Gaza: au moins 42 Palestiniens tués dans les raids israéliens, plus lourd bilan quotidien depuis lundi (ministère)    La famille de la Sûreté nationale célèbre le 65è anniversaire de la création de la DGSN    Variant indien : Le gouvernement britannique rassure quant à l'efficacité des vaccins    Dubaï : Ouverture du « Marché du voyage arabe » avec la participation du Maroc    Zidane va quitter le Real Madrid au terme de cette saison (radio)    Le laboratoire national de la police scientifique, un projet structurant inauguré à Casablanca    Evolution du coronavirus au Maroc :127 nouveaux cas, 514 944 au total, dimanche 16 mai 2021 à 16 heures    Le groupe ODM rachète la «Polyclinique Atlas Casablanca»    65 éme anniversaire de la création de la DGSN : Des hommes et des femmes au service de la société .    SM le Roi adresse un Ordre du jour aux Forces Armées Royales    Chelsea défait en finale par Leicester    Un nul bénéfique pour le WAC face au Mouloudia    Le tunisien Fathi Jebal, nouvel homme fort du MAS    Maroc: Déficit budgétaire de 22,5 MMDH à fin avril 2021    Taqa Morocco: Hausse des bénéfices au premier trimestre    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Les transferts d'argents des migrants résistent à la crise du COVID-19 (Banque Mondiale)    Les relations maroco-espagnoles traversent la plus grande crise de leur histoire    65 ans d'existence et d'abnégation    Hammadi Ammor, figure de la création nationale, s'est éteint    «Il faut travailler sur des œuvres théâtrales dans l'expectative d'une reprise culturelle»    Le Maroc, grand défenseur du droit des Palestiniens à établir un Etat indépendant    L'ambassadeur de Palestine exprime ses remerciements et sa gratitude à S.M Mohammed VI    Sit-in de solidarité avec le peuple palestinien    Installation des jurys du Prix national des études et recherches sur l' action parlementaire....    Le Polisario et l'Algérie pris la main dans le sac    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    Visionnage boulimique des séries : La guerre ouverte contre le sommeil    Le droit à la différence au coeur "La Cigogne Volubile "    Journée internationale des musées: Accès exceptionnel et gratuit mardi aux musées de la FNM    Conflit israélo-palestinien : «le carnage doit cesser immédiatement», réclame le chef de l'ONU    Calcio : La Juve toujours en course pour une place en C1    Art moderne et contemporain: une pléiade d'artistes marocains de renom à la Menart Fair à Paris    Coupe de la CAF/ Quart de finale aller : Le Raja arrache le nul en déplacement face à Orlando Pirates (1-1)    Coupe de la CAF: le RAJA ramène un nul précieux de Johannesburg    Ahmed Fouad El Filali, Directeur de SINMARCO : Difficulté de recouvrement et trésorerie, les questions cruciales de l'après Covid-19    Casablanca : Inauguration des nouveaux sièges de la BNPJ et du Laboratoire de la Police Scientifique (reportage)    Maroc-Turquie : la nouvelle version de l'accord de libre- échange est entrée en vigueur    Situation en Palestine : Le Maroc participe à la réunion d'urgence des ministres des AE de l'OCI    47ème anniversaire de la disparition du Zaïm Allal El Fassi: Le combat du « Zaïm » pour l'éveil de la conscience    En marge du webinaire de l'Alliance des Economistes Istiqlaliens: Faire de l'acte culturel et créatif, un acte économique    Algérie : le DG marocain d'Amana Assurance prié de rendre les clés de l'entreprise    Jordanie: Arrivée du deuxième lot de l'aide humanitaire d'urgence au profit des Palestiniens sur Très Hautes Instructions Royales    Frappe aérienne sur Gaza: 17 Palestiniens tués    Kénitra: interpellation de trois individus pour possession et trafic de drogues et de psychotropes    Rabat: Le mythique café des Oudayas rouvre ses portes après sa rénovation    Arrivée en Jordanie du premier lot de l'aide humanitaire d'urgence destinée aux Palestiniens    Botola Pro D1 « Inwi » (17è journée): Résultats et programme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Khalid Chihab crée un instrument Ade musique combinant l'Oud et l'Outar
Publié dans Libération le 15 - 04 - 2021


Avec ses bras forts et musclés, l'artisan-artiste Khalid Chihab sculpte le tronc d'un arbre pour confectionner un nouvel instrument de musique dont la forme et les sons combinent l'Oud oriental et l'Outar marocain avec pour nom "Al Aawtar". La grande passion et l'amour qu'il voue aux instruments à cordes l'ont poussé à suivre le chemin de son père et à réaliser des instruments de musique, un métier hérité de père en fils, en mettant à profit ses touches artistiques pour la composition de notes musicales (Do - Ré - Mi - Fa - So - La - Si - Do). Né à Casablanca en 1974, Khalid Chihab estime que la réalisation de ce nouvel instrument de musique nécessite un savoir-faire très particulier. Au début, la pièce en bois est séchée trois à quatre mois avant de poursuivre le travail durant un mois à un mois et demi supplémentaire, a-t-il affirmé dans une déclaration à la MAP. Parmi les types de bois préférés figurent notamment l'acajou et l'amandier qui servent de matériau pour fabriquer les différentes pièces de l'instrument surtout la manche et la caisse de résonance qui est recouverte de peau de chèvre en vue de former un rythme musical avec des sons particuliers, tout en utilisant la pâte collante, la sciure du bois de cèdre pour rassembler les différentes parties ainsi que les outils de polissage, de décoration et de teinture afin de conférer plus d'esthétique à l'aspect attrayant de l'instrument. L'artisan a également rappelé que la réalisation de ce produit, qui a commencé comme une simple idée en 2012, a nécessité trois ans d'essais infructueux avant d'aboutir finalement à la confection d'Al Aawtar, un instrument dont les niveaux de ses quatre cordes sont équivalents au rythme du violon, contrairement à l'Oud qui dispose de 11 à 13 cordes. Les raisons qui l'ont encouragé à créer ce genre d'instrument de musique sont liées notamment à sa volonté de préserver l'héritage marocain et de contribuer à son enrichissement en combinant l'Outar marocain original et d'autres instruments de musique dont des instruments importés comme l'Oud irakien, le Saz turc, la Guitare, le Banjo et le Hajhouj, a-t-il poursuivi. Et d'ajouter que du fait que la majorité des utilisateurs d'instruments à cordes n'ont pas une large culture musicale, alors ils peuvent à travers l'instrument Al Aawtar "découvrir maqamat de l'Oud mêlé à la saveur de l'Outar marocain original". Dans un coin à Kissariat Ahl Fès à Bab Marrakech dans l'ancienne médina de Casablanca, Khalid reste souvent confiné dans son atelier qui ne dépasse pas deux mètres de long sur un mètre et demi de largeur, et malgré son exiguïté, l'atelier témoigne de nombreuses années de créativité et d'innovation avec la production d'environ 23 types d'instruments de musique de la nouvelle génération, comme en témoignent les artistes qui y affluent nombreux. Il a également rappelé que le début était à un âge précoce quand il avait abandonné l'école à la quatrième année du collège pour s'intéresser à remodeler les restes de cuir et de bois, utilisés par son père pour réaliser des instruments de musique comme le Bendir, et les transformer en objets d'art très appréciés par les touristes étrangers, ajoutant que cela l'avait incité à s'orienter vers la production de ce nouveau type d'instrument de musique alors qu'il entamait la deuxième décennie de sa vie. Il a, en outre, indiqué que malgré le positionnement de son atelier situé dans un coin loin de la vue des visiteurs, la bonne réputation dont il jouit a fait de lui une destinée aux artistes qui utilisent les instruments de l'Oud et l'Outar à l'instar de Jamal Zerhouni, Omar Boutmazoukht, Mohamed Mahfoudi, Hamid Mostaghni, Gharbaoui, Bouabid Berrazi, Abderrahman Ait Zer, Hosni Zerhouni, Abderrahim Meskini, Mohamed Akour, Farid Said et le défunt Mahmoud Idrissi. Parmi ses clients figurent des artistes marocains mais aussi étrangers en provenance d'Arabie saoudite, de Syrie, d'Irak, de France et des PaysBas, comme le souligne son site Web qui présente une collection de photos souvenirs. Par ailleurs, Khalid Chihab n'a pas renoncé à l'amour voué à l'Outar, rappelant dans ce sens que de grands efforts ont été déployés dans la perspective de faire connaitre cet instrument de musique, tout en ajoutant qu'à travers "l'association l'Outar marocain pour l'art authentique", fondée avec son compagnon de route Said Lakrini, il œuvre activement à réaliser cet objectif en organisant chaque année un concours ouvert aux fans et aux utilisateurs de cet instrument de musique. Il a toutefois indiqué que l'épidémie du Coronavirus a perturbé tous les calculs et les organisateurs du concours ont été contraints de reporter cette année l'annonce du vainqueur de cette édition à la fin du mois sacré du Ramadan, un moment où l'association a l'habitude d'organiser cet événement artistique et culturel sur Facebook durant les mois de juillet et septembre de chaque année. Pour protéger sa propriété intellectuelle, l'innovateur Khalid Chihab a encodé cet instrument de musique en utilisant une technique spécifique qui désintègre complètement l'instrument après une tentative de démembrer celui-ci pour explorer le secret et la source de ses notes musicales particulières sur lesquelles il est compté pour accéder aux milieux artistiques mondiaux.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.