Condoléances du roi Mohammed VI à Cheikh Mouhamadou Mahi Niass    Covid-19: Ottawa veut se procurer des millions de doses de vaccins    Covid-19: comment Fès s'adapte aux nouvelles mesures    Relance économique: Le détail du plan de travail des Finances    Explosions à Beyrouth: Une Marocaine blessée    Botola : le classement général    Aïd Al Adha: Finalement peu de réclamations à l'ONSSA    Jet Contractors: L'AMMC vise l'émission d'un emprunt obligataire    L'écrivain marocain Mohamed Adib Slaoui n'est plus    Botola Pro D1 : Deux joueurs du MAT testés positifs à la Covid-19    Nadal dit non à l'US Open et au calendrier infernal    Les IDME ont atteint 11 MMDH l'année dernière    Pour l'ONSSA, la Fête du sacrifice s'est déroulée dans de bonnes conditions d'hygiène et de santé animale    Le FUS, précurseur dans le trading de joueurs au Maroc    La DTN désigne 48 responsables techniques des ligues régionales    Fulham, vainqueur de Brentford, retrouve la Premier League    Le CNDH présente son mémorandum sur le nouveau modèle de développement    Opérationnalisation des Hautes Orientations Royales contenues dans le discours du Trône du 29 juillet    Pour faire face au nombre croissant des contaminations au nouveau coronavirus    Comment réduire les risques de démence    Covid-19 / Maroc: 1.283 nouveaux cas confirmés en 24 H    Message de condoléances de S.M le Roi au Président libanais    "Les Khettaras au Maroc .. un patrimoine écologique", nouvel ouvrage de la Fondation Miftah Essaâd    Marc-Aurèle : Le Chemin de la sagesse    La Libye cible de folies hégémoniques    Covid-19: le Maroc toujours à la deuxième étape de propagation    Le président portugais a envoyé un message au roi Mohammed VI    «Le sexisme n'est pas une fatalité»    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination ! (2e partie)    Explosions au Liban: Macron attendu à Beyrouth    Covid-19: une rentrée des classes sous le signe de l'incertitude    SundanceTV lance son 1er concours de courts métrages dans la région MENA    Le ministère met les dernières touches au plan de relance économique    Ligue des Champions: voici le règlement des 8es    Football: le gardien de but Iker Casillas annonce sa retraite    L'hôtel Avanti Mohammedia mis en vente dans le cadre de la liquidation de la Samir    L'ancien roi Juan Carlos 1er prend le chemin de l'exil    Safaâ Baraka, une jeune réalisatrice qui marque le pas    Beyrouth : la ville dévastée par des explosions dans son port    4 nouveaux cas de Covid-19 dans un club de Ligue 1    Liban : des tonnes de nitrate d'ammonium à l'origine des explosions    Liberté religieuse: L'Algérie au ban de la communauté internationale    Bataille d'Oued Al-Makhazine : Une épopée lumineuse dans les annales de la résistance nationale contre les convoitises étrangères    Un Banksy vendu aux enchères au profit d'un hôpital de Bethléem    Maroc-Etats-Unis: une nouvelle année de collaboration fructueuse    La sculpture de Farid Belkahia s'ouvre sur l'espace public    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    Le drapeau marocain mis à l'honneur dans le nouveau clip de Beyoncé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Médina de Fès fait peau neuve
Publié dans Libération le 14 - 06 - 2016

Après un travail de fourmi de plusieurs mois, la Médina de Fès a changé d'allure avec des ruelles et monuments historiques restaurés et réhabilités dans le cadre d'une vision alliant préservation du patrimoine et exigences modernes de management. Cette opération, s'inscrit dans le cadre du programme de restauration de la Médina de Fès, lancé par SM le Roi Mohammed VI en mars 2013 et exécuté par l'Agence pour le développement et la réhabilitation de la ville (ADER) de Fès en tant que maître d'ouvrage délégué. Ce programme comporte aussi la mise à niveau et la rénovation des ruelles de Bab Boujloud, Tallaa Seghira et Saffah en passant par Attarine, Diouane, Chemmaine, Sbitriyine, Bab Sansla, Khrachfiyine, Annakhaline, Al haddadine et Bab Allamti.
Ainsi, le long de ce circuit fortement fréquenté par les visiteurs et les touristes, plus que 254 auvents traditionnels ont été posés au niveau des commerces, plus de 80 portes en fer remplacées par des portes en bois de cèdre et 155 portes ont été rénovées pour mettre en valeur la noblesse du bois et matériaux utilisés. Aussi, des ruelles ont été couvertes de Mamounis pour créer des zones d'ombre permettant aux visiteurs de se protéger pendant les périodes de grande chaleur. Ces travaux de réhabilitation des ruelles de la Médina devraient améliorer les conditions de travail des commerçants, stimuler leur activité et surtout valoriser les abords et l'environnement des monuments de grande valeur historique réhabilités, qui en constituent l'écrin.
De leur côté, les tanneurs ont repris leurs activités, depuis quelques mois, dans les tanneries d'Ain Azliten, Sidi Moussa et Chouara. De même, plusieurs artisans et commerçants ont pu récupérer leurs magasins réhabilités dans le cadre du programme de restauration et de réhabilitation des monuments historiques de la Médina de Fès qui sont situés notamment au niveau des souks Sebbaghine et Kettanine.
D'un investissement de plus de 615 MDH, le programme de restauration 2013-2018 concerne en tout 27 monuments et sites historiques de la Médina de Fès, près de 4.000 bâtisses menaçant ruine dont 1.729 de 1er degré, ainsi que des tanneries, des ponts et des médersas édifiées par la dynastie des Mérinides entre les 13e et 14e siècles.
Selon l'ADER, 26 monuments ont été restaurés, depuis janvier dernier. Il s'agit des medersas Sbaiyine, fondée au 14e siècle par le Sultan Abou El-Hassan Al Marini, Seffarine, élevée en 675H/ 1276 J-C, par le sultan Abou Youssef Yaâcoub et Sahrij, bâtie au 14e siècle par le sultan mérinide Abou Lhassan.
Parmi ces édifices figurent aussi les medersas Mesbahia, érigée au Nord de la mosquée Qaraouiyne par le sultan mérinide Abou Hassan en 1347 et Mohammadia, fondée à la fin du 13ème siècle et rénovée par le sultan Mohammed V au 20ème siècle, les ponts historiques Khrachfiyine, élevé au 10e siècle par l'émir Zénète Dounas, au-dessus du Oued Al-Jaouahir et Terrafine, oeuvre de l'émir Zénète Dounas au 11e siècle.
Ce programme comprend également la réhabilitation du Souk de teinturiers (sebbaghine), dont la naissance, d'après les historiens, remonterait à l'époque Zénète au 10e siècle. Il a été reconstruit par le sultan mérinide Abou Said Othmane en 1325 à la suite de son inondation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.