Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    L'étape actuelle exige une implication de tous    Déclaration de la Contribution Professionnelle Unique (CPU) : la date limite, c'est avant le 1er avril 2021    La réduction des écarts d'activité entre les hommes et les femmes entrainerait un accroissement du PIB    Mercedes-Benz Classe C : la grande classe    Change. Le dirham s'apprécie face à l'euro du 25 février au 3 mars    Maroc-Royaume-Uni : une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers du post-Brexit    Le Maroc reçoit 500 000 doses de vaccin de la Chine    L'émancipation des femmes passe par casser le «plafond de verre»    L'égalité des genres au centre des efforts de relèvement de la crise    La femme, au cœur du développement!    VIDEO. Ksar Sghir : dégâts très lourds après les inondations    Avec « Dilbar », Nora Fatehi dépasse 1 milliard de vues sur Youtube (VIDEO)    CAN U20 : Le Ghana, champion d'Afrique !    Ligue des champions Afrique (3è journée): le point sur le groupe C    Interview avec Rachid El Guenaoui : Il brise les codes du luxe et revendique une mode « sport homme-femme » décomplexée    Google ne se servira plus des cookies pour la publicité    Sebta et Mellilia: quelles alternatives pour mettre fin à la contrebande ?    Le Maroc, vice-président du 14e congrès des Nations unies pour la prévention du Crime et la justice pénale    Programme des principaux matchs du dimanche 7 mars    Hauteurs de pluie: jusqu'à 43 millimètres au Maroc    CAF / Elections du 12 mars : Ahmed Yahya se retire !    «Sans cesse la langue défait et refait le jeu de son tissage de signes» Lorand Gaspar        Des femmes qui comptent : Siham Alami    Obésité et Covid-19 : le choc fatal entre deux pandémies    Maroc : Les barrages remplis à 50%    LDC Afrique: Le WAC bat Horoya Conakry et prend la tête de son groupe    RSB-FAR (1-2) : Les Militaires confirment leur ascension !    Présidence de la CAF: un candidat se retire de la course    SpaceX : Nouvel échec pour la fusée    1ère Chambre: les députés absentéistes risqueront désormais la révocation    Maroc/Covid-19: le bilan de ce samedi 6 mars    Le pape célèbre à Bagdad sa première messe publique en Irak    Une influenceuse marocaine attaquée sur la Toile à cause de Saad Lamjarred (VIDEO)    L'étape actuelle exige une implication de tous dans les efforts d'élection des institutions représentatives    Suède: Ibrahimovic de retour en sélection ?    Des femmes qui comptent : Siham Alami    Chambre des représentants: Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Le roi Mohammed VI a écrit au président du Ghana    La députée du PAM Faraj Touriya débarquée d'un vol «Raynair»    Hervé Renard: ses maîtres chanteurs condamnés à de la prison ferme    Londres: le prince Philip transféré dans un autre hôpital    Hirak : des centaines de milliers d'Algériens réclament le changement radical du système    Armée américaine et insurgés du Capitole    La victoire du peuple algérien, " confisquée par un coup de force pour sauver le système "    Nouveau projet «Yemoley et Yemoh école de la diversité»    «Moukarabat» enchaîne les publications    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'exposition prolongée jusqu'au 29 septembre à l'Atelier 21: «Lignes sans brides» à Casablanca
Publié dans Libération le 03 - 09 - 2012

Inaugurée en mai dernier à la galerie d'art Atelier 21, l'exposition collective «Lignes sans brides» est prolongée jusqu'au 29 septembre courant. Pour le bonheur des professionnels et amateurs de dessins qui pourront apprécier de nouveau les œuvres singulières consacrées au dessin, «une forme d'expression artistique rarement donnée à voir au Maroc», soulignent les promoteurs de cette exposition. Qui rappellent à ceux qui ne s'en étaient pas rendu compte qu'«une partie importante de l'œuvre des fondateurs de la peinture moderne au Maroc, à l'instar de Farid Belkahia, André Elbaz et Saad Ben Cheffaj, est consubstantielle au dessin».
L'exposition «Lignes sans brides» propose à voir plusieurs œuvres réalisées par dix-huit artistes marocains aux parcours et aux styles différents. Elle « occupe une place essentielle dans la démarche artistique des peintres de la deuxième génération, comme Abdelkébir Rabi', Fouad Bellamine, Houssein Miloudi et Mustapha Boujemaoui», fait-on observer à Atelier 21. Et d'ajouter que «les peintres de la troisième génération, Mahi Binebine, Yamou et Mohamed Mourabiti ne sont pas désintéressés du dessin».
Les organisateurs n'oublient pas non plus les artistes contemporains ainsi que les jeunes peintres dont le travail ouvre «de nouvelles possibilités d'expression au dessin, comme en témoignent les œuvres de Hicham Benohoud, Mohamed El Baz, Safaa Erruas, Chourouk Hriech, Majida Khattari, Zakaria Ramhani, Ilias Selfati et de Younès Khourassani», soulignent-ils.
Autant dire que les œuvres accrochées aux cimaises de cet espace culturel méritent bien qu'on y prête une attention particulière, bien plus qu'un simple désir d'aiguiser sa curiosité. D'autant plus que cette exposition livre au regard du curieux un véritable trésor qu'apprécie le critique d'art Abderrahmane Ajbour en des termes on ne peut plus clairs : «Cette collection de dessins est un vrai trésor. On n'a jamais eu l'occasion de les voir, même partiellement, sinon sous forme d'échos que l'on retrouve, par-ci par-là, dans les peintures et les photographies de certains des artistes présentés».
Impressionné par la qualité des œuvres exposées, ce dernier estime même qu'«on peut penser qu'ici des dessins jouent clairement le rôle de matrice, ou du moins de source nourricière à des toiles vivantes – antérieures ou postérieures, peu importe! mais qui portent la trace d'une correspondance indéniable». Tant il est vrai qu'«en faveur de l'esprit de cohérence, d'équilibre ou de complémentarité, ils surprennent par les passerelles qu'ils instaurent entre les genres et par leur autonomie esthétique incontestable. Ces dessins portent le témoignage d'une séquence importante des arts plastiques du Maroc...», dit-il. Sans commentaire.
Les amateurs de dessins savent où s'y rendre pour apprécier de leurs propres yeux des dessins qui témoignent de la place importante d'une forme d'expression artistique bien vivante au Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.