Organisation judiciaire : le volet réglementaire achevé    Soutien de la CNSS : plus de 3 millions de salariés bénéficiaires à fin mars    Suivez en direct la conférence de presse de BAM sur le lancement du Service de Centralisation des Chèques Irréguliers    Guinée : Managem en passe de démarrer la production d'or    Le message du roi Mohammed VI au roi des Belges    CERI Sciences Po veut penser autrement le Maroc    L'OCP au chevet de la riziculture ivoirienne    Antony Blinken en Afghanistan pour discuter du retrait des troupes américaines d'ici le 11 septembre    Qualité du pain et de la farine: la COMADER brise le silence    LEGISLATIVES 2021: L'USFP, toujours aussi moribond    WAC-MCO: le pactole pour les joueurs oujdis en cas de victoire    Ahmed Reda Chami: Le visage du renouveau de l'USFP    Couvre-feu ramadanesque: Casablanca comme vous ne l'avez jamais vue (VIDEO)    Hyundai Maroc : commercialisation amorcée pour le nouveau Tucson    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    Neymar se dit " plus heureux qu 'avant" à Paris    WAC-MCO en prologue de la 12ème manche de la Botola Pro D1    Abdellatif Hammouchi, l'oeil qui veille sur le Maroc    Des averses orageuses et de fortes rafales de vent attendues jeudi    Sahara Marocain : Une fois de plus, Paris joue l'ambiguïté    Les dividendes des sociétés cotées devraient atteindre un taux de distribution historique de 96%    Maroc/Accidents de la route: 12 morts et 2.355 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    OMS : Septième semaine consécutive d'augmentation des contaminations dans le monde    Un ministre australien en Europe pour régler un différend au sujet des vaccins    La vigilance au quotidien, au maroc et à l'étranger    Khalid Chihab crée un instrument Ade musique combinant l'Oud et l'Outar    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Le Street Art pour embellir la médina d'Oujda    Coupes africaines : Le tirage au sort fixé au 30 avril au Caire    Algérie : dégradation de l'état de santé de 23 détenus, en grève de la faim depuis 9 jours    Assurance maladie obligatoire: 3 conventions-cadres signées devant SM Mohammed VI (reportage)    Ligue des Champions : Le bus du Real attaqué par des hooligans !    Programme de la 5ème journée de la CAF : Tous les matchs se jouent le 21 avril    Sahara marocain: L'ambassadeur du Maroc à Moscou s'entretient avec le vice-ministre russe des AE    MMA: troisième confrontation entre McGregor et Poirier à Las vegas    Dakhla : Le RNI lance Ramadaniyat Al Ahrar    Fruit d'un partenariat avec le ministère de l'éducation nationale : 27 centres des classes prépa équipés par OCP    8 personnes interpellées à Laâyoune : Mise en échec d'une tentative de trafic de plus d'une demie-tonne de chira    Ligue des champions: Le Real disputera sa 9ème demi-finale sur les 11 dernières    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    Météo: encore de la pluie ce jeudi 15 avril au Maroc    Ramadan : les bus de Casablanca adaptent leurs horaires    L'ICESCO lance la 2è édition de ses programmes ramadanesques    Le festival international du rire de Casablanca aura lieu en distanciel du 15 au 18 avril    Maroc : La Fondation TGCC pour l'Art et la Culture lance un nouveau concours destinée aux jeunes artistes    Un artisan innove un instrument de musique combinant l'Oud et l'Outar    Des pèlerins immunisés contre la Covid-19 se rendent à la Mecque au premier jour du ramadan    Nos vœux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Après l'accord avec l'UE, les Britanniques espèrent tourner la page du Brexit
Publié dans Libération le 25 - 12 - 2020

Soulagés ou pessimistes, des Britanniques espèrent jeudi que l'accord commercial post-Brexit conclu avec l'Union européenne, une sorte de "cadeau de Noël", permettra de tourner une fois pour toutes la page du Brexit. "C'est un chouette cadeau de Noël pour le pays d'en finir avec tout cela", juge David Ashby, 62 ans, sans emploi, un habitant de la ville très pro-Brexit de Boston, sur la côte est de l'Angleterre. "Je pense que c'est un chouette cadeau de Noël à long terme. Je pense que cela a duré depuis trop longtemps."
Andy Finch, un autre habitant de la petite ville, où le vote pour le Brexit a été l'un des plus fort du pays lors du référendum de 2016, est plus pessimiste. "Je ne pense pas que ce sera bien. Je ne pense pas que c'était une bonne idée en premier lieu", de quitter l'UE, développe-til. "Au bout du compte, ce que nous devons faire, c'est travailler avec nos partenaires, que ce soit les autorités locales d'à côté ou les pays d'à côté. Cela marche mieux quand on travaille ensemble", estime pour sa part Paul Skinner, qui dirige le conseil local de Boston.
A Londres aussi, c'est le soulagement qui prévaut. "Une absence d'accord aurait été un désastre", estime Shane O'Neill, qui est "très heureux qu'il y ait un deal" même s'il est "triste" que le Royaume-Uni quitte l'Union européenne. "J'aurais préféré rester en Europe, mais je suis soulagé que ce soit fini (...) et nous devons tourner la page", juge-t-il. Pour Harry Vincent, "c'est un soulagement" d'avoir un accord "après toutes ces années" de négociations difficiles et d'incertitude. Mais il s'interroge: cet accord serait-il mieux que ce qu'offrait l'appartenance à l'UE? "Les compromis que nous avons faits, qui sont nécessaires pour obtenir un accord, me font me demander si ça valait la peine". Cet étudiant de 21 ans regrette de n'avoir pas eu voix au chapitre lors du référendum de juin 2016 sur le Brexit, car il était alors trop jeune pour voter.
Hugh Rowlands, étudiant aussi, estime que l'accord apportera à certains le "soulagement" qu'ils attendaient après cette année difficile marquée par la pandémie, une sorte de "gros cadeau de Noël", annulé pour de nombreux Britanniques à cause du virus. Dans l'europhile Ecosse, à Edimbourg, Sharmila Hutchinson, employée de banque, est "dégoûtée de ne plus faire partie de l'Europe". La jeune femme de 35 ans se dit "nerveuse" à l'idée de savoir comment vont se passer ses prochains voyages sur le continent, elle qui a des amis qui vivent "en Espagne et en France et dans d'autres régions d'Europe".
A l'instar de nombre d'Ecossais, Henry Gray, jeune homme de 29 ans qui travaille dans une association, le référendum de 2016 qui a abouti au Brexit l'a conduit à pencher pour l'indépendance. "Ce serait bien de pouvoir quand-même faire partie de l'UE", dit-il, j'espère qu'on serait invités à revenir" dans le club européen.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.