migrants secourus en mer Méditerranée    La 316 ème fortune de France s'implante à Marrakech    Voyages : voici les pays européens prêts à lancer leurs passeports vaccinaux    Le Maroc peut profiter de la guerre géopolitique du Gaz européen    «Nidaa Oujda», un appel contre le discours de division    La France doit être «plus claire» et reconnaitre la souveraineté du Maroc sur le Sahara    Appel à Biden pour appuyer la décision américaine reconnaissant la souveraineté du Maroc sur son Sahara    HPS: des revenus en hausse en dépit de la crise    Présentation du beau livre «Pour une Maison de l'Histoire du Maroc»    «Tout ira bien», nouveau recueil de poèmes de Driss Meliani    Interview avec Selma Benomar, l'ambassadrice du luxe à la marocaine    Covid-19 : les Etats-Unis autorisent un troisième vaccin    Manuels et cahiers scolaires : les imprimeurs gagnent leur bataille pour la préférence nationale    Anniversaire : SAR la Princesse Lalla Khadija souffle sa 14ème bougie    Marrakech se dote du premier radiotélescope au niveau national    Harcèlement sexuel : de nouvelles allégations contre le gouverneur de New York Andrew Cuomo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vaste élan de solidarité arabe avec le Maroc
Publié dans Libération le 15 - 11 - 2020

L' intervention légitime du Maroc pour mettre fin aux provocations répétées du Polisario et de ses milices, qui avaient entravé la circulation au passage d'El Guerguarat entre le Maroc et la Mauritanie, a suscité un vaste élan de solidarité arabe et un soutien absolu aux mesures adoptées par le Royaume en vue de défendre sa souveraineté et son intégrité territoriale. Dès l'annonce de l'opération marocaine dans la région et la mise en place par les Forces armées Royales (FAR) d'un cordon de sécurité en vue de sécuriser le flux des biens et des personnes, les réactions de soutien au Maroc fusent et se succèdent, condamnant au passage l'insistance du Polisario à entraver la circulation dans la région, au mépris de la légitimité internationale et sans aucun respect pour les appels des Nations unies et des pays concernés par ce conflit, qui ont souligné la nécessité de restaurer le flux normal des mouvements dans cette zone tampon.
Emirats Arabes Unis
Ainsi, l'Etat des Emirats Arabes Unis (EAU) a exprimé sa solidarité et son soutien au Maroc dans la protection de ses territoires. "Les Emirats Arabes Unis ont réitéré leur solidarité et leur soutien au Royaume du Maroc frère et appuyé la décision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI de mettre fin à l'incursion illégale (du Polisario) dans la zone tampon d'El Guerguarat, qui relie le Maroc et la Mauritanie, dans le but de sécuriser les flux naturels de marchandises et de personnes entre les deux pays voisins", indique un communiqué du ministère émirati des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Le ministère a condamné les provocations et pratiques désespérées et inacceptables qui ont eu lieu depuis le 21 octobre dernier, en violation flagrante des accords conclus, estimant que ces provocations constituent une menace réelle pour la sécurité et la stabilité dans la région.
Arabie Saoudite
De son côté, le Royaume d'Arabie Saoudite a exprimé son soutien aux mesures prises par le Royaume du Maroc pour rétablir la liberté de circulation civile et commerciale dans la zone tampon d'El Guerguarat, au Sahara marocain. Dans un communiqué, le ministère saoudien des Affaires étrangères a exprimé sa "condamnation de toute pratique qui menace le trafic dans ce passage vital entre le Royaume du Maroc et la République islamique de Mauritanie".
