La Chambre des représentants adopte le PLF-2020 en deuxième lecture    Sa Majesté le Roi préside un Conseil des ministres    RAM rejoint l'Alliance Oneworld en mars prochain    Cérémonie commémorative du cinquantenaire de la création de l'OCI    Ligue des champions : Les grosses écuries restent en course    Les hooligans ont gâché le spectacle à Khouribga    Divers    La pauvreté est l'une des principales sources de violence conjugale au Maroc    Robert Redford: Je ressens une grande connexion avec le Maroc
    "Scandale" en tête des nominations pour les SAG Awards
    Prison de Nador: «Le détenu décédé n'a jamais subi de mauvais traitement»    TGR: Déficit budgétaire de 42 MMDH à fin novembre    Errachidia: Arrestation de deux individus en possession d'une demi tonne de chira    "Le SMIG demeure sensiblement élevé au Maroc", selon Bank Al Maghrib    Bassin du Congo: Arlette Soudan-Nonault remercie le roi Mohammed VI    Complexe Mohammed VI: Faouzi Lakjaa détaille l'ambition de la FRMF    Maroc-Portugal. Les opérateurs main dans la main pour doper la coopération    JO: Paris-2024 choisit Tahiti pour les épreuves de surf    L'ONEE reçoit un appui financier de 245 millions d'euros de la BAD    Samedi à Rabat: 5e session de son Comité central du PPS    L'Observatoire Africain pour les migrations se fait attendre    Le Lesotho ne reconnaît plus la pseudo-rasd    Revitaliser un arbre emblématique    Al Hoceïma : Peine de mort pour le duo qui a commis un double meurtre    Marrakech : La guerre contre les malfaiteurs ne s'essouffle pas    La Fédération de rugby minée par une crise sans précédent    Elizabeth II ne compte pas quand il s'agit des cadeaux de Noël    «Bayane Al Youme» primé dans la catégorie «Presse écrite»    Le rappeur 7liwa chante à la prison d'Oukacha    Sommet Russie-Ukraine : un résultat mitigé…    Manifestation multidimensionnelle au rayonnement international : Le «Village du Maroc» ferme ses portes à Abidjan    En Algérie, les bureaux de vote ouvrent leurs portes    La fête de plaisir des sens et de vitalité d'esprit    BMCE Bank Of Africa lance "Dynamic Currency Conversion"    YouTube et la publicité, je t'aime moi non plus    Irréconciliables, républicains et démocrates débattent de la destitution de Trump    Fumées toxiques en Australie: Le Premier ministre australien sort du silence    Ses membres, son livrable, sa méthodologie, ses priorités, son mode de fonctionnement… La commission Benmoussa en 10 questions    L'UE octroie 101,7 millions d'euros au Maroc    Régime de change : BAM étudie l'impact sur l'économie    Recrutement: La DGSN adopte la procédure de présélection    Othmani Benjelloun et Dr Leila Mezian Benjelloun assistent à la remise des Prix Nobel    Complexe Mohammed VI. Visite guidée    L'amazighité sans hypocrisie    Conférence internationale à El Jadida sur la famille et l'éducation dans le monde arabe    One Piece Stampede, le premier film de la Toei Animation à être diffusé au Maroc    Lever de rideau sur le Festival international «Cinéma et migrations» d'Agadir    Une structure intégrée dédiée à la performance et à l'excellence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Guillermo Del Toro dévoile sa série animée "Troll Hunters"
Publié dans Libération le 17 - 06 - 2016

img class="responsive" style="display:none" src="http://www.libe.ma/photo/art/grande/9689678-15610707.jpg?v=1466077736" alt="Guillermo Del Toro dévoile sa série animée "Troll Hunters"" title="Guillermo Del Toro dévoile sa série animée "Troll Hunters"" / img class="not-responsive" src="http://www.libe.ma/photo/art/default/9689678-15610707.jpg?v=1466077740" alt="Guillermo Del Toro dévoile sa série animée "Troll Hunters"" title="Guillermo Del Toro dévoile sa série animée "Troll Hunters"" /
Le réalisateur et producteur mexicain Guillermo Del Toro a déclaré sa flamme au cinéma d'animation en dévoilant, lors d'une master class en France, des séquences inédites de "TrollHunters", son nouveau projet de série animée. "L'animation est un média, pas un genre. C'est la plus belle et ultime des formes de contrôle de la création", a souligné le cinéaste de 51 ans invité du Festival d'animation d'Annecy (est). Devant une salle comble, le cinéaste a présenté le scénario de "TrollHunters", son projet de série d'animation diffusé à partir de décembre prochain sur la chaîne Netflix et imaginé à l'origine pour une trilogie de longs métrages.
"TrollHunters" raconte l'histoire de Jim, un jeune lycéen d'une petite ville de Californie kidnappé un soir dans sa chambre par une mystérieuse créature quarante-cinq ans après son oncle, disparu alors de façon inexpliquée. Adapté de la série de livres fantastiques éponymes qu'il a écrite avec Daniel Kraus, "TrollHunters" a été produit par Dreamworks et Netflix.
"Son scénario alterne entre des séquences au lycée et des séquences d'aventure", a expliqué Del Toro. Pour optimiser son travail, le réalisateur a créé "une bulle de liberté et de créativité autour des animateurs". " «TrollHunters» repose sur une idée qui infuse nombre de mes films: celle que derrière notre monde s'en cache un autre, plus beau et mystérieux encore". Le cinéaste est également revenu sur sa passion précoce pour l'animation et sur ses débuts - laborieux - avec les effets spéciaux, rappelant qu'on lui avait dit plus d'une fois qu'il n'était "pas très bon, mais bosseur".
"Dans l'animation, la carrière d'un réalisateur est faite de sensibilité, de brutalité et de chance. Ceux qui réussissent sont ceux qui n'abandonnent pas", a souligné l'auteur du "Labyrinthe de Pan" (2006). Comparant l'animation à la prise de vue réelle, le réalisateur a estimé qu'elle permettait un contrôle total, là où diriger des acteurs sur un plateau classique revient à "aller à la chasse aux papillons". Et d'ajouter qu'il avait "appris à dire non" lors de son unique expérience à Hollywood. "Là-bas, il faut être ferme dès le début pour garder la main sur son travail."


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.