Sahara : Vers l'ancrage de la position américaine ?    La loi sur les signatures électroniques désormais opérationnelle [Document]    Etats-Unis : Joe Biden a prêté serment    Evolution du coronavirus au Maroc : 1152 nouveaux cas, 4 62. 542 au total, mercredi 20 janvier 2021 à 18 heures    HCP : La confiance des ménages toujours en berne    Accord sur l'organisation de la 24ème assemblée générale de l'OMT à Marrakech : La signature est prévue début février    Comité des représentants permanents de l'UA : Le Maroc présent à la 41ème session ordinaire    Le RNI convoque son «parlement»    Détournement de fonds publics : Enquête judiciaire à l'encontre d'un policier à Beni Mellal    L'émission «Ahssan Pâtissier» débarque sur 2M    Le Roi Mohammed VI reçoit le ministre émirati des Affaires étrangères et de la Coopération internationale    Le poison de « la vérité alternative »    Etats-Unis : Donald Trump fait ses adieux    Giuseppe Conte, l'illustre inconnu de l'échiquier politique italien    Anasse Bari: Gagner les élections dans un monde propulsé par l'IA est un "jeu de chiffres" qui se déroule sur les médias sociaux    Distinction du tandem marocain du FC Séville    Mondial des clubs : Un adversaire arabe pour le Bayern au dernier carré    Réunion de la Fédération Royale marocaine de basketball: Le Cinq national et les préparatifs au lancement des championnats à l' ordre du jour    Le portefeuille de BMCE Capital Research tire son épingle du jeu en 2020    Le Maroc dénonce le dévoiement des décisions du Sommet extraordinaire de l'UA par l'Afrique du Sud    Cher vaccin, cesse de nous faire languir !    Abdelkrim Meziane Belfkih: Le taux de reproduction de la Covid-19 se stabilise à 0,88    L'Italie prendra des actions en justice contre Pfizer    Nexans inaugure une nouvelle usine à Nouaceur    Netflix dépasse les 200 millions d'abonnés payants dans le monde    Chauffe-eau : Le tueur silencieux a fait 9 morts    El Guergueret : L'hommage du Groupe Sentissi    Casablanca : Une collecte de dons lancée en faveur des migrants sans-abri    Groupe Renault. Un bilan 2020 positif malgré la crise    Coronavirus : le SIAM 2021 annulé    Honorable distinction d'un militant amazigh     Nécessité d'approfondir la connaissance du risque    Les autorités publiques «rejettent catégoriquement» le chapitre consacré au Maroc    Transformation digitale : Marjane Holding passe à la vitesse supérieure    Mondial de handball: Le Maroc quitte la compétition    Il prend la tête du groupe C: Le Maroc débute par un petit succès sur le Togo    Angleterre: Leicester enfonce Chelsea, Lampard en danger    L'équipe nationale en stage de préparation à Maâmora    La pandémie a mis à nu les fragilités de l'OMS    Une démocratie, comme les auatres...    Marrakech : 1ère exposition de l'événement culturel «EX. Art contemporain»    «L'Homme qui a Vendu sa Peau» et l'acteur Sami Bouajila primés    CHAN : La Zambie et la Guinée vainqueurs de la Tanzanie et de la Namibie    Economie du web : l'effet Covid se fait ressentir    Edito: Le maire doit partir    L'épouse d'El Ghomari se confie sur 2M    La promotion des provinces du Sud dans l'agenda du Réseau Maroco-Américain    Paru chez l'édition La Croisée des Chemins : «Le Secret de la Lettre» : Mohamed Ennaji porte un regard sur l'école coranique d'hier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Place aux seconds rôles en Ligue 1
Publié dans Libération le 25 - 09 - 2013

L'effervescence du match Paris-Saint-Germain/Monaco à peine retombée, la Ligue 1 s'apprête à vivre un nouveau duel attendu bien que moins clinquant entre deux clubs pressentis pour jouer les seconds rôles cette saison, Marseille et Saint-Etienne.
Une fois n'est pas coutume, la septième journée du championnat de France s'étalera de mardi à jeudi, entre deux week-ends chargés.
Les Monégasques et les Parisiens, premiers et deuxièmes au classement avec deux points d'écart, pourront légèrement lever le pied après leur tête-à-tête disputé dimanche au Parc des Princes sur un rythme digne de la Ligue des champions (1-1).
Mercredi soir, les joueurs de Claudio Ranieri accueilleront Bastia sur leur Rocher et ceux de Laurent Blanc iront affronter dans le Nord une équipe de Valenciennes qui reste sur cinq défaites.
A l'inverse, Marseillais et Stéphanois n'ont pas intérêt à trop souffler mardi au stade Vélodrome. En jeu : la troisième place, voire, pourquoi pas, la première si les planètes s'alignent en faveur de l'un des deux clubs.
Les Verts partent avec un court avantage. Ils sont troisièmes avec 12 points, deux de moins que le leader monégasque, autant que le PSG et un de plus que l'OM.
Et ils suivent une trajectoire moins accidentée que leurs futurs adversaires, en manque d'inspiration et incapables de gagner le moindre match, Ligue des champions comprise, depuis le 24 août.
L'entraîneur de l'OM, Elie Baup, peine pour l'instant à trouver la bonne formule entre ses joueurs offensifs, entre les anciens et les nouveaux, entre Mathieu Valbuena, André-Pierre Gignac - qui sera absent pour une bonne semaine - et les frères Ayew, et Dimitri Payet, Florian Thauvin ou Saber Khalifa.
De leur côté, les Stéphanois ont chuté le week-end dernier à domicile contre Toulouse (2-1), mais ils ont dans leur effectif des ressources dans lesquelles ils peuvent puiser, à commencer par Romain Hamouma, auteur de trois buts en trois matches.
Mais, comme ils l'ont longtemps fait la saison dernière, les Verts tentent par tous les moyens de minimiser les attentes.
"Avant le match de Toulouse, ‘on' disait : ‘c'est bien ce que fait l'ASSE.' Mais nous, à l'intérieur, nous n'avons jamais cru que nous étions une grande équipe", a lancé Fabien Lemoine après la défaite.
"Au niveau du classement, il faut arrêter de rêver. Il y a beaucoup plus d'équipes que la nôtre qui sont meilleures et qui seront devant nous en fin de saison. C'est une certitude", insiste le milieu de terrain.
Le rendez-vous du Vélodrome aura donc valeur de test pour ses coéquipiers qui devront en passer deux autres avant la fin du mois d'octobre, contre Monaco lors de la neuvième journée puis face au PSG, deux journées plus tard.
Pour l'Olympique Lyonnais, sur le fil du rasoir depuis la reprise, chaque match ressemble à un examen.
Tout juste sorti d'un vortex de quatre défaites et deux matches nuls, le club de Jean-Michel Aulas devra confirmer mercredi à Ajaccio sa victoire 3-1 contre Nantes et le retour de deux anciens indésirables, Bafétimbi Gomis et Jimmy Briand.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.