Outsourcia fait l'acquisition de la société française Simplify    Dialogue social : El Otmani rencontre syndicats et employeurs    TGR : Le déficit budgétaire s'est creusé à 32,3 MMDH en septembre    Il fait l'actu : Kaiss Saïed, nouveau président de la Tunisie    Arab Reading Challenge: La Marocaine Fatima Zahra Akhiar passe en finale    Le 3e Salon maghrébin du livre fait la part belle aux enfants    Samira Said à Muscat    FRMF: Tout savoir sur les billets du match Maroc-Algérie locaux    TIBU Maroc présente la 1ère promotion de «Intilaqa»    Yemoh & The Minority Globe lance «Welcome to Africa» le 25 octobre    Ligue des champions de la CAF : Le WAC gagnera par forfait contre l'USMA    Les violations des droits humains à Tindouf mises à nu    Brexit: Un accord « possible » dans la dernière ligne droite, selon Dublin    Programme Bades: Le démenti de la CGI/CDG    Suite à une réunion avec la tutelle : Les transporteurs routiers de marchandises annulent leur grève    Moga Festival. L'électro métissé d'Essaouira !    À Hong Kong, la violence des radicaux n'entame pas l'unité du mouvement    Joie dans les rues de Quito pour célébrer la fin de la crise    Le Maroc tenu en échec par la Libye en attendant le Gabon ce mardi    Ouverture de la première session de la 4e année législative    Vidéo. Marrakech : L'accident enregistré par une caméra de surveillance    Edito : Banques    Paul Kagame : « Le développement de l'Afrique relève de la responsabilité des Africains »    Loi de Finances : Syndicats et patronat chez le gouvernement ce lundi    Le Maroc remporte à Abu Dhabi le Championnat arabe du muay-thaï    Fès : Trois individus arrêtés en flagrant délit de possession de plus de 2 t de chira    WPC de Marrakech : La ‘‘Route de la Soie'', entre alarmistes et réalistes    Tunisie : Kais Saed vainqueur de la Présidentielle    Bleus : Plan D comme Deschamps, monsieur bricolage    La quête d'un équilibre défensif    Le nouvel échéancier de paiement de l'IATA inquiète les voyagistes marocains    Ferme soutien au Plan d'autonomie au Sahara    La sensibilisation à la santé mentale au menu d'une rencontre à Rabat    Grave menace sur le passage frontalier d'El Guerguarat    Une délégation parlementaire marocaine participe à la 141ème Assemblée de l'UIP    Le village solaire d'Id Mjahdi se dote d'un Centre éducatif    La Banque africaine de développement soutient l'entrepreneuriat des jeunes et l'innovation au Maroc    Euro-2020 : L'Italie qualifiée, l'Espagne devra attendre    BMCE Bank of Africa organise une master class sur le "personal branding"    "Achoura" de Talal Selhami remporte un nouveau prix en Espagne    Le musée Farid Belkahia ouvre ses portes aux œuvres de Hassan Hajjaj    Eradication du mariage des mineurs    Epidémiologie cancer du col de l'utérus au Maroc    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    Fès : Saisie de plus de 2t de chira    Le roi félicite le Premier ministre éthiopien lauréat du Prix Nobel de la paix    Marrakech : Trois morts et 22 citoyens écrasés par un conducteur en état d'ébriété    Le jour où Elton John a vu la reine Elizabeth II perdre son sang-froid    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les musiques latines aux portes de Tanger : La capitale du Détroit sous les tropiques
Publié dans Libération le 10 - 10 - 2009

De la salsa pure et dure, du mambo rétro mâtiné de ska jamaïcain, des plumes et des strass, des percussions frénétiques des batteurs enthousiastes, de langoureuses mélodies de la bossa nova et du latin jazz mêlés aux sons et rythmes inspirés du flamenco… De quoi envoûter le public curieux et amateur de musiques latines et l'entraîner au cœur de l'ambiance très électrique qui caractérise les festivals latino-américains.
Pas de doute, on est bien sous les tropiques. Loin de l'ambiance feutrée qui caractérisait naguère la ville de Tanger. Ces ingrédients sont l'âme et le cœur des festivités que l'on reconnaît à l'Amérique latine et aux nombreuses îles ayant en commun les musiques latines. Des ingrédients que les Tangérois retrouveront cette année à l'occasion d'un rendez-vous dont ils ont apprécié et salué avec enthousiasme la première édition: Tanja Latina. Cette fête de la musique vise, entre autres, à donner à leur ville des couleurs tropiques qui lui manquaient. Pour la seconde année consécutive, la Fondation Lorin en partenariat avec le CRT de Tanger propose aux habitants de la capitale du Nord, chaleur et rythmes, dans le cadre de son Festival consacrant justement ces musiques dites latines. A la joie des festivaliers qui raffolent de ces musiques et leurs rythmes endiablés.
Comme pour marquer cette année finissante en beauté, le Festival entend faire vivre Tanger trois jours durant, les 5, 6 et 7 novembre, aux rythmes et sons de groupes venus de très loin partager avec le public de moments de bonheur dont eux seuls connaissent le secret.
Seront de la fête, le grand orchestre de Diabloson pour le bal de minuit, les « rude boys » de Ska Cubano, les vingt batteurs de Zângão Bateria qui entraîneront le public pour un voyage en musico-mobile d'Afrique en Amérique latine, la Cumbia Chicharra (danse colombienne ultra-populaire, ciselée avec authenticité par dix copains latino-marseillais) et Alzy Trio dont les guitares et la basse revisiteront les merveilleuses mélodies de la bossa nova et du latin jazz et les rythmes du flamenco.
Egalement au programme de cette manifestation musicale, l'admirable show Viva Brasil créé spécialement pour Tanja Latina. Et qui donnera à voir les plumes et le strass des festivals perceptibles dans de nombreux événements organisés en Amérique latine.
Une belle ambiance en perspective pour un plateau de choix qui devait assurément « faire bouger la ville et réchauffer les cœurs des Tangérois et des visiteurs au moment où s'installe la norme saison froide », croient fermement les organisateurs.
Soulignons enfin que les différents spectacles auront lieu dans l'enceinte du Palais Moulay Hafid des Institutions italiennes. Et des cours de danse gratuits seront offerts avec initiation au tango argentin et à la salsa.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.