Culture de pastèque: l'ONSSA rassure les Marocains    La politique nationale de l'environnement des affaires 2021-2025 adoptée    Factures fictives : ce que la DGI recommande aux entreprises    Algérie : le gouvernement avertit contre des actes « subversifs »    Des garde-côtes marocains formés par Frontex pour le sauvetage des migrants en haute mer    Nos vœux    Divertissement: Mounia LEMKIMEL fait le show chez Rachid ALLALI, ce soir à 22h50    Le ministère de l'Intérieur rappelle la nécessité de se limiter à 10 personnes lors des enterrements    Ramadan 1442: voici le montant de Zakat Al-Fitr au Maroc    Chambres professionnelles: l'inscription sur les listes électorales du 10 au 30 mai    Affaire du dénommé Brahim Ghali : Une ONG espagnole dénonce « le silence et l'ambiguïté » de l'exécutif ibérique    Elections 2021: le choix des candidats, entre renouvellement et reproduction des élites    Secousses telluriques à Driouch: les explications d'un expert    Japon : état d'urgence prolongé à l'approche des Jeux de Tokyo    Achraf Bencharki de nouveau buteur et passeur    Cyclisme : Tanger candidate pour abriter les Mondiaux 2025    L'ASADEH demande à nouveau «l'arrestation immédiate» du chef du «Polisario» (médias espagnols)    La commercialisation du Mall du Carrousel confiée à AMS AFRICA    Meknès: Deux individus interpellés pour vol à l'intérieur d'agences de transfert de fonds et de change    Les dernières secousses telluriques à Driouch, des répliques à l'activité séismique de 2016    L'épouse de Rachid Ghribi Laroussi à Mohamed Hajib : «Ne parlez pas en notre nom!»    Cinéma : Un réseau d'acteurs pour la promotion des droits de l'Homme voit le jour    Le prince Moulay El Hassan fête son 18ème anniversaire    Première édition des «Tourism Marketing Days» régionales : L'ONMT implique les régions dans la relance    Arganier : Célébration en grande pompe de la première journée internationale    11ème conférence internationale sur le tabac : Les produits alternatifs moins nocifs comme solution    Salé : un multirécidiviste interpellé pour trafic de drogue et agression de policiers    Apiculture : Rabat-Salé-Kénitra dévoile ses ambitions pour Al Jayl Al Akhdar    QUAND LA LOYAUTE FAIT DEFAUT    "Tlata Del Ferhate", le bonheur est le plus grand des trésors ! Dimanche à 23h00    Nigeria : fin de calvaire pour des étudiants enlevés    CIMR/Maroc: Hausse du nombre des affiliés de 4,89% en 2020    Maroc/Météo: Ciel voilé et mercure en légère hausse ce vendredi 7 mai    Votre e-magazine « ATTAHADI » du vendredi 7 mai 2021    Ligue des Champions : La date du match WAC-MCA désormais connue    Sahara: la Zambie toujours aux côtés du Maroc    La reprise des relations entre le Maroc et Israël renforce la dynamique de paix au Proche-Orient (M. Bourita)    L'icône de la chanson amazighe moderne !    Climat : selon l'ONU, des mesures simples pourraient réduire le réchauffement dû au méthane    Bilan cinématographique de 2020 : 13 longs-métrages et 83 courts-métrages produits    WAC et ASFAR Deux grosses cylindrées toujours en course    Ligue des champions de la CAF : Mouloudia Club d'Alger recevra le WAC le 14 mai    Cyclisme-Mondiaux 2025 : le Maroc favori pour accueillir l'événement    Le calligraphe Larbi Tourak expose ses œuvres à Fès    Création d' un réseau d' acteurs pour la promotion des droits de l'Homme    Qualifs Mondial 2022/Afrique: les 1ère et 2e journées reportées à septembre    Le Festival International de Meknès du Cinéma des Jeunes dédié à la mémoire de feu Salaheddine Ghomari (Interview)    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Béchir Ben Yahmed, fondateur de "Jeune Afrique"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Union africaine veut créer cinq pôles de fabrication de vaccins sur le continent
Publié dans Libération le 15 - 04 - 2021


L' Union africaine (UA) a annoncé mardi soir le lancement d'un "partenariat pour la fabrication de vaccins africains" (PAVM) avec pour objectif de créer cinq pôles de recherche et de fabrication de vaccins sur le continent. Ce projet a été scellé par la signature d'accords avec la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi) - qui co-pilote déjà le programme Covax avec l'Alliance du Vaccin (Gavi) et l'OMS- ainsi qu'avec la banque panafricaine Afreximbank (Africa Export-Import Bank) et l'Africa Finance Corporation, une institution financière panafricaine. Ces cinq pôles de recherche et de fabrication de vaccins seront développés dans les "dix à quinze prochaines années", dans chacune des cinq grandes régions du continent (Afrique du Nord, Afrique occidentale, Afrique centrale, Afrique australe, Afrique de l'Est), a détaillé John Nkengasong, le directeur du Centre de contrôle et de prévention des maladies en Afrique (Africa CDC), qui dépend de l'UA. L'objectif est de fabriquer localement, d'ici 20 ans, 60% des vaccins utilisés sur le continent, contre 1% actuellement. "Nous avons conscience qu'il s'agit d'un vrai défi", a souligné M. Nkengasong, en clôture de deux jours de sommet virtuel sur ce thème. Mais "si l'Afrique ne prévoit pas aujourd'hui de répondre à ses besoins en matière de sécurité vaccinale, alors nous nous préparons définitivement à l'échec", a-t-il ajouté. Il a souligné l'importance "de faire un bond en avant en s'appuyant sur la technologie de l'ARN messager", et évoqué l'intérêt du Sénégal, de l'Afrique du Sud et du Rwanda de s'engager dans cette voie. Le directeur de Cepi, Richard Hatchett, s'est félicité de participer à "renforcer la capacité de l'Afrique à prévenir, détecter et répondre aux menaces infectieuses émergentes et réémergentes". "Il faudra des ressources financières suffisantes, des législations harmonisées en Afrique et des incitatifs", a déclaré le président en exercice de l'Union africaine, Félix Tshisekedi, en appelant "solennellement la diaspora africaine à travers le monde pour aider aux renforcements des capacités de fabrication de médicaments et de vaccins en Afrique". Ce projet "ne se contentera pas de se battre contre la Covid-19 mais permettra d'implanter une fabrication de vaccins pour les maladies connues et de se préparer pour les épidémies et pandémies à venir", a ajouté le président de la RDC. La question de l'inégalité de l'accès aux vaccins en Afrique a été mise en lumière par la pandémie de coronavirus. L'OMS Afrique avait ainsi déploré le 8 avril que "moins de 2% des 690 millions de doses de vaccin anti-Covid-19 administrées jusqu'à présent à l'échelle mondiale l'ont été en Afrique". Près de 13 millions de doses avaient été administrées en Afrique à cette date, selon l'OMS.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.