Fès s'active pour la lutte contre le tabagisme    Manal Manal Manal … est accusée de plagiat !    Botox parties à Marrakech. Un "ancien" nouveau scandale    Clap de fin pour la 2e table ronde sur la question du Sahara marocain    Dumbo, le célèbre éléphant de Disney revient dans les salles    Marocaine des Journalistes Sportifs (MJS)    Sahara marocain : Horst Köhler annonce un Genève III et de l'espoir    Inwi de nouveau désigné meilleur réseau internet mobile de l'année    Aujjar : Le mariage des mineures demeure une réalité qui interpelle tout le monde    Nota Bene    Eliminatoires CAN-2019 : Déjà qualifiés, les Lions font match nul au Malawi    Vidéo – La 10e édition de l'Afriquia Merzouga Rally est fin prête !    Paris: Souad Massi, l'icône algérienne « prête sa voix » aux manifestants    Belles distinctions pour le téléfilm « Ali Ya Ali » d'Abdelhaï Laraki    Attijariwafa bank mise sur la relance du crédit pour 2019    Vidéo : Une semaine après, la Nouvelle-Zélande rend hommage aux victimes de Christchurch    Un consulat pilote marocain à Algésiras    L'industrie manufacturière en bonne forme... la construction moins bien portante    «Miss handicap Côte d'Ivoire 2019» lance sa 2e édition    Les inconditionnels du Raja fêtent son 70e anniversaire    Naufrage à Mossoul: Le bilan s'élève à 100 morts    Le WAC retrouve le Horoya Conakry en quarts    Essaouia: Coup d'envoi de la 3è édition du Festival »Les Océanes »    Un 2ème Salon national professionnel dédié : 20% de l'effectif national en Sardi provient de la province de Settat    Edito : Contractuels instrumentalisés    Les contractuels instrumentalisés par Al Adl wal Ihssane et Annahj Addimocrati    Séisme politico- économique    Chine: Une explosion massive dans une usine chimique fait 47 morts    Azemmour : Arrestation d'une Française faisant l'objet d'un mandat d'arrêt international pour homicide involontaire    Réunions de haut niveau pour Benchaaboun à Bruxelles    Accès à l'eau. Comment Lydec déploie son réseau    Le Groupe Banque Populaire plus que jamais champion de la collecte de l'épargne    L'entrée au capital de CFC de la région de Casablanca-Settat est actée    Education financière : CAM encadre 10.700 petits producteurs agricoles et ménages ruraux    Un carnage évité de justesse pour 51 collégiens pris en otage dans un bus à Milan    Journée mondiale de la météorologie    Driss Lachguar reçoit Nabil Chaath    Ces célébrités ont touché le fond : Heather Locklear    Divers    Le match contre le Malawi, un sérieux test pour les prétendants à la liste définitive de Renard    Le RTCMA fin prêt pour accueillir la 35ème édition du GP Hassan II de tennis    Kingsley Coman : Le retour d'un joyau fragile    Participation marocaine à la Conférence de l'ONU sur la coopération Sud-Sud    La lutte menée par le Maroc contre le trafic de migrants louée par le ministre espagnol de l'Intérieur    "Indigo" de Salma Bargach, un film marocain de classe mondiale    Ouverture officielle à Rabat des Journées de la Francophonie    L'artiste peintre Afif Bennani expose ses oeuvres à Montréal    El Othmani : La gratuité de l'enseignement, maintenue et affirmée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ligue des champions : Zidane pour rejoindre Sacchi dans la légende
Publié dans Libération le 30 - 05 - 2017

Zinédine Zidane est déjà entré dans l'histoire de son sport en tant que joueur. Une victoire de son Real Madrid à Cardiff samedi, face à la Juventus de Turin, le ferait entrer dans le panthéon des entraîneurs ayant réussi l'exploit d'être vainqueur de la Ligue des champions deux années de suite.
Personne n'est parvenu à signer le doublé en C1 depuis Arrigo Sacchi avec l'AC Milan en 1989 et 1990, à une époque où l'épreuve reine du continent se jouait à effectif réduit et sans phase de poules.
