Fès se penche sur les finances publiques    Dans le Haut Atlas, la population piégée par une sécheresse inquiétante    Compétitivité fiscale: Le Maroc gagne encore des places    Trois Casques bleus et un soldat tués au Mali    Agadir/Congrès international de l'arganier: Cap sur la recherche scientifique    Programme des principaux matchs de ce samedi 25 novembre    Maroc remporte la CAN 2017 Handi-Basket    Attentat dans le Sinaï: le bilan s'alourdit    Al Akhawayn a obtenu l'accréditation américaine NEASC pour 5 ans    Le Forum d'Ifrane plaide pour la création d'outils de financement innovants    La Dominique réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    L'ancien président brésilien Fernando Collor de Mello : « La mondialisation, un chemin vers la paix ».    Londres vise les premières voitures sans chauffeur    Insolite : L'amour sans frontières    Emmerson Mnangagwa devient le nouveau président du Zimbabwe    Driss El Yazami : La deuxième opération de régularisation vise le traitement d'au moins 82% des dossiers    Dimitris Avramopoulos : Le Maroc, un pays à même de contribuer à une gestion efficace de la migration    Europa League : Les grosses écuries s'en tirent à bon compte    Robinho condamné à neuf ans de prison pour viol en réunion    Oscar Pistorius, de l'Olympe sportive à la prison    Hausse des levées brutes du Trésor à fin octobre    Le Maroc réalise des progrès notables en matière de gouvernance économique    Divers    Pour une meilleure préservation de l'arganier    L'insoutenable calvaire de la femme marocaine    Les meilleurs films de tous les temps    Casablanca accueille la première édition de la "China Trade Week Morocco"    Ibrahim Maalouf dépoussière les morceaux de Dalida    Agadir accueille le 2ème Forum des avocats MRE    Botola Maroc Telecom : Le fauteuil de leader en jeu    2ème phase de la régularisation des migrants : Plus de 25.000 demandes recensées    Pistorius écope de 13 ans ferme    Visa For music : Des hommages à des figures nationales et africaines    « Visa for Music »: Le théâtre national Mohammed V vibre aux rythmes africains du groupe « Jouvay Fest »    Tanger Med: Saisie de plus de 15 kg de cocaïne et de 10 kg d'héroïne à bord d'un autocar venant de Belgique    L'OCP met en service sa nouvelle usine d'engrais    Air Arabia : changement sur les vols Fès-Marrakech    Un sit-in devant l'ambassade de la Libye à Rabat pour dénoncer la traite des êtres humains    AGRESSIONS DES ENSEIGNANTS: QUAND LA SALLE DE COURS DEVIENT UN RING!    Munir El Haddadi: «Je rêve de jouer le Mondial avec le Maroc, dont j'ai toujours chanté l'hymne national»    NEUF CLANDESTINS MAROCAINS SAUVES AU LARGE DE LA TUNISIE    Theresa May à Bruxelles, le coût financier du Brexit en vedette    Bombardier au taquet avec l'ONCF    Allemagne: Tout, sauf des élections !!!    Mondial 2018 : Le Maroc est-il un tirage "facile" ?    Des mini-concerts pour de grands futurs musiciens    L'Uzine rend hommage à son quartier    Rabat, « capitale africaine par excellence » pour Visa for Music    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Printemps musical des Alizés : L'Orchestre Philharmonique du Maroc fait vibrer Essaouira
Publié dans Libération le 02 - 05 - 2017

L'Orchestre philharmonique du Maroc (OPM) dirigé par Oliver Holt, a proposé samedi, dans le cadre du 17ème Festival Printemps musical des alizés, une version de "Carmen", l'opéra de Georges Bizet, spécialement réadapté pour Essaouira, avec la participation de musiciens de l'Orchestre symphonique de Guangzhou. Cette grande première a donné encore plus de profondeur et de relief à cette universalité de la musique à laquelle, depuis 17 ans, le Printemps musical des alizés a choisi de s'identifier. L'OMP a réussi à éveiller les sens des mélomanes et à les transporter dans le temps et l'espace avec des morceaux de musique célèbres des compositeurs suisse Ernest Bloch (1880-1959) et français Francis Poulenc (1899-1963).
L'OPM a été rejoint plus tard dans la soirée par le "Yadaïn piano duo", formé des pianistes Dina Bensaïd et d'Eloïse Bella Kohn, qui ont offert un programme rempli de douceur et synonyme de convergence entre les peuples. Le public avait rendez-vous à l'église samedi avec le quatuor Hanson, qui grâce à leur maîtrise du répertoire fondateur du Quatuor à corde, et en particulier des quatuors de J.Haydn, se forge une identité de discours où intelligence et humour se mêlent à la finesse et à la sensibilité de leur jeu.
Il est, par ailleurs, à noter que l'OPM qui a énormément contribué à valoriser le statut du musicien marocain est aujourd'hui composé de 80 musiciens, essentiellement marocains, sélectionnés parmi les diplômés des grands conservatoires marocains et européens. L'OPM a énormément contribué à valoriser le statut du musicien marocain, en permettant à ses instrumentistes de vivre de leur art.
L'Orchestre Philharmonique du Maroc a atteint aujourd'hui la maturité qui lui permet de jouer les plus grandes œuvres du répertoire classique. L'OPM est un orchestre de son temps puisqu'il a participé à des créations d'œuvres contemporaines. Ainsi, le public a pu l'entendre interpréter diverses symphonies (symphonies de Beethoven, Tchaïkovski, la Symphonie du Nouveau Monde de Dvorak). Il s'est également illustré dans le répertoire lyrique avec la représentation d'opéras incontournables, tels que Carmen, La Traviata, L'Enlèvement au Sérail, Tosca, Les Noces de Figaro... L'OPM a également participé à des créations d'œuvres symphoniques et a accompagné des solistes de renom, dont Laurent Korcia, Xavier Phillips, David Grimal, Abdel Rahman El Bacha, ou encore Paul Meyer.
L'OPM œuvre activement pour la formation des jeunes enfants par la mise en place de véritables parcours pédagogiques, tout au long de la saison musicale. Chacune des saisons de l'OPM s'articule autour de rendez-vous incontournables et attendus du public : les Concerts d'Ouverture (en septembre), le Cycle Découverte (en décembre), les Concerts du Nouvel An (en janvier), le Concours International de Piano (en mars), l'Opéra (en avril), et la Fête de la musique (en juin), soit entre 30 et 40 concerts par an.
Ces concerts rassemblent chaque année environ 40 000 spectateurs. Par son sens du défi et son travail rigoureux, l'Orchestre Philharmonique du Maroc souhaite accéder au niveau des grands ensembles symphoniques et ainsi acquérir une reconnaissance sur les scènes musicales nationales et internationales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.