Jordanie
La Jordanie a exprimé, également, son soutien total au "Royaume frère du Maroc dans toutes les démarches qu'il entreprend pour protéger ses intérêts nationaux, son intégrité territoriale et sa sécurité". Le ministère jordanien des Affaires étrangères et des Expatriés a souligné, dans un communiqué, que "le Royaume de Jordanie affirme son soutien aux mesures ordonnées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour rétablir la sécurité et la sûreté dans la zone tampon d'El Guerguarat, à la frontière entre le Maroc et la Mauritanie, et pour assurer la sécurité des citoyens et la fluidité de la circulation et du trafic commercial." Le communiqué a condamné "l'incursion illégale à El Guerguarat, qui viole les accords signés et pousse vers une menace pour la sécurité et la stabilité". Le ministère a réitéré la position claire et ferme de la Jordanie en faveur de l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc et de sa souveraineté sur l'ensemble de ses territoires, exprimant son soutien aux efforts visant à parvenir à une solution politique à la question du Sahara marocain, conformément aux décisions de légitimité internationale et à l'initiative d'autonomie lancée par le Maroc.
Bahreïn
Même son de cloche au Royaume du Bahreïn, qui a exprimé son appui et sa solidarité avec le Maroc dans la défense de sa souveraineté et ses droits et la sécurité de ses terres et citoyens au niveau du passage d'El Guerguarat, dans le cadre de la souveraineté du Maroc et l'intégrité de son territoire conformément à la légalité internationale. Dans un communiqué, le ministère bahreïni des Affaires étrangères a exprimé sa forte condamnation des actes hostiles entrepris par les milices du Polisario et ses provocations dangereuses au passage d'El Guerguarat dans le Sahara marocain. Le communiqué souligne que ces actes hostiles représentent une menace à la libre circulation civile et commerciale et une violation des accords militaires. Ils constituent également une tentative de semer l'insécurité et l'instabilité dans la région. Et de conclure que ces agissements ont contraint le Maroc à lancer une opération pour rétablir la circulation dans ce passage vital en vertu de ses responsabilités et en parfaite conformité avec la légalité internationale.
Qatar
Pour sa part, l'Etat du Qatar a exprimé son soutien à la décision du Maroc d'agir pour mettre fin à l'impasse provoquée par le blocage de la circulation au passage d'El Guerguarat par les milices du Polisario. Le ministère qatari des Affaires étrangères a exprimé, dans un communiqué, "la profonde préoccupation de l'Etat du Qatar face à la perturbation des mouvements civils et commerciaux au poste frontière d'El Guerguarat, situé entre le Maroc et la Mauritanie". Le ministère des Affaires étrangères du Qatar a renouvelé sa position ferme sur le règlement des différends par le dialogue, la diplomatie et les moyens pacifiques, soulignant la nécessité du respect de la souveraineté des Etats.
Sultanat d'Oman
Quant au Sultanat d'Oman, il a affirmé son appui au Royaume du Maroc frère en ce qui concerne les mesures qu'il a prises en vue de préserver sa sécurité et sa souveraineté et garantir le maintien de la liberté de circulation civile et commerciale dans la zone tampon d'El Guerguarat. Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères du Sultanat a noté que le pays réitère son soutien aux efforts déployés par les Nations unies pour instaurer la paix et la stabilité dans cette région.
Yémen
La République du Yémen a, elle aussi, fait part, samedi, de son soutien aux mesures prises par le Maroc pour le rétablissement du flux normal dans la zone d'El Guerguarat. Dans un communiqué, le ministère yéménite des Affaires étrangères a exprimé le soutien et la solidarité de la République du Yémen avec le Royaume du Maroc quant aux mesures prises pour garantir le rétablissement du flux normal des biens et personnes au niveau du passage marocain d'El Guerguarat. Le ministère a mis l'accent aussi sur le droit absolu du Maroc de défendre sa souveraineté, ses droits et la sécurité et la sûreté de ses citoyens, tout en renouvelant la position constante de la République du Yémen soutenant les efforts du "Royaume du Maroc frère" et du Secrétaire général de l'ONU pour parvenir à une solution politique réaliste et permanente à la question du Sahara marocain sur la base d'un compromis et en application de toutes les résolutions du Conseil de sécurité y afférentes, ce qui assure l'intégrité du territoire national du Maroc frère


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.