Vidéo – Le WAC arrache le nul à 10 et ne se fait pas aider par la VAR (1-1)    Un juge suspendu pour avoir critiqué Donald Trump    Match nul pour le WAC    Elections européennes: Et c'est parti…    Elections générales sud-africaines 2019: Quel impact sur le Maroc?    Le GAM dévoile sa vision 2022    Noor Midelt I attribué au consortium mené par EDF    Mammifères    Episode 10 Jésus, une grande figure biblique du Coran: Marie, mère de Jésus, dans le Coran    Un nouveau festival dédié à la «cuisine de rue»    Les 5 marques africaines les plus appréciées, selon African Business Magazine    Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies    L'Unesco reproche aux assistants vocaux de véhiculer des "préjugés sexistes"    Délais de paiement des entreprises : L'Intérieur animé de bonnes intentions    Coupe d'Allemagne : La dernière danse de Robben    Lyon prépare son grand ménage d'été    La RSB tout près de sa première étoile africaine    Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions    Amir Al Mouminine préside la quatrième causerie religieuse du Ramadan    Les personnes vivant seules souffrent plus de troubles mentaux    Les politiques de vaccination contre la rougeole insuffisantes pour contrer l'épidémie    S.M le Roi inaugure la section régionale du Centre national Mohammed VI des personnes en situation de handicap    Recul des prix des actifs immobiliers au premier trimestre    Ces tournages qui ont tourné au drame : Resident Evil    Insolite : Enorme surprise pour des étudiants américains    Issam Kamal : Les textes de la chanson marocaine, à quelques exceptions près, n'ont pas encore atteint la qualité souhaitée    Evénements d'Al Hoceima : Le CNDH accueille des mères et membres de familles de détenus    "Matthias et Maxime" de Xavier Dolan, d'amour ou d'amitié...    Al Barid Bank: 16% des transactions réalisées via le canal mobile au T1-2019    Le WAC cherche à plier la finale à Rabat    «Génération Africaine, la force du design» : A la découverte d'une cinquantaine de designers africains    Les déficiences du football national!    Khalid Naciri: «En hommage à celui pleuré, seul, à quatre mille kilomètres d'ici»    «En cas d'insuffisance rénale ou de dialyse, il faudrait s'abstenir de jeûner»    Santé. Plus de 3,8 millions de rendez-vous en ligne    2004: Les Lions en finale, meilleure performance après le sacre de 1976    Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job    Lahoucine Aboudrar, le débonnaire!    Certification de documents : L'administration traîne les pieds    Mohamed Saïd Afifi, le «Hamlet» marocain    Theresa May pose les armes    Conseil national de l'entreprise de la CGEM, focus sur la concurrence    La guerre contre l'Iran n'aura pas lieu    Plus de 30.000 tentatives d'immigration clandestine ont été mises en échec en 2019    Pas de cessez-le-feu en vue en Libye : Haftar reçu par Macron à Paris    La politique sanitaire exposée en séance plénière de la Chambre des représentants    L'Everest pour la 23ème fois    2ème Festival Meknès du théâtre : Une édition dédiée au Prix Hassan El Mniai    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'OCK et le Raja se neutralisent
Publié dans Libération le 12 - 09 - 2017

L'Olympique Club de Khouribga a croisé le fer avec le Raja de Casablanca, devant des tribunes archicombles, dimanche, au Complexe OCP, pour le compte de la 1ème journée du Botola Pro Maroc Telecom. Ce match s'est soldé sur le score d'un but partout.
Dès le coup d'envoi l'OCK exerce un pressing sur son adversaire, qui donne ses fruits à la 16', suite à une erreur défensive des Rajaouis. L'attaquant Tighazoui passe à Askari, ce dernier sert le remuant Abboubi en position idