"Allayla Sahratena": Du gharnati au Chaâbi, une belle soirée musicale vous attend samedi à 23h00    Maroc/Israël : Une conférence de haut niveau à l'ONU, sur la sécurité alimentaire et l'agriculture innovante    Sahara marocain : Le Conseil de sécurité condamne le blocage à Guergarate    Maroc Telecom réalise un chiffre d'affaires de 8,9 MMDH au au premier trimestre de 2021    Commission interministérielle : Un approvisionnement abondant durant le Ramadan    Le DG de la SFI réitère son soutien à la dynamique du secteur privé marocain    Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux fait réagir Afriquia    Maroc Telecom: Le nombre de clients en hausse de 6,8%    Look et Forme : Prendre soin de ses dents    McDonald's Maroc relance l'opération #Mta7dine    Inzegan : un incendie ravage dix magasins dans deux souk    Discrimination juridique envers les enfants nés hors mariage    Le président du Sénat mexicain salue la qualité des relations entre Mexico et Rabat    Chelsea: Ziyech encensé par son coéquipier    L'hospitalisation du chef des séparatistes en Espagne vue par un politologue    Checkinfo: «Les usagers constateront rapidement une diminution du nombre d'impayés»    Sahara Marocain : Réactions aux consultations semestrielles du Conseil de Sécurité (vidéo)    Reportage/Tourisme : L'ONMT dévoile son nouveau plan pour la promotion de la destination Maroc    L'Institut CDG entame son cycle de webinaires pour la saison 2021 [Vidéo]    Sahel : de no man's land à no man's power    2020, année la plus chaude jamais enregistrée en Europe    Mohammédia : Interpellation de deux Subsahariens pour faux et usage de faux    Direction de l'éducation d'Ain Chock : Convention pour promouvoir l'apprentissage du français et de l'anglais    Covid-19: la Tunisie franchit la barre des 10.000 décès    Secousse tellurique de 4,4 degrés au large d'Essaouira (Bulletin)    Maroc/Météo: Temps nuageux ce vendredi 23 avril    Interview avec Safaa Baraka, réalisatrice    La Liga présente son dictionnaire espagnol-arabe de football    Laila Aziz, la styliste marocaine qui habille les stars hollywoodiennes (Forbes)    Sommet sur le climat : le chef de l'ONU appelle à l'action (Vidéo)    Sahara : El Pais met en exergue la victoire diplomatique du Maroc en Amérique Latine    La RSB éliminée, le Raja en douceur    Des appels à changer « véritablement » l'Amérique    En-Nesyri relance FC Séville dans la lutte pour le titre    Le Wydad décroche son billet pour les quarts de finale    «Les femmes du pavillon J» élu meilleur long-métrage    Une exposition célèbre la calligraphie arabe    Le Maroc perd l'une de ses plus belles plumes    La question sociale est irrémédiablement au cœur du projet sociétal de l'USFP    Super Ligue. Pour le patron de l'UEFA, les demies de C1 ne sont pas menacées    Kate Winslet se confie sur les débuts de sa fille Mia Threapleton en tant qu'actrice    Etat islamique : prison à vie pour l'auteur d'un attentat manqué à Manhattan    Le champ miné du Sahel    Foot européen : Nasser Al-Khelaïfi élu président de l'Association européenne des clubs    Urgent : Brahim Ghali, président de la rasd, hospitalisé en Espagne    Fouzi Lekjaa : "Prochain défi, la qualification pour la Coupe du monde"    Infosoir/ Entretien avec Soumaya Akaâboune, actrice émérite et star du feuilleton "Bab Lbhar" (vidéo)    Brexit : le Parlement européen se prononcera le 27 avril sur l'accord commercial UE-Royaume-Uni    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tayeb Hamdi, médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé
Publié dans Libération le 25 - 02 - 2021

Dans quelle mesure le Maroc est-il un modèle en matière de vaccination anti-Covid19 ?
Le lancement effectif de la campagne de vaccination a été donné le 28 janvier 2021 par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui a reçu la première dose du vaccin contre la Covid-19. Ce démarrage en janvier constitue à lui seul un exploit. Ce n'est pas le fruit du hasard, mais d'une stratégie réfléchie, programmée, étudiée et anticipée. En effet, le Maroc et le laboratoire chinois CNBG ont conclu, en août 2020 à Rabat, deux accords de coopération en matière d'essais cliniques du vaccin anti-Covid-19. De même, le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, a procédé, en septembre à Rabat, à la signature d'un mémorandum d'entente pour l'acquisition de vaccins anti-Covid-19 produits par la Société "R-Pharm", sous licence du groupe "AstraZeneca"
Moins d'un mois après le lancement de la campagne de vaccination, le Maroc est passé par différentes catégories de la population. Il n'a cessé d'élargir la cible de sa campagne en passant des "frontliners" et des personnes âgées de plus de 75 ans, aux personnes âgées de plus de 65 ans et, plus récemment, aux personnes âgées entre 60 et 64, ainsi que celles atteintes de maladies chroniques sans limite d'âge. Au vu de ces réalisations en un temps record, le Maroc est indiscutablement un modèle en la matière.
L'immunité collective en mai, est-elle réalisable selonvous?
Au vu de sa campagne réussie, le Maroc est sur la bonne voie pour lutter efficacement contre la propagation de la Covid-19. D'autant plus que le peuple marocain a dûment adhéré à cette campagne nationale d'envergure. Il est prévu que la campagne de vaccination dure entre 3 et 4 mois. Ainsi, si tout se passe comme prévu, nous pourrons faire état d'immunité collective vers le mois de juin. A ce moment seulement, nous pourrons lever les restrictions territoriales et reprendre une vie quasi-normale. Par ailleurs, même si nous atteignons cette immunité collective, il est nécessaire de garder un œil sur l'évolution épidémiologique du virus, d'autant plus que le Maroc a des relations avec d'autres pays.
Les personnes vaccinées (2ème dose), sont-elles complètement à l'abri d'une éventuelle infection à la Covid-19 ?
A la première dose, la personne acquiert déjà une immunité. La deuxième injection, quant à elle, assure l'immunité prouvée lors des essais cliniques. Cependant, un faible taux de risque de contamination demeure possible, au vu du taux d'efficacité du vaccin. Même les personnes dont l'immunité n'a pas été acquise à 100% après la vaccination seront, en cas de contamination, atteintes de forme légère, voire bégnine de la Covid-19.
Est-ce que la vaccination protège des nouveaux variants enregistrés dernièrement au niveau national?
A ce jour, le seul variant présent sur le territoire national est celui britannique. Il y en a, cependant, plusieurs à travers le monde. En effet, les vaccins Sinopharm et Astrazeneca sont efficaces contre le variant britannique, ce qui signifie que les personnes vaccinées au Maroc sont protégées contre la souche classique ainsi que contre le variant britannique. Il convient de noter que les mutations du variant britannique au niveau de la protéine Spik n'ont pas touché l'immunité, contrairement aux variants sud-africain et brésilien qui posent problème pour l'immunité. Les vaccins disponibles ne sont, donc, pas tout aussi efficaces contre les variants brésilien et sud-africain, mais demeurent efficaces contre les formes légères.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.