Elections 2021: la participation électorale cheval de bataille pour les partis    Lancement des préparatifs de la session extraordinaire    Algérie: Affrontements entre la police et des manifestants    L'Iran accusé d'avoir attaqué un navire israélien en mer d'Oman    Le Maroc contribue à l'effort mondial    Chelsea: Ziyech sera-t-il titulaire contre Liverpool ?    CAN U17 / Arbitrage : Quatre arbitres marocains, deux femmes et deux hommes    Jack Lang s'exprime sur l'enseignement de l'arabe en France (Entretien)    Les Morisques et la langue aljamia    Conseil de gouvernement : la légalisation du cannabis médical encore au menu    Un danger permanent à Casablanca    Salafin : recul de 13% du PNB en 2020    « Booker » 2021 : Youssef Fadel et Abdelmajid Sebbata sur la longue liste    Sofia Alaoui : symbole d'une irrésistible ascension du cinéma marocain    Ennahda, ou la tentation anti-marocaine    10.000 hectares d'arganier à planter à l'horizon 2022    L'agriculture marocaine se remet du choc de la sécheresse    Salah, Mané, Ziyech et Hakimi stars des réseaux sociaux    Villareal ne lâche pas Amine Harit    Master 1000 de Miami: Roger Federer déclare forfait    De fortes averses orageuses attendues mardi et mercredi    Tamallalt : Un aide-chauffeur d'autocar détourne une voyageuse mineure et la viole    Berrechid : Arrestation du meurtrier d'une collégienne de 14 ans    Des bus "made in Morocco" bientôt déployés en Afrique    La CGEM veut promouvoir la R&D, l'entrepreneuriat et la formation    Driouech et El Homrani, Catalans et Marocains    Sociétés cotées : les secteurs de l'automobile et des télécoms enregistrent une appréciation relative de leurs revenus    La star Youssef Chaabane s'en va    Hatim Ammor offre sa notoriété à Oppo    Région de Casablanca: 270 MDH pour améliorer les infrastructures    Relations franco-algériennes : Tebboune accuse de puissants lobbys de perturber les relations entre les deux pays    Visa For Music 2021 : L'appel à candidatures est lancé !    El Kelâa des Sraghna : la foudre fait deux morts et six blessés    Prolongement du couvre-feu: les propriétaires des cafés en colère    Maroc: les mesures restrictives seront-elles renforcées pendant Ramadan ?    Une ONG alerte sur l'ampleur de la répression en Algérie    L'Irak reçoit ses premières doses de vaccin anti-Covid    Elections : ça chauffe au parlement    Edito : Régions centralisées    Le CDH interpellé sur les violations des droits de l'Homme à Tindouf    Affaire des écoutes : Nicolas Sarkozy condamné à trois de prison dont un an ferme    Intempéries à Tétouan : la ville sous l'eau [Vidéo]    Le premier ambassadeur émirati en Israël est entré en fonction    Demi-finale de la CAN U20 / Ghana-Gambie (1-0) : Un autre regret pour nos Juniors !    Demi-finale de la CAN U20 / Tunisie-Ouganda (1-4) : Les Tunisiens n'étaient pas si forts que ça !    Une toile de Winston Churchill représentant la mosquée Koutoubia présentée aux enchères à Londres    Le Maroc annonce sa contribution financière au Plan d'intervention humanitaire au Yémen    Troisième grand parti politique aux Etats-Unis? Trump met les choses au clair    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





En ouvrant sa nouvelle banque privée à Casablanca dédiée à la gestion de fortune : BNP Paribas se renforce au Maroc
Publié dans Libération le 23 - 01 - 2010

BNP Paribas a inauguré, hier vendredi à Casablanca, sa première nouvelle banque privée au Maroc et au Maghreb, dédiée à la gestion privée, baptisée BMCI-BNP Paribas Banque Privée. La cérémonie d'inauguration s'est déroulée en présence de Michel Pébreau, président de BNP Paribas, Marie-Claire Capobianco, directeur de BNP Paribas Wealth Management Networks et André Chaffringeon, responsable de la région Méditerranée pour la banque de détail, Mourad Chérif et Jacques Ardant respectivement président du conseil de surveillance et président du directoire de la BMCI.
