Quand Renard faisait danser ses joueurs avant les matches    DGI : Une application mobile pour le marché de l'immobilier    De Bonnes Sources    France : quatre morts dans une collision entre un train et un bus scolaire    Droits de l'Homme: El Othmani promet un plan d'action    Programme des principaux matchs de ce samedi 16 décembre    Eredivisie : Oussama Assaidi incertain face au Vitesse Arnhem    Exposition: Quand Mederic Turay sublime l'Afrique    Tanger : Hommage au caricaturiste Abdeslam Mrini    Mundiapolis lance une nouvelle formule d'e-learning    Un mondial sans Espagne ?    Barid Al-Maghrib obtient la certification de l'activité courrier recommandé    L'agroalimentaire marocain intéresse les Chinois    Deux chocs pour les Lions en mars    Disney rachète 21st Century Fox    Mise en place de commissions provinciales pour lutter contre les effets de la vague de froid    Fortes pluies prévues vendredi soir et samedi dans plusieurs régions du Royaume    Lactalis retire son lait de bébé Picot du marché    DGAPR : Fermeture définitive de la prison locale Salé 1    L'Ambassadeur du Maroc à Bucarest décorée par le Président roumain    Sahara marocain    La migration africaine se joue à 80 % à l'intérieur du continent    Négociations sur le Brexit: ce que l'on sait    Institut français : Quand Oujda écrit l'histoire    Tanger City Mall s'expose !    Le Maroc adhère au protocole... 3 ans après    Casablanca : 2,325 kg de cocaïne extraits des intestins d'un ressortissant congolais    Le jackpot pour Casablanca    9e session du Comité central du PPS    Dernière ligne droite avant des élections en Catalogne qui pourraient ne rien régler    L'ex-ministre de l'économie jugé pour corruption    Les grandes questions à exorciser!    Fisc: Le Luxembourg fait appel de la sanction de Bruxelles sur Amazon    La Chambre des représentants adopte en deuxième lecture le projet de loi de Finances 2018    Le Hamas appelle à des manifestations « de colère » tous les vendredis    CPI: 10 millions de dollars de réparations pour les enfants-soldats d'une milice congolaise    Jumelage institutionnel Maroc-Union européenne : Renforcement du processus de BSG    Wydad: l'heure du bilan a sonné    Saisie et destruction de 345 t de produits impropres à la consommation en novembre    CE LUNDI,ASSEMBLEE GENERALE DU MCO FOOTBALL    AMATEURS:L'USK PERD SUR TAPIS VERT ?    Un officier de police suspendu pour dépassements dans l'exercice de ses fonctions    Bipolarité    L'UE «satisfaite» de l'Accord avec le Maroc    Terrorisme: Des peines allant de 1 à 3 ans de prison ferme à l'encontre de 4 accusés    Ligne rouge    Leith Alam, artiste Marocain, auteur, compositeur et arrangeur musical    «Spend» à l'espace Kulte Gallery Editions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc fête la Journée internationale de la jeunesse
Publié dans Libération le 12 - 08 - 2017

L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) a choisi de célébrer cette année la Journée internationale de la jeunesse sous le thème "Les jeunes, bâtisseurs de paix", eu égard à la place centrale qui échoit à cette catégorie dans la réalisation du développement durable à l'horizon 2030, mais aussi à son rôle crucial en tant qu'acteur essentiel pour le changement à l'échelle locale, nationale et mondiale.
Pour la directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova, le premier pas sur la voie de la réalisation de cet objectif consiste à créer des environnements devant permettre aux jeunes de devenir des acteurs du changement au sein de leur communauté, et de renforcer les fondements du dialogue et de la paix, en particulier dans les régions affectées par les conflits ou la violence.
‘'En 2015, le monde comptait 1,2 milliard de jeunes et plus de 600 millions d'entre eux vivaient dans des situations de fragilité ou de conflit. Les jeunes paient le plus lourd tribut aux conflits et à la violence. Cependant, ils sont indispensables à toute solution en faveur de la paix'', a relevé Mme Irina dans son message de circonstance. Au niveau de chaque société, la présence active des jeunes dans tous les domaines de la vie publique et leur participation dans la mise en œuvre des politiques publiques de l'Etat constituent un indice de progrès puisqu'ils font partie des responsables directs de tous les aspects du développement et un acteur clé dans le changement social escompté.
Cet objectif ne peut être atteint qu'à travers des réponses réelles et réalistes aux interrogations légitimes des jeunes, grâce à l'élaboration de politiques publiques appropriées traduisant la volonté politique claire pour améliorer les conditions de cette catégorie.
Au niveau national, cette ambition est reflétée par la stratégie nationale intégrée pour les jeunes, élaborée par le ministère de la Jeunesse et des Sports, en partenariat avec la Direction générale des collectivités locales, les Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) et pour la population (UNFPA) ainsi qu'avec le soutien technique de la Banque mondiale et l'appui du Centre de Marseille pour l'intégration en Méditerranée (CMI).
Cette stratégie ambitionne de placer les jeunes au cœur des politiques publiques et en particulier la mise en œuvre des dispositions de la Constitution de 2011, qui a renforcé le cadre législatif de cette catégorie par le biais de l'extension et de la généralisation de sa participation au développement social, économique, culturel et politique, du soutien à leur intégration dans le marché du travail et dans la vie associative ainsi que l'assistance aux jeunes dans des situations difficiles et l'appui à leur accès à la culture, la science, la technologie, l'art, le sport et aux activités récréatives.
Les principaux objectifs de cette stratégie résident dans la garantie de la cohérence de l'action gouvernementale en ce qui concerne les questions de jeunesse, dans l'amélioration de la qualité des investissements au profit des jeunes Marocains et dans l'achèvement et le renforcement des stratégies et plans sectoriels existants.
Ses axes stratégiques consistent en l'augmentation des possibilités économiques offertes aux jeunes, la promotion de la viabilité de leur emploi, l'accès des jeunes aux services de base et l'amélioration de leur qualité, la réduction des disparités géographiques, la promotion de leur participation effective dans la vie sociale et la prise de décision, la promotion du respect des droits de l'Homme et le renforcement des organes institutionnels de communication, d'information, d'évaluation et de gouvernance.
La mise en œuvre de ces thèmes sera concrétisée par le programme d'action 2015-2030, qui proposera les détails d'application des mesures prioritaires. L'élaboration de cette stratégie nationale destinée aux jeunes intervient après d'autres ayant formé une indication quant à l'intérêt des différents acteurs sur le rôle de cette catégorie. A cet effet, la Constitution de 2011 a stipulé la création du Conseil de la Jeunesse et de l'action associative et la liste nationale pour les jeunes dans les élections législatives.
Dans l'attente de la mise en œuvre de cette stratégie et de sa traduction en mesures sur le terrain, les jeunes ont encore leurs revendications et exigences. Dans ce contexte, le conseiller en questions de développement durable, Issam Moussaoui, a souligné que trois événements majeurs ont donné un grand espoir aux jeunes Marocains, à savoir l'élaboration, pour la première fois dans l'histoire du Maroc, de la stratégie nationale intégrée pour les jeunes, l'adoption du quota pour cette catégorie aux échéances législatives et la création du Conseil de la Jeunesse et de l'action associative conformément à la Constitution de 2011.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.