OCDE : Le Maroc prône une approche africaine inclusive et intégrée de la problématique du développement    Communiqué du Bureau politique du PPS    Edito : 16 ans et toujours rien !    La CGEM et les institutions internationales lancent une plate-forme collaborative    Constats chocs du PDG de la RAM    Guerre ouverte entre Trump et les démocrates, qui parlent de destitution    Qatar 2022. La Fifa renonce au schéma à 48    Première année du baccalauréat : Les dates chamboulées    Tanger : Arrestation de trois individus en possession de plus de 8.000 comprimés psychotropes    La journée internationale de la biodiversité célébrée mercredi à Rabat : Pour l'appropriation de la biodiversité par les citoyens    Le secret du Progrès!    Le SG du PPS rencontre des représentants de syndicats des artistes    Hervé Renard dévoile bientôt la présélection des Lions    Crise de transparence    La CGEM promeut la médiation bancaire    Le kilogramme a changé de définition... L'ampère, le kelvin et la mole aussi    Le Maroc prend note, « avec regret », de la démission de Horst Köhler    Examen du Bac: Des dates problématiques!    Bilan gouvernemental, les parlementaires partagés    « Darkweb »: Un réseau international de pédophiles tombe    Quelle Europe à nos portes ?    Célébration de la Journée mondiale de l'Afrique à Rabat    Elections européennes: Les réformes passées au crible    La fermeture du centre de proximité de Sidi Moumen démentie    Divers sportifs    Les touristes marocains boostent la destination Agadir    Saâd Dine El Otmani : Le gouvernement déterminé à moderniser l'administration    Moussaoui Ajaloui anime une rencontre de l'USFP à Salé    Habib El Malki se réunit avec les présidents des groupes et groupement parlementaires    Le Maroc et la Côte d'Ivoire font le point sur leur coopération    Atlantique Assurances se lance dans le coton    L'activité touristique de Marrakech en accroissement depuis 2015    Les cas de démence vont tripler d'ici à 2050 selon l'OMS    La liste officielle de Renard attendue pour bientôt    Florent Ibengue : La CAN se doit d'être grandiose car toute l'Afrique est aux aguets    Ces tournages qui ont tourné au drame : Top Gun    Ammi Driss : Je ne me considère pas comme marginalisé car la décision d'arrêter en 1989 fut mienne 1/2    Ahmed Boulane présente son premier livre à Tanger    2000 : Les Lions de l'Atlas chutent au premier tour    Bahja et Camacho : souvenirs partagés    Coupe d'Afrique. Continental sponsor officiel jusqu'en 2023    L'ONU rend hommage aux soldats de la paix, dont un Marocain    Once Upon a time in…Hollywood. Une claque tarantinesque !    Azelarab Kaghat, le général…    Le Maroc compte taxer Facebook et Google    Washington-Téhéran: La tension est à son comble…    Le New York Times consacre un long carnet de voyage au Royaume    En Libye, la guerre est aussi économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le pays hôte du Mondial 2026 sera désigné en 2020
Publié dans Libération le 12 - 05 - 2016

Le pays hôte de la Coupe du monde 2026, qui pourrait accueillir 40 équipes, sera désigné en mai 2020, a annoncé mardi la Fifa qui relance ainsi le processus d'attribution suspendu en raison de soupçons de corruption dans le choix des Mondiaux 2018 en Russie et 2022 au Qatar.
Le nouveau président de la Fifa, Gianni Infantino, désigné en février dernier alors que la Fifa était secouée par le pire scandale de corruption de son histoire, a été élu sur des promesses notamment de porter à 40 le nombre d'équipes participant au Mondial contre 32 aujourd'hui et d'augmenter les aides aux fédérations. Cette volonté du conseil de rouvrir le processus d'attribution du Mondial 2026 marque la première grande décision de l'ère Infantino, qui souhaite sortir la Fifa de la chronique judiciaire où elle émarge depuis presque un an.
"Gianni parle de football et essaie de ramener le football dans les conversations car le football était devenu absent", a ainsi confié Fernando Sarney, membre brésilien du gouvernement de la Fifa.
Pour ce faire, le conseil de la Fifa, nouvelle appellation de son comité exécutif, a relancé le processus d'attribution du Mondial 2026 suspendu en juin dernier en raison des soupçons de corruption qui entouraient la désignation de la Russie et du Qatar pour 2018 et 2022. A l'issue d'un nouveau processus en quatre phases, le pays hôte du Mondial 2026 sera choisi, non plus par le conseil mais par le congrès de la Fifa en mai 2020.
Avant cela, le conseil se prononcera dès sa prochaine réunion, les 13 et 14 octobre prochain, sur un possible passage à un Mondial à 40 équipes.
Cette proposition phare du candidat Infantino qui entraînerait un allongement de la durée de la compétition pour des joueurs déjà très sollicités, satisfait les fédérations les moins nanties mais est fermement repoussée par les grands championnats et par l'Association européenne des clubs (ECA).
Le "principe d'éligibilité des confédérations" devrait également être arrêté en octobre prochain, autrement dit la Fifa pourrait revenir sur son principe de rotation des continents qui empêche une confédération de se porter deux fois de suite candidate à l'organisation du Mondial. Ainsi, si le Qatar, membre de la Confédération asiatique a obtenu le Mondial pour 2022, une modification du principe de rotation pourrait permettre à la Chine de se porter candidate pour 2026. D'autant qu'un tandem Argentine/Uruguay aimerait organiser le Mondial 2030.
Extrêmement active sur les récents marchés des transferts, la Chine a officiellement fait du football une priorité nationale et annoncé qu'elle souhaitait accueillir à terme la Coupe du monde.
Les Etats-Unis, qui ont soutenu Infantino en février, ont également fait part de leur intérêt pour 2026 et certaines sources évoquent même une possible candidature commune Etats-Unis/Canada.
L'interdiction de candidatures communes de deux pays, établie par la Fifa en 2011 va ainsi être réexaminée par la Fifa et pourrait être levée. Par le passé, la Fifa avait déjà attribué le Mondial 2002 à deux pays, le Japon et la Corée du Sud, avant de bannir ces candidatures communes.
Dans le détail, après une phase de consultation qui débute dès maintenant et dure jusqu'en mai 2017, les pays candidats devront déposer leur dossier de candidature avant fin décembre 2018. Une 3e phase d'évaluation se déroulera de janvier 2019 à février 2020 avant un vote du Congrès prévu en mai 2020, a précisé la Fifa.
Le gouvernement du football mondial a également décidé mardi de soumettre au Congrès qui se réunit vendredi la proposition d'admission de Gibraltar et du Kosovo, récemment reconnus par l'UEFA. S'ils sont admis, ils pourront dès lors participer aux éliminatoires du Mondial 2018.
Il restera encore "à la commission du statut des joueurs de la Fifa à préciser les conditions de qualification des joueurs", a précisé Wolfgang Niersbach, membre allemand du conseil. Ainsi la Suisse s'inquiète-t-elle de voir certains de ses joueurs d'origine kosovare, comme son maître à jouer Xherdan Shaqiri, être tenté de rejoindre la sélection de leur pays d'origine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.