La banque privée de BNP Paribas met un pied au Maghreb. Elle s'appuiera sur sa filiale marocaine, la Banque marocaine pour le commerce et l'industrie (BMCI), qui compte plus de 250 agences, dont 100 à Casablanca. La banque exploitera son réseau de détail «pour identifier des clients potentiels et les orienter vers les centres de gestion de fortune», notent les analystes de La Tribune. "Le potentiel de croissance au Maroc est très important. La BMCI est la première à proposer une véritable offre de banque privée dans le pays. Elle a atteint une maturité suffisante pour faire évoluer son modèle économique et développer cette activité", estime MmeMarie-Claire Capobianco, directrice de BNP Paribas WealthManagement Networks, citée par le quotidien français. La BMCI, une banque proche des entreprises, est "un atout fort pour le lancement d'une banque privée", fait remarquer Mme Capobianco. D'ici 2013, cette nouvelle banque privée de la BNP Paribas au Maroc espère atteindre le milliard d'euros d'actifs sous gestion.
La banque privée a pour objectif d'accompagner aussi bien les clients privés que des dirigeants actionnaires familiaux et des entrepreneurs, précise un communiqué de la BMCI. Elle est située dans un premier temps à Casablanca puis à Rabat, compte tenu de la densité de la clientèle et de la qualité des portefeuilles. La nouvelle banque, rappelait-on, «propose à ses clients des solutions personnalisées élaborées à partir d'une analyse approfondie de leur situation et d'une écoute attentive de leurs projets au travers d'une approche patrimoniale globale ».
Les Conseils en Banque Privée seront épaulés par 3 pôles d'expertises : l'Ingénierie Patrimoniale pour les aspects juridiques et fiscaux, une équipe marketing qui élabore les produits et services dédiés aux clients de la Banque Privée et une équipe d'Advisory Desk pour le conseil et la gestion financière. Pour compléter ce dispositif, un département Gestion de Fortune conseille et accompagne, dans un esprit de «family office», les clients avec des problématiques spécifiques en raison de l'importance de leur patrimoine et qui recherchent des solutions sur-mesure. Il convient de signaler que BNP Paribas, premier pôle bancaire français, a signé le même jour un accord avec Taiwan Cooperative Bank en vue de créer BNP Paribas TCB Asset Management. Le marché local des Fonds communs de placements représente quelque 125 milliards de dollars (88 milliards d'euros).
En 2009, BNP Paribas vient en tête du palmarès des banques conseil en fusions et acquisitions, selon le magazine Fusions et acquisitions. Une performance d'autant plus remarquable que l'an dernier, la banque française ne s'affichait qu'en sixième position. Cette année, elle a conseillé cinquante opérations pour un montant global de 53,6 milliards d'euros. Mais elle est également la première sur trois ans, avec 233,7 milliards d'euros pour 178 opérations conseillées. BNP Paribas contrôle près de 67% du capital de la BMCI. La filiale marocaine, dont le chiffre d'affaires avoisine 2,5 milliards de DH, a dégagé en 2008, un résultat net de 790 millions de DH. Créé en 1964, BMCI est cotée à la Bourse de Casablanca depuis 1972 et figure parmi les valeurs phare de la place casablancaise.
Avec la mise en place de la banque privée, BMCI semble prendre une avance dans son domaine par rapport aux banques marocaines.
Ligne de métier
Wealth Management Networks
Sous la responsabilité de la Direction des Particuliers et des Professionnels de la BMCI et dépendant fonctionnellement de la ligne de métier Wealth Management Networks de BNP Paribas, la Banque Privée est placée sous la responsabilité de Meryem Kabbaj. Diplômée de l'Université de Paris Dauphine, elle a débuté sa carrière à la Banque Commerciale du Maroc (devenue Attijari Wafabank), avant d'intégrer la BMCI en 1995 pour monter l'activité de gestion d'actifs. En 1998, elle a été nommée adjoint du Directeur de la Banque Financière, en charge des filiales BMCI Finances et BMCI Gestion. A partir d'avril 2008, elle a pris la responsabilité de l'activité Gestion de Patrimoine, dans l'objectif de lancer la Banque Privée de la BMCI.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.