L'exploit serait d'autant plus incroyable que le nom de Zidane côtoie déjà ceux des Pelé, Maradona, Cruyff et autres joueurs de légende qui ont marqué le sport le plus populaire du monde, aussi bien grâce à son palmarès XXL (Coupe du monde, Euro, Ligue des champions,...), que par ses prouesses techniques balle au pied.
De l'autre côté de la ligne de touche, Zidane a maintenant l'occasion d'inscrire son nom aux côtés des plus grands entraîneurs de l'histoire, en cas de succès face à son ancien club de la "Juve".
Sa "reconversion" est d'ores et déjà un succès incontestable. En moins de 18 mois, il est déjà devenu le 2e technicien français de l'histoire à avoir réussi à se qualifier pour deux finales de C1 de suite, après Helenio Herrera (1964, 1965). Surtout, depuis qu'il a pris les rênes de l'équipe première du Real Madrid en janvier 2016, Zidane a déjà gagné tous les trophées majeurs possibles: Ligue des champions 2016, la Supercoupe d'Europe 2016, le Championnat du monde des clubs 2016, Liga 2017, trophée derrière lequel le Real courrait depuis cinq ans.
Mais avant de s'attaquer à la Supercoupe d'Espagne et à la Coupe du Roi, seuls titres qui lui restent à conquérir en club, il peut non seulement conserver la Coupe "aux grandes oreilles" mais guider le Real vers un doublé Liga-C1 la même saison... pour la première fois depuis 1958.
"Ça reste un être humain même si ce qu'il a fait en tant que joueur et ce qu'il fait en tant qu'entraîneur, c'est exceptionnel. Je pense que c'est un début de carrière d'entraîneur rêvé pour lui", s'est enthousiasmé son défenseur Raphaël Varane, dans un entretien à Téléfoot diffusé dimanche.
S'il n'est pas un théoricien du jeu habité par des idées tactiques révolutionnaires, contrairement à Sacchi, Johan Cruyff ou son contemporain Pep Guardiola, Zidane reste un entraîneur attaché au beau jeu et à la possession de balle.
Mais pour gagner sa méthode s'approche davantage de la philosophie de Carlo Ancelotti, son ancien mentor devenu cette saison le premier entraîneur à remporter quatre des cinq grands championnats: une gestion hors pair de ses hommes sur tous les plans.
"Il a montré une gestion très intelligente, avec ses adjoints. La preuve est là, nous avons gagné un Championnat très difficile, contre l'une des meilleures équipes du monde, à savoir le Barça", a salué la star du Real Cristiano Ronaldo après la conquête du titre de champion d'Espagne, qualifiant même le travail de "Zizou" de "phénoménal".
"Je suis en train de réussir une fin de saison spectaculaire, meilleure que les années précédentes parce que j'ai effectué une préparation plus intelligente avec l'aide de l'entraîneur", a ajouté le quadruple Ballon d'Or, auteur de 14 buts sur ses neuf dernières apparitions.
Le plus dur reste toutefois à venir pour Zidane, qui devra battre un club qu'il connaît sur le bout des pieds: la Juventus Turin, où il a brillé sur le terrain entre 1996 et 2001.
Avec sa défense de fer, son gardien en quête de légende Gianluigi Buffon (39 ans), et son redoutable duo Dybala/Higuain devant, la "Vieille Dame" n'a jamais semblé aussi proche de réussir le triplé.
"Sur le plan de la solidité et de l'expérience, cette Juventus est la meilleure de ces dernières années. Nous sommes en train de vivre une période extraordinaire", a déclaré David Trezeguet, ambassadeur du club turinois sur la scène internationale, lors d'une conférence de presse à Mexico mercredi dernier.
"Nous avons une solidité défensive et aussi une force offensive pour débloquer la partie à n'importe quel moment", souligne l'ancien coéquipier de Zidane en Bleus. Au point de contrarier le destin de "Zizou"?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.