Un amical contre le Cameroun le 6 janvier en préparation du CHAN    Habitat: Une nouvelle approche pour combler le déficit    BM: prêt de 1,9 milliard de DH pour Casablanca    Quotas de réfugiés: polémique entre les institutions européennes    Statut d'Al-Qods: Un sommet du monde musulman à Istanbul    Disney rachète des actifs de 21st Century Fox    L'Atlantique, une opportunité pour le futur africain    Quel remède aux maux de l'Afrique?    Une communicante engagée    Le français Echo Mobiles s'installe au Maroc    Mise en place de commissions provinciales pour lutter contre la vague de froid    «Spend» à l'espace Kulte Gallery Editions    La casquette de Nabila    Un colloque franco marocain co-organisé par l'UMT et la CFDT sur l'avenir des relations sociales    Espagne : 114 migrants secourus en Méditerranée    L'agence Al Qods appelle les pays à honorer leurs engagements    Sener : Une rencontre sous le thème «Valorisation énergétique des déchets : défi de la prochaine décennie»    Education nationale : Les mesures du ministère pour la rentrée scolaire 2018-2019    Botola Maroc Telecom D1 : Le Raja renverse la vapeur face au DHJ    La Compagnie Marocaine des Œuvres et Objets d'Art organise une vente aux enchères    « L'Oriental marocain: Des siècles d'art culinaire juif », le nouveau livre sur la cuisine juive de l'Oriental marocain    ONSSA : 345 tonnes de produits alimentaires détruites en novembre    Casablanca abrite FUTUR.E.S in Africa    Projet de loi sur le CNDH : Les députés doivent accélérer la cadence    M. El Aaraj : Le ministère de l'Education s'est engagé dans une nouvelle approche pour la préparation de la rentrée scolaire    Climate Finance Day : Les acteurs s'engagent à accélérer le verdissement de la finance    C'est parti pour la Charte de Chicago sur le climat    Rabat, nouveau siège de l'Unité de coordination régionale de la lutte contre la désertification en Afrique    Un nouvel outil pour mesurer les risques climatiques    Dixième    9e session du Comité central du PPS    Somalie: Au moins 13 morts et 15 blessés un attentat-suicide contre une école de police    Réforme du système éducatif : Le projet de loi-cadre marquera un ‘'tournant décisif''    Le rapport annuel de l'UE favorable au Maroc    LES FAR DANS LA TOURMENTE:LA BASSESSE    La communauté humanitaire au Soudan du Sud a lancé mercredi un appel de 1,72 milliard de dollars pour fournir une assistance vitale à 6 millions de personnes.    METEO: JUSQU'À -5 DEGRES DANS CERTAINES REGIONS DU MAROC CE JEUDI    CASABLANCA: LES CHAUFFE-EAU À GAZ FONT DE NOUVELLES VICTIMES    GOUVERNEMENT: EL OTHMANI À LA RECHERCHE DU PROFIL IDEAL POUR LES AFFAIRES AFRICAINES    BIDODANE RENAIT DE SES CENDRES    DES DEMAIN ET JUSQU'AU 17,KENITRA ABRITERA LA 1° EDITION DU CHAMPIONNAT D'AFRIQUE DE MUAY-THAI    Zinedine Zidane loue la performance remarquable de Mbark Boussoufa    Patrimoine géologique et archéologique Protection Unesco: Mode d'emploi    Association Sportive de Salé enchaîne une troisième victoire de suite    Nadia Chellaoui au Faubourg Saint-Honoré    Headbang Lullaby, de Hicham Lasry, dans les salles    La Princesse Lalla Salma a présidé une cérémonie d'hommage à la mémoire de l'artiste Mohamed Amine Demnati    Peintre et Saltimbanque de Latifa Serghini    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus de deux millions de spectateurs attendus au Festival Mawazine
Publié dans Libération le 13 - 05 - 2017

Le Festival Mawazine rythmes du monde, qui souffle cette année sa 16ème bougie, rend hommage comme à l'accoutumée à la diversité culturelle avec à l'affiche des stars de la musique internationale, occidentale, marocaine et africaine. Les festivaliers de ce rendez-vous culturel annuel de la capitale, qui se déroule du 12 au 20 mai, auront un large éventail de choix offert par les différentes scènes mises en place pour l'occasion. Sur la scène Nahda espace oriental par excellence, les plus grandes voix de la musique orientale présenteront aux festivaliers une occasion unique de découvrir le meilleur du répertoire moderne et classique de la région.
Le lever de rideau des festivités a été assuré par Sami Yusuf, l'artiste proclamé britannique musulman le plus populaire au monde, avant de voir succéder tour à tour Majid Al Mohandis, Nawal El Zoghbi, Al Salem, Hussein El Deek, Fares Karam, Najwa Karam, Tamer Hosny, Asmae Lamnawar, Hatim Ammor et Georges Wassouf.
Dans un cadre magique et confortable, cette scène, qui permet de rassembler à chaque concert plusieurs dizaines de milliers de personnes, illustre la passion de Mawazine pour la musique arabe. Sur la rive du Bouregreg, la scène qui porte le nom de la rive bordant les deux villes jumelles, restera fidèle à son amour pour l'Afrique en mettant à l'honneur les musiques du contient avec le grand chanteur de reggae l'Ivoirien Alpha Blondy en concert de clôture.
Tout au long du festival, le public aura ainsi rendez-vous avec le groupe Panache Culture, le rappeur MHD, Amadou et Mariam, le grand Bonga Ibibio Sound Machine, Baloji, la formation d'afrobeat Pat Thomas et Calypso Rose. Haut lieu des concerts mythiques de Mawazine, le Théâtre National Mohammed V sera encore une fois le témoin des grands moments de l'histoire du festival avec le légendaire Charles Aznavour en ouverture de la programmation exceptionnelle de cette édition. Charles Aznavour demeure sans aucun doute le grand auteur-compositeur de langue française vivant et l'une des plus grandes voix de la musique populaire moderne.
Une programmation exceptionnelle attend les adeptes de cette scène emblématique avec outre Charles Aznavour, Anoushka Shankar, Lotfi Bouchnak, Badr Rami, Susana Baca, entre autres. Quant au site de Chellah, il rend sans cesse hommage aux plus belles traditions musicales. Cette édition ne dérogera pas à la règle en mettant à l'honneur les chants des îles du monde entier.
A Salé, scène marocaine par excellence, les plus grands talents du Royaume offriront au public neuf jours de musique à la croisée des chemins, entre gnaoua, châabi, rock, reggae, fusion, amazigh, rap et hip-hop. Comme chaque année, Mawazine 2017 tiendra sans nul doute toutes ses promesses et offrira une fois de plus aux festivaliers des moments de joie qui resteront gravés à jamais dans leurs mémoires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.