Ahmed Ouayach, président de la Comader : « La filière laitière est au bord du sinistre »    Mondial 2018 : l'Uruguay finit en tête du groupe A    Maroc-Portugal : récit d'un voyage    Fondation Mohammed VI : 21 plages reçoivent le Pavillon Bleu    Consécration pour le docteur Akiki    Huit recommandations pour sauver le système    Maroc-Espagne : Comment soigner sa sortie    DGSN: Arrestation d'un individu soupçonné d'avoir menacé de mort une chanteuse arabe    Quand art et football font bon ménage    Le Festival International du Film de Marrakech se renouvèle pour rayonner davantage    « Présence des sens et de l'esprit », de Abderazak Razak    Mamoudou Gassama collectionne les récompenses (vidéo)    Réunion autour de la Plateforme africaine des villes propres    Trump plaide pour l'expulsion immédiate des clandestins sans procès    Amazon et Alibaba retirent les produits dangereux de leur site    Travail des enfants : Halte à l'exploitation des mineurs    Flash hebdomadaire    Le « climat de terreur » à Tindouf dénoncé au Chili    Mondial 2018: Les Lions face la Roja, pour l'honneur    Mohammed VI écrit à l'Emir du Qatar    Maroc-France: Sécurité et coopération économique mobilisent les parlementaires    Le Conseil national de la presse : Au boulot !    La plus «Maâlema» des fêtes de la musique !    Lalla Hasnaa donne le coup d'envoi du Festival des musiques sacrées du monde    Engrais qualifiés de non-conformes: OCP Kenya dénonce des accusations infondées    Turquie: Erdogan réélu dès le premier tour pour un nouveau mandat    Réunion décisive à Rabat contre Daech    El Ouafi : « le gouvernement engagé à réussir la Stratégie nationale »    Un plan américain pour limiter les investissements chinois dans les technologies    Festival Gnaoua 2018: La dynamique des sociétés en matière d'égalité en clôture du Forum des droits de l'Homme    Lions de l'Atlas : Finir en beauté    Soyons sérieux !    Michel Onfray : «Les peuples européens ne veulent plus l'Etat maastrichien»    Il fait l'actu : Moulay Hicham El Kadiri Boutchich, nouveau Country Manager Maroc de Oman Air    Refonte globale du concours d'accès au cycle normal    Le portugais Simoldes opte finalement pour Kénitra    Commerce extérieur : La Banque populaire lance le service de paiement en ligne «[email protected]»    Le Maroc élu président du Réseau des Ecoles nationales d'administration d'Afrique    Edito : Violence    187.138 candidats décrochent leur baccalauréat au titre de la session de juin    Permis de conduire : Boulif dément la durée de la formation fixée à 6 mois    Mawazine 2018: Ambiance pop rock à la sauce Babylone au Théâtre national Mohammed V    Point de vue : Ces moments volés au temps    Victoire du boxeur Ahmed El Mousaoui face au Russe Evchenko    OCP victime collatérale d'un étrange imbroglio au Kenya    Violence scolaire: La recette El Othmani    El Othmani : Le Maroc s'engage à réaliser les Objectifs de Développement Durable    Election du conseil national de la presse    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un des complices des commandos des attentats de Paris identifié
Publié dans Libération le 22 - 03 - 2016

Un des complices des commandos qui ont commis les attentats de Paris, connu sous la fausse identité de Soufiane Kayal, a été identifié comme Najim Laachraoui, âgé de 24 ans, a annoncé lundi le parquet fédéral belge.
"L'enquête a pu établir que le nommé Soufiane Kayal peut être identifié comme étant le nommé Laachraoui Najim, né le 18 mai 1991, parti en Syrie en février 2013", affirme le parquet dans un communiqué, sans préciser sa nationalité.
C'est sous cette fausse identité qu'une maison perquisitionnée le 26 novembre 2015 à Auvelais, près de Namur (sud de la Belgique), avait été louée. Cette maison a servi pour préparer les attaques du 13 novembre.
"Des traces ADN de Laachraoui Najim ont été retrouvées dans la maison louée à Auvelais, ainsi que dans l'appartement de la rue Henri Bergé à Schaerbeek (une commune de Bruxelles, ndlr), qui auraient été utilisés par le groupe terroriste", précise le parquet en lançant un nouvel appel à témoin.
Laachraoui avait également été contrôlé dans une voiture le 9 septembre, sous sa fausse identité de Soufiane Kayal, à la frontière austro-hongroise en compagnie de Salah Abdeslam et de Mohamed Belkaïd, un Algérien de 35 ans abattu par la police mardi à Forest, dans le sud-ouest de Bruxelles.
Les enquêteurs soupçonnent par ailleurs Laachraoui et Belkaïd d'avoir été en liaison téléphonique avec certains membres des kamikazes le soir du 13 novembre.
Il y a une "forte probabilité" pour que Belkaïd ait été le destinataire du SMS: "On est parti, on commence", envoyé à 21H42 par un des kamikazes du Bataclan à un téléphone localisé en Belgique. Un autre numéro belge a appelé ce soir-là Abdelhamid Abaaoud, l'organisateur présumé des attaques, depuis le même endroit à Bruxelles.
Le 17 novembre, la fausse carte d'identité de Belkaïd, au nom de Samir Bouzid, a été utilisée pour faire un virement de 750 euros à Hasna Aït Boulahcen, la cousine d'Abaaoud afin qu'elle lui trouve une planque en région parisienne.
Pour sa part, la maire de Paris Anne Hidalgo a dénoncé lundi une "forme très communautariste d'organisation" de la commune bruxelloise de Molenbeek qui a "sans aucun doute protégé" Salah Abdeslam, seul survivant du commando auteur des attentats jihadistes du 13 novembre.
"Il y a des réseaux de solidarité familiaux, sûrement aussi de petite délinquance qui ont joué, l'enquête dira tout ça, je ne suis pas qualifiée pour avoir un jugement là-dessus. Ce qui est sûr, c'est que la forme très communautariste d'organisation de la ville de Molenbeek est un sujet", a déclaré Mme Hidalgo à la radio France Info, qui l'interrogeait sur les quatre mois de cavale d'Abdeslam.
"Sans aucun doute, c'est aussi cette forme-là qui a, entre guillemets, protégé non seulement l'auteur des attentats du 13 novembre mais aussi beaucoup d'autres avant", a poursuivi la maire de Paris.
"Ça nous pousse bien sûr à travailler, à réfléchir, à faire en sorte que ces formes très communautaristes d'organisation qui peuvent exister dans certaines villes soient combattues", a ajouté Mme Hidalgo.
Suspect-clé des sanglants attentats de Paris, Salah Abdeslam, en fuite depuis plus de quatre mois, a été capturé vendredi à Molenbeek.
Il est désormais incarcéré dans la prison de haute sécurité de Bruges, dans le nord-ouest de la Belgique, dans l'attente d'un transfèrement en France contre lequel son avocat bruxellois belge a commencé une bataille judiciaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.