Le Pakistan réitère son soutien à notre intégrité territoriale    Tenue prochaine de la 14ème Réunion de haut niveau France-Maroc    L'ambassadeur du Royaume à Saint-Marin remet ses lettres de créance    «Raconte-moi ton Histoire-Handicap: le courage d'en parler»    La fête de l'Huma s'illumine!    Le danger plane sur nos assiettes : Lait, légumes, fruits, viande, rien n'est totalement sain, selon la Cour des comptes    L'offre mondiale de céréales plus abondante que prévu    Le Maroc présente les atouts de son offre touristique à Saint-Pétersbourg    Trump a "du mal à croire" qu'Israël ait espionné la Maison Blanche    Insolite : Venue arrêter quatre suspects, la police philippine repart avec 277 Chinois    Suspense total avant le premier tour de la présidentielle tunisienne    Italie: Le gouvernement Conte 2 obtient la confiance du Parlement    Comment le terrorisme se résilie, se régénère, se diversifie et innove    Ligue 1 : Neymar observé, tribunes scrutées    Divers sportifs    Qui d'autres que le WAC ? Sacré trois fois en cinq saisons, les Rouge et blanc semblent les mieux armés    Divers    Les nouveautés de la loi-cadre 51.17 présentées à Laâyoune    Faire de petites siestes, c'est bon pour le cœur    Ibrahim Bouslah : L'affaire Karoui, un casse-tête juridique    Sophia Hadi revisite avec brio "La chute" d'Albert Camus    Une centaine de productions étrangères tournées au Maroc en 2019    Sidi Larbi Cherkaoui, le chorégraphe référence de la danse contemporaine en Belgique    La Nouvelle Tribune et www.lnt.ma, partenaires du Wall Street Journal !    Fonds de retraite du RCAR, mise au point de la CDG    La BAD émet une obligation globale de référence de 2 milliards de dollars    Grève des pilotes : British Airways annule ses vols le 27 septembre    Surf : Le marocain Ramzi Boukhiam qualifié pour les JO 2020    La Tribune de Nas : Pas de « Karti »…er…    Une mini NBA pour les juniors marocains    Des matchs palpitants d'entrée    Coupes africaines : Voici les affiches du deuxième tour    Ouagadougou : sommet de la CEDEAO sur le terrorisme, avec la participation du Maroc    Catastrophes naturelles: Une taxe de solidarité au Conseil du gouvernement    Affaire Imlil: La partie civile réclame l'ex-ministre de la justice à la barre    Météo : quel temps fera-t-il ce samedi ?    Al Haouz : Plus de 110.000 bénéficiaires de l'initiative royale "Un million de cartables"    Inondations dans le sud-est de l'Espagne : cinq morts en deux jours, le pays sous le choc    Les manuels scolaires manquants seront disponibles entre les 17 et 20 septembre    El Jadida : Décès d'une personne placée en garde à vue    CIH: le RNPG en baisse de plus de 47% au S1-2019    L'Etat s'attaque aux chargeurs de téléphones non conformes    Négociations commerciales avec Pékin: Washington veut « des progrès substantiels »    Ouragan Dorian: 1.300 personnes non localisées aux Bahamas menacées par une nouvelle tempête    Laâraj insiste sur une renaissance culturelle pour un développement plus efficace    Les Inqualifiables poursuivent leur tournée !    Après Londres, le MACAAL accueille une grande rétrospective dédiée à Mohamed Melehi    Festival de Fès de la culture soufie: «Une autre civilisation est possible»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les démêlés judiciaires de stars : La famille Jackson
Publié dans Libération le 02 - 10 - 2013

Le procès opposant AEG à la famille de Michael Jackson arrive bientôt à son terme. Les Jackson réclament une indemnité de plus d'un milliard de dollars. Un chiffre rejeté par l'avocat d'AEG.
Le montant des dommages et intérêts réclamés au promoteur musical AEG par la famille de Michael Jackson est ‘absurde', estimait l'avocat d'AEG dans sa plaidoirie finale mercredi 25 septembre.
Brian Panish, le défenseur des Jackson, avait laissé au jury la liberté de déterminer le montant de l'indemnité. Pour ce faire, ils se sont basés sur les sommes qu'aurait pu générer Michael Jackson avec son dernier spectacle.
‘Le montant est de 1,5 milliard de dollars', a souligné l'avocat d'AEG. ‘Je suis désolé, mais c'est un chiffre absurde'.
Pour rappel, le groupe AEG était producteur du spectacle au moment où Michael Jackson a trouvé la mort en 2009. Il est poursuivi par la mère et les enfants du King of pop pour négligence. Selon eux, le producteur serait en partie responsable de la mort du chanteur, notamment pour l'avoir laissé côtoyer le docteur Conrad Murray – à l'ombre pour homicide involontaire.
L'avocat d'AEG est ferme sur les positions de la maison de production : ‘Les preuves sont limpides. C'est Michael Jackson qui a embauché le Dr Murray' (...) ‘AEG n'aurait jamais accepté de financer le spectacle s'il avait su que M. Jackson jouait à la roulette russe dans sa chambre tous les soirs', a-t-il expliqué, faisant référence aux injections quotidiennes de propofol que le chanteur s'injectait pour trouver le sommeil, et dont une surdose l'a emporté en juin 2009. Le chanteur ‘était responsable de sa santé (...) et de ses choix, aussi mauvais soient-ils', a-t-il conclu.
Halle Berry et Jennifer Garner
Halle Berry et Jennifer Garner viennent de gagner leur procès. Elles ont comparu le mois dernier devant la commission des lois du Parlement californien pour défendre un texte dont l'objectif est d'empêcher les paparazzi de photographier leurs enfants, et par extension ceux des autres célébrités.
Le gouverneur Jerry Bown a répondu favorablement hier aux requêtes des deux comédiennes. A partir du 1er janvier 2014, toute personne prenant sans l'autorisation parentale une photo d'un enfant, star ou non, encourt une peine de six à 12 mois de prison, ainsi qu'une amende pouvant aller jusqu'à 10.000 dollars.
"Je veux souligner mon immense gratitude pour le gouverneur Brown qui a reconnu notre cause et a agi en conséquence. Nos enfants n'ont pas à subir la pression et les tourments de la notoriété de leurs parents. Au nom de nos fils et filles, j'espère que c'est le début de la fin pour ces paparazzi qui se conduisent de façon abominable, et qui ont déjà causé tant de traumatismes" a déclaré Halle Berry dans un communiqué.
Elle a salué par la même occasion Jennifer Garner et Adele, qui l'ont soutenue dans sa bataille.
Aujourd'hui, les médias et paparazzi américains se révoltent contre ce texte, qu'ils estiment en contradiction avec le droit à l'information. Mais ils devront faire avec de toutes façons...
Amaury Vassili
Le chanteur lyrique Amaury Vassili, vu à l'Eurovision et dans Un air de star sur M6, a été placé en garde à vue dans la nuit du 24 au 25 septembre pour usage et détention de stupéfiants. Il a été arrêté en possession de 20 grammes de cannabis.
En vadrouille dans les rues parisiennes, il aurait fini sa nuit au commissariat principal du 19ème arrondissement. Selon LCI, les forces de l'ordre l'auraient interpellé tard dans la soirée, pour usage et détention de stupéfiants.
Il était ‘en possession d'un pochon contenant 20 grammes d'herbe', soit une consommation personnelle, et ‘présentait également un fort taux d'alcoolémie'.
Yannick Noah
Rabra Bendjebbour a gardé pendant plusieurs mois Joalukas, le dernier enfant de Yannick Noah et sa compagne Isabelle Camus. Leur collaboration s'est achevée en 2004, l'ex-nounou décide aujourd'hui de porter plainte pour ‘esclavage' et ‘abus de confiance'. Le Figaro rapporte les propos de Rabra Bendjebbour qui affirme avoir été exploitée par la famille, ayant travaillé jour et nuit pour un salaire indécent. Elle déclare : ‘Je suis arrivée chez eux dès la naissance du bébé, et dès lors je me suis retrouvée prise dans un tourbillon. (...) Je les ai suivis pendant trois mois, en tournée, puis en vacances, et je me suis occupée de Joalukas nuit et jour, du lundi au dimanche, pour 950 euros par mois.'
Cette femme, d'environ 50 ans, dépeint un portrait du couple peu glorieux : ‘Elle (ndlr : Isabelle Camus) ne prenait son fils dans ses bras que pour sortir dehors, devant les gens. (...) Yannick venait embrasser son fils une seule fois par jour, le soir, avant de le laisser dormir dans ma chambre et de me laisser s'occuper de lui comme si j'étais sa mère'.
Rabra Bendjebbour décide d'engager des procédures 9 ans plus tard affirmant avoir pris conscience de s'être fait exploiter seulement en 2011.
Nagui
Nagui était dernièrement invité sur le plateau de Thierry Ardisson, Salut les Terriens, diffusée sur Canal+. L'occasion pour lui d'évoquer l'arrêt de Taratata sur France 2, mais c'est une anecdote personnelle qu'il a évoquée en réaction au fait divers concernant le bijoutier niçois qui a retenu l'attention.
‘J'ai été confronté à une bagarre de rue, avec une jeune fille qui se fait agresser, insulter. J'prends sa défense, j'me bats...et puis, c'est fini...on s'en va...et le mec va porter plainte. Contre moi. Et j'ai été condamné pour coups et blessures. Et trois mois de prison avec sursis', a relaté Nagui.
Une expérience qu'il interprète aujourd'hui comme une injustice et contre laquelle il s'est retrouvé totalement impuissant. Stromae, Héléna Noguerra et Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice socialiste, n'ont pas manqué d'argumenter l'affaire. Pour dresser le tableau de cet épisode, Nagui est d'ailleurs revenu sur la réaction du parquet.
‘Le problème, c'est que le procureur avait même dit cette très jolie phrase : ‘Cher Nagui, on n'est pas dans votre pays, ici c'est pas moi-vouloir-tuer-toi-parce-que-toi-insulter-moi.' J'étais scotché....scotché.'
L'émission de Thierry Ardisson a enregistré un record d'audience avec 1,27 million de téléspectateurs. Le meilleur score de Salut les Terriens pour la rentrée !
Kanye West
Excédé par la présence des photographes, le rappeur Kanye West s'en était pris à l'un d'entre eux au mois de juillet dernier à l'aéroport de Los Angeles. L'homme a porté plainte pour coups et blessures, mais aussi tentative de vol. Le chanteur risque jusqu'à un an de prison !
Le 19 juillet dernier, le rappeur avait agressé un photographe à l'aéroport de Los Angeles. Le photographe, Daniel Ramos, a depuis porté plainte contre Kanye West. Le jeune papa est donc aujourd'hui inculpé pour coups et blessures volontaires, mais aussi tentative de vol. La date de l'audience est quant à elle fixée au 10 octobre.
A l'occasion d'une conférence de presse, Daniel Ramos a donné sa version des évènements : ‘L'agression dont j'ai été victime de la part de Kanye West m'a laissé en état de choc. Je n'ai fait que lui poser une question. J'étais terrifié au moment où il s'est dirigé vers moi. J'ai reculé parce que j'ai vu dans ses yeux qu'il allait s'en prendre à moi.'
Son avocate a déclaré de son côté : ‘M. West a soudainement agressé Danny, il l'a frappé et essayé de s'emparer de son appareil. Danny s'est agrippé à son appareil, il est tombé à genoux sur le trottoir. Le choc a été tel qu'il s'est blessé à la hanche droite et il a dû être transféré aux urgences.'
De l'autre bord, les avocats de Kanye West expliquent qu'il a simplement tenté de dissuader Daniel Ramos de prendre une photo. La justice américaine devra couper le camembert en deux. Ce qui est sûr, c'est que ça sent déjà mauvais pour l'époux de Kim Kardashian !
Lindsay Lohan
Lindsay Lohan est également une habituée des tribunaux. En 2010, elle est condamnée à 90 jours d'emprisonnement pour ne pas avoir assisté à la session hebdomadaire de son programme de sensibilisation aux problèmes liés à l'alcool. Ce programme était pourtant imposé par la justice.
Effondrée au moment de la sentence, Lindsay a été relâchée pour bon comportement après seulement 13 jours de détention.
Au mois d'août de la même année, elle est rentrée en cure de désintoxication sous ordre des tribunaux. Après trois semaines de séjour dans un hôpital neuropsychiatrique, elle prend congés.
Cette année, elle a reconnu ses addictions pour la première fois devant Oprah Winfrey.
Samy Naceri
Outrage à agent, exhibitionnisme, rixe... Quand Samy Naceri accapare les médias, ce n'est pas pour le 7ème Art mais pour les frasques qu'on lui connaît.
En juin 2013, l'ex-vedette de Taxi a été blessée pendant une bagarre d'une violence extrême dans le VIIIème arrondissement parisien. Retenu au commissariat pour ‘dégradations et violences volontaires', l'acteur était accusé d'avoir rompu la vitre d'une voiture. Découvert par les pompiers vers 5 heures du matin, il était complètement ivre.
En septembre 2012, un taxi parisien porte plainte contre Samy Nacery pour ‘exhibition sexuelle et injures'. Selon le plaignant, Samy Naceri lui aurait demandé de se décaler mais il aurait refusé par manque de place. Mécontent, l'acteur sort de son véhicule et l'insulte.
En mai 2011, c'est en plein Festival de Cannes que Samy Naceri attire l'attention. Placé en garde à vue, il est accusé d'avoir tenu des propos racistes et insulté des policiers. Relâché après une audition de plusieurs heures, il est de nouveau placé en garde à vue après avoir, une fois encore, déballé son anatomie à des fans qui voulaient simplement le photographier.
En 2009, il agresse à l'arme blanche une connaissance dans le VIIIème arrondissement de Paris. La victime souffre de plusieurs coups de couteau portés à la gorge, et subit une intervention chirurgicale.
Cette fois, Samy Naceri est condamné à 16 mois de prison, dont cinq fermes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.