Environnement des affaires: ce qu'il faut retenir de la politique nationale 2021-2025    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Béchir Ben Yahmed, fondateur de "Jeune Afrique"    Météo: le temps prévu ce jeudi 6 mai au Maroc    Coupe du Trône: les Faraouis font tomber le Raja en demi-finales (VIDEO)    Afrique du Sud : M. Youssef Amrani présente dans un panel la perspective marocaine d'une diplomatie post-covid    Coupe du Trône: le Wydad bat le Chabab Mohammédia et file en finale (VIDEO)    L'avenir de Mohamed Ihattaren, entre PSV et tanière des Lions ?    Classement mondial de la bonne gouvernance : Le Maroc 61e mondial et 4e en Afrique    Chelsea-Real (2-0) : Les Blues se hissent vers Manchester City en finale de la LDC !    Cette semaine en Liga...    Liberté sous caution pour Bouhlel et son acolyte ?    Cinéma/Maroc : Un réseau d'acteurs pour la promotion des droits de l'Homme voit le jour    Le Maroc et la Serbie veulent renforcer davantage leurs relations économiques    La terre a tremblé dans la région de Ouarzazate    Affaire Brahim Ghali: les Marocains d'Espagne se mobilisent    Le Maroc dans le Groupe B    Concours «Street Art Casablanca»    LA BAD APPUIE LE MAROC AVEC PRÈS D'UN MILLION DE DOLLARS    Le plaidoyer du Maroc pour une OMC plus efficace    Mahrez envoie Manchester City en finale    Le Djibouti réitère son attachement «résolu et constant» à l'intégrité territoriale du Maroc    Nizar Baraka : "Il est temps de revoir la répartition des richesses"    Covid-19/Maroc : 5 décès et 371 nouvelles contaminations ces dernières 24 heures    AGROALIMENTAIRE/Agropoles: des plateformes intégrées avec des incitations pour les investisseurs    Madrid: Manifestation massive devant l'Audience Nationale pour réclamer l'arrestation du dénommé Brahim Ghali    Ce qu'il faut retenir des études relatives au développement du cannabis    USA: Facebook maintient l'interdiction du compte de Donald Trump    La Bourse de Casablanca clôture dans le vert    Le 11ème Festival International de Meknès du Cinéma des Jeunes se déroulera du 25 au 28 mai    Quand la pandémie pérennise son lexique dans la langue française    Le dirham devrait s'apprécier face au dollar de 0,1%    « Mon histoire avec les médicaments », une autobiographie de feu Omar Tazi [Chapitre 1]    Hôtellerie : l'Israélien Fattal lorgne le Maroc    Ramadan/Tanger: un restaurant sert un Ftour express, couvre-feu oblige (reportage)    Larbi Tourak expose ses œuvres à Fès    Nuits ramadanesques : Le groupe Tarwa N-Tiniri se produira le 6 mai    Coupe du Trône: voici le premier qualifié au dernier carré (VIDEO)    Le Premier secrétaire de l'USFP s'entretient avec l'ambassadeur du Pakistan au Maroc    Covid-19: deux cas du variant indien détectés en Espagne    Au Musée Reina Sofia à Madrid : «Trilogie marocaine : 1950-2020»    Jazz au Maroc: vivement le live !    Santé : Des médecins cubains au Maroc ?    Simplification des procédures administratives : La CMR se conforme à la nouvelle loi    Covid-19 : Deux cas du variant indien détectés en Espagne    Ministère: Près de 4 millions d'Espagnols au chômage    Maroc/météo : Nuages instables sur plusieurs régions avec des averses par endroits, ce mercredi 5 mai    Bill et Melinda Gates continueront à gérer ensemble leur fondation après leur divorce    Le leader de Podemos, Pablo Iglesias, se retire de la vie politique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





15 mesures urgentes pour réformer l'administration
Publié dans Libération le 26 - 08 - 2017

Le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader, a présenté, jeudi devant le Conseil de gouvernement, un ensemble de 15 mesures juridiques et de gestion à appliquer avant la fin de l'année en cours.
Dans un communiqué lu lors du point de presse hebdomadaire tenu à l'issue de la réunion du Conseil de gouvernement, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a précisé que ces mesures ont été détaillées lors d'un exposé présenté par Mohamed Benabdelkader devant le Conseil portant sur le travail de la commission de la gouvernance et de la réforme de l'administration, indiquant que le travail de ladite commission entre dans le cadre des mesures entreprises par le gouvernement en réponse aux Hautes instruction Royales portant sur la réforme de l'administration et du service public et en application du discours du Trône du 29 juillet dernier, qui a mis l'accent sur l'urgence d'une vraie réforme de l'administration, et aspire à apporter une réponse aux attentes des citoyens, de les servir de manière adéquate tout en orientant l'action de l'administration vers la promotion du développement global.
Selon Mohamed Benabdelkader, ces mesures ciblent le citoyen, d'une part, en améliorant la qualité des services et de l'entreprise et en contribuant à l'amélioration du climat des affaires, et le fonctionnaire, d'autre part, en augmentant son efficacité, sa rentabilité et sa motivation.
Les mesures sont au nombre de 15, dont 9 d'ordre juridique et 6 en relation avec la gestion intéressant différents domaines, dont l'amélioration des services publics, le renforcement des compétences des ressources humaines et leur motivation, la réhabilitation des services publics et la promotion de la politique de décentralisation, de coordination et de transversalité.
Concernant l'amélioration de la qualité des services publics, dans sa portée juridique, le ministre délégué a annoncé l'adoption d'une série de mesures urgentes telles la publication d'un décret en relation avec l'amélioration des services administratifs définissant le cadre général de l'amélioration des services administratifs, ainsi que les règles et règlements visant à améliorer l'accueil des citoyens et faciliter leur accès aux services administratifs et aux mécanismes de gouvernance.
Il a, de même, évoqué la publication d'un décret en relation avec la conformité des copies avec les originaux et la légalisation des signatures qui vise à assurer la flexibilité dans la fourniture et l'accessibilité à ces deux services, ainsi que la décision portant sur l'uniformisation du modèle du formulaire de présentation des plaintes et de la notification de leur réception, incluant notamment les données relatives aux plaignant et à l'objet de la plainte.
En relation avec la gestion, le ministre délégué a rappelé le lancement du portail national unifié des plaintes, qui permettra aux intéressés, par le biais de multiples canaux, de transmettre leurs observations et suggestions et de soumettre leurs plaintes relatives aux services publics ainsi que de recevoir des réponses dans les plus brefs délais.
Il a également mis en avant le lancement d'une expérience pilote des services de proximité au niveau d'une annexe administrative relevant de la wilaya de Rabat-Salé, en coopération avec le ministère de l'Intérieur, dans le but de la généraliser au niveau des différents secteurs ministériels et de permettre l'accès commun aux informations entre les départements par le biais de la plate-forme gouvernementale de complémentarité à travers l'interconnexion des systèmes d'information contenant les données relatives aux documents administratifs requis par les services publics.
Selon le ministre délégué, cette mesure permettra de limiter le nombre de documents administratifs demandés, de diminuer les allées et venues des citoyens vers l'administration, de réduire les coûts des services administratifs pour le citoyen et l'administration, outre le gain de temps et la réduction des marges d'erreurs lors de la saisie et l'actualisation des informations et la facilitation de la vérification de la conformité des informations fournies.
S'agissant du renforcement des compétences des ressources humaines, le ministre délégué a relevé que la professionnalisation de la haute et moyenne fonction publique est une priorité absolue à ce stade, à travers une définition précise des fonctions et l'adoption d'une approche axée sur les résultats et basée sur le principe de contractualisation en tant que système d'évaluation pour l'établissement des critères d'éligibilité, d'efficacité et de rentabilité.
Au niveau de la gestion, Mohamed Benabdelkader a plaidé pour l'ouverture de consultations nationales consacrées à la révision du système de la Fonction publique avec ses différentes instances et le Conseil supérieur de la Fonction publique.
Pour ce qui est de la réhabilitation des installations publiques et du soutien à la politique de décentralisation, le ministre délégué a énuméré une série de mesures à adopter pour accroître la compatibilité entre les différents administrations et s'inspirer des meilleures pratiques du secteur privé.
Parmi ces mesures, Mohamed Benabdelkader a évoqué la promulgation d'une Charte de la décentralisation administrative qui définit les missions et le rôle des administrations centrales et décentralisées, la mise en évidence du niveau régional en tant que cadre approprié pour l'harmonisation des politiques publiques, outre la possibilité de regrouper les tâches administratives communes ou complémentaires dans le cadre d'administrations interministérielles régionales.
Le ministre délégué a également prôné la révision du décret déterminant les règles d'organisation des secteurs ministériels et du décret des inspections générales des ministères en vue d'améliorer l'efficacité.
Il a aussi jugé nécessaire d'élaborer un manuel de référence pour les meilleures pratiques de gestion dans le secteur privé dont l'administration publique peut s'inspirer, notamment en ce qui concerne la responsabilité et reddition des comptes et la gestion basée sur les résultats.
Au volet du renforcement de la coordination, il a relevé que le gouvernement œuvrera à la promulgation d'un décret portant création du comité interministériel pour la réforme de l'administration, qui sera chargé d'élaborer les orientations stratégiques de la réforme de l'administration, d'adopter le programme de réforme de l'administration et de soutenir les autorités locales pour ce qui est de la mise en œuvre d'un tel programme.
L'exposé présenté par Mohamed Benabdelkader a fait l'objet d'un large débat de la part des membres du gouvernement, qui ont appelé à se concentrer sur des priorités spécifiques touchant le citoyen et l'entreprise, et à investir dans les technologies modernes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.