BAM prévoit une croissance orientée à la baisse    ONU : Antonio Guterres déplore « un monde de plus en plus chaotique »    Aquarius : Les 58 migrants débarqueront à Malte    Casablanca accueille la 6ème édition du Carrefour des fournisseurs de l'industrie agroalimentaire    Laenser en embuscade    Transavia relance Paris-Dakhla avec l'ONMT en marge du salon IFTM Top Resa    FIFA - The Best 2018: Voici pour qui Mehdi Benatia et Hervé Renard ont voté    Casablanca : «Maintenant ou Jamel» en octobre    Interview : Madd, Shobee et ElGrande Toto à L'Boulevard 2018    Fondation Montresso : Les événements les plus marquants de la nouvelle saison    A partir de décembre, le ballon d'or se conjuguera au féminin    Dialogue social: Le CESE recommande une approche de consensus au-delà de la négociation    Les fondateurs d'Instagram démissionnent    Adhésion à la CEDEAO: Le Maroc est-il allé trop vite?    IRAN: La journée nationale des forces armées endeuillée…    Tanger : Première opération chirurgicale de valvulopathie mitrale et aortique    Les femmes meurent-elles plus d'infarctus ?    Taroudant : Une enquête sur l'incendie du poste ONEE    Sommet de la paix Nelson Mandela: Mohammed VI rappelle l'esprit anti-séparatiste de Madiba    Coupes d'Afrique: Le Raja seul représentant du Maroc    Tanjazz 2018. Clap de fin ensoleillé !    Qui dit mieux… , Reports, encore et toujours    Couverture sanitaire. Plus de 200.000 dossiers déposés pas les imams    Justice constitutionnelle. La haute Cour et l'Académie du Maroc déclinent leur vision    L'ANRT ouvre la 3ème session de formation sur le protocole DNSSEC    Darija : Grand oral pour Amzazi    Maroc-OMS : La santé mentale au menu des entretiens de M. Doukkali à New York    La lutte contre la toxicomanie s'organise à Tétouan    Dialogue social : La recette du CESE    Engrais. OCP rachète 20% de Fertinagro Bieotech    ONU : Le Maroc défend ses positions et intensifie ses actions diplomatiques    Edito : Censure partisane    Casablanca : Des conducteurs de taxis transportent gracieusement des malades    Les industriels confiants au 3e trimestre    Journée culturelle pour célébrer l'histoire en partage France-Maroc    Driss Lachguar préside la session du Conseil de l'Union arabe de la jeunesse socialiste    L'armée birmane hausse le ton contre l'ONU    News    Lancement d'une nouvelle plateforme éducative arabophone    Operation Smile Morocco et l'OCP signent une mission humanitaire dentaire à El Jadida    Divers    L'OCK assure l'essentiel face au CRA    Concours officiel de saut d'obstacles    Prêts chinois : Opium de l'Afrique    Le blogueur Mahmoud Zeidane jeté dans les geôles du Polisario    C'est parti pour la 12ème édition du Festival international du film de femmes de Salé    Participation marocaine au Festival international "Samae" d'inchad et de musique sacrée du Caire    Clôture à Rabat du premier atelier d'initiation au dessin de mode    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un des complices des commandos des attentats de Paris identifié
Publié dans Libération le 22 - 03 - 2016

Un des complices des commandos qui ont commis les attentats de Paris, connu sous la fausse identité de Soufiane Kayal, a été identifié comme Najim Laachraoui, âgé de 24 ans, a annoncé lundi le parquet fédéral belge.
"L'enquête a pu établir que le nommé Soufiane Kayal peut être identifié comme étant le nommé Laachraoui Najim, né le 18 mai 1991, parti en Syrie en février 2013", affirme le parquet dans un communiqué, sans préciser sa nationalité.
C'est sous cette fausse identité qu'une maison perquisitionnée le 26 novembre 2015 à Auvelais, près de Namur (sud de la Belgique), avait été louée. Cette maison a servi pour préparer les attaques du 13 novembre.
"Des traces ADN de Laachraoui Najim ont été retrouvées dans la maison louée à Auvelais, ainsi que dans l'appartement de la rue Henri Bergé à Schaerbeek (une commune de Bruxelles, ndlr), qui auraient été utilisés par le groupe terroriste", précise le parquet en lançant un nouvel appel à témoin.
Laachraoui avait également été contrôlé dans une voiture le 9 septembre, sous sa fausse identité de Soufiane Kayal, à la frontière austro-hongroise en compagnie de Salah Abdeslam et de Mohamed Belkaïd, un Algérien de 35 ans abattu par la police mardi à Forest, dans le sud-ouest de Bruxelles.
Les enquêteurs soupçonnent par ailleurs Laachraoui et Belkaïd d'avoir été en liaison téléphonique avec certains membres des kamikazes le soir du 13 novembre.
Il y a une "forte probabilité" pour que Belkaïd ait été le destinataire du SMS: "On est parti, on commence", envoyé à 21H42 par un des kamikazes du Bataclan à un téléphone localisé en Belgique. Un autre numéro belge a appelé ce soir-là Abdelhamid Abaaoud, l'organisateur présumé des attaques, depuis le même endroit à Bruxelles.
Le 17 novembre, la fausse carte d'identité de Belkaïd, au nom de Samir Bouzid, a été utilisée pour faire un virement de 750 euros à Hasna Aït Boulahcen, la cousine d'Abaaoud afin qu'elle lui trouve une planque en région parisienne.
Pour sa part, la maire de Paris Anne Hidalgo a dénoncé lundi une "forme très communautariste d'organisation" de la commune bruxelloise de Molenbeek qui a "sans aucun doute protégé" Salah Abdeslam, seul survivant du commando auteur des attentats jihadistes du 13 novembre.
"Il y a des réseaux de solidarité familiaux, sûrement aussi de petite délinquance qui ont joué, l'enquête dira tout ça, je ne suis pas qualifiée pour avoir un jugement là-dessus. Ce qui est sûr, c'est que la forme très communautariste d'organisation de la ville de Molenbeek est un sujet", a déclaré Mme Hidalgo à la radio France Info, qui l'interrogeait sur les quatre mois de cavale d'Abdeslam.
"Sans aucun doute, c'est aussi cette forme-là qui a, entre guillemets, protégé non seulement l'auteur des attentats du 13 novembre mais aussi beaucoup d'autres avant", a poursuivi la maire de Paris.
"Ça nous pousse bien sûr à travailler, à réfléchir, à faire en sorte que ces formes très communautaristes d'organisation qui peuvent exister dans certaines villes soient combattues", a ajouté Mme Hidalgo.
Suspect-clé des sanglants attentats de Paris, Salah Abdeslam, en fuite depuis plus de quatre mois, a été capturé vendredi à Molenbeek.
Il est désormais incarcéré dans la prison de haute sécurité de Bruges, dans le nord-ouest de la Belgique, dans l'attente d'un transfèrement en France contre lequel son avocat bruxellois belge a commencé une bataille judiciaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.