Covid-19 : Le Canada recevra 8 millions de vaccins Pfizer supplémentaires mais moins de Moderna    Déficit budgétaire de 6,7 MMDH à fin mars    Fès: des citoyens accomplissent les « tarawih » sur la voie publique (PHOTO)    Portrait de la semaine: Le Maestro Abdelmajid Dolmy, artiste du football marocain    Coupe du Roi: revivez le 31ème sacre du Barça (VIDEO)    Arrestation de cinq manifestants à Alger lors du 113e vendredi du Hirak    Tennis: Coupe Davis : Pleins feux sur Madrid, Turin et Innsbruck    La directrice du FMI a félicité le Maroc    Au menu du Conseil de gouvernement prévu mardi prochain    Coupe d'Angleterre: Ziyech envoie Chelsea en finale ! (VIDEO)    JO de Tokyo: tirage au sort des tournois de football le 21 avril (FIFA)    Bundesliga: Le Bayern bat Wolfsburg (3-2)    La famille royale britannique rend un ultime hommage au prince Philip, époux de la reine Elizabeth II    Regards vers le futur: L'institut CDG fait le bilan de 2020 (VIDEO)    Taounate: Trois morts suite à une agression perpétrée par un individu souffrant de troubles mentaux    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 17 avril 2021 à 16H00    Covid-19/FORPEL : Première réunion de la commission spéciale pour le recouvrement de la pandémie    Un énième préparatif pour le sommet Rabat-Madrid    Botola Pro : Le Raja et la RSB assurent l'essentiel    Marrakech: un frère et une sœur placés en garde à vue    AstraZeneca: 9 nouveaux cas de thromboses et 4 décès en France    Pêche: Un début d'année marqué par la hausse de la valeur des produits    MAT-RCA (2-3) : Les Rajaouis roulent au super, les Tétouanais à l'ordinaire !    Maroc: Secousse tellurique de 4,3 degrés dans la province de Driouch    Naufrage d'une embarcation de migrants subsahariens au large de la Tunisie : 41 morts, 3 secourus    Le nombre de nouveaux cas hebdomadaires dans le monde a doublé les deux derniers mois    Souad Jamaï "Le Serment du dernier messager" : Un conte du futur pour comprendre le présent    Culture : Lahcen Zinoun signe à Casablanca son autobiographie "Le rêve interdit"    L'ADII lance son plan stratégique 2020-2023    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    L'ONU appelle à accélérer l'investissement dans les infrastructures vertes dans les villes    Conso. Ramadan: Voilà à quoi il faut faire attention    Don Royal: Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires pour le Liban    Dar Bouazza : découvrez Vert Marine 3 (VIDEO)    Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires destinées aux forces armées et au peuple libanais    Maroc/Météo : Temps stable à passagèrement nuageux ce samedi 17 avril    Miloudi Moukharik: L'UMT va participer activement au chantier de la généralisation de la protection sociale (vidéo)    Affaire Omar Radi : les autorités marocaines déplorent que des ONG tentent d'influencer le cours de la justice    PDES, ONG Suisse : La généralisation de la protection sociale, une consécration de la dimension du développement humain    Indianapolis: l'auteur de la fusillade identifié    La résolution de la crise du barrage de la Renaissance permettra de renforcer l'intégration économique régionale    Qui est Frank Grillo, le nouveau monsieur muscles de Hollywood ?    Nucléaire : l'Iran a commencé à produire de l'uranium à 60 %    Ramadan 2021 : 2M s'accapare 45% de l'audience télévisuelle en prime time    Piratage : Londres "gravement préoccupé" par des "activités malveillantes" de la Russie    Les radios historiques de Fès et Tanger désormais en 24/24    L'Académie du Royaume du Maroc publie « Tebraâ », un recueil qui célèbre la poésie féminine Hassanie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La TVA, principale composante qui influence le secteur informel
Publié dans Libération le 03 - 03 - 2021


La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) constitue "la principale composante" fiscale qui influence le secteur informel et non l'impôtsurlessociétés, révèle mardi une étude du Haut-commissariat au plan (HCP). "Les chefs d'unités de production informelles(UPI)s'approvisionnent en amont auprès de fournisseurs qui euxmêmes sous-déclarent ou travaillent dans l'informel. Ceci leur permet d'acheter sans facture réglementée et donc d'échapper à la facturation en mode TVA", explique cette étude intitulée "Le secteur informel au Maroc: principales caractéristiques et tendances d'évolution". Cette situation est attribuable à la faible inclusion financière des UPI et au manque de liquidité, "principal handicap" pour ces unités caractérisées par leur fragilité et l'irrégularité de leursrecettesfinancières, indiquent les auteurs de l'étude. Les ajustements du SMIG influencent également l'activité informelle, rapporte la MAP. Une augmentation du SMIG contraint souvent les entreprises, en l'occurrence les TPE et les PME, dont les chargessalariales pèsent lourdementsurle résultat net, à réduire leurs effectifs ou à ne pas les déclarer.Ainsi, en l'absence demesures d'accompagnement, le passage à l'informalité se trouve favorisé parle chômage causé par une hausse soutenue du SMIG, fait observer l'étude. L'effet "revenu global" affecte aussi le développement des UPI, notamment le taux de croissance du revenu national brut (RNB) par habitant, souligne le HCP, notant que des écarts importants entre lestaux d'informalité par niveau de revenu des pays sont généralement constatés. Cette corrélation donne à penser que les facteurs qui aident à réduire la dimension de l'économie informelle peuvent aussi contribuer à l'amélioration des conditions de vie et du revenu disponible dansles pays en développement. Par ailleurs, l'étude faitressortir que les réglementations contraignantes comme les textes de lois, les documents à fournir et les multiplesformalités à remplir pour la création d'une petite entreprise sont considérées comme coûteuses en temps ou en argent et complexes au regard du niveau d'éducation des chefs d'UPI. La crise sanitaire actuelle a mis en exergue les vulnérabilités du secteurinformel et l'importance des aides publiques à déployer pour soutenir le pouvoir d'achat de ses effectifs employés, rappelle l'étude, qui relève que, pour renforcer la résilience de ce secteur et améliorer sa performance économique, "une stratégie nationale dédiée aux activités informelles reposant sur une approche intégrée et cohérente est indispensable". Cette stratégie, poursuit la même source, doit tenir compte de plusieurs dimensions dont notamment l'accès au financement et au marché, la formation, la sécurité sociale, la réforme du dispositif fiscal, notamment celui qui concerne le mécanisme de la TVA, et l'amélioration de la gouvernance, surtout en matière d'allègement et d'adaptation de la réglementation en vigueur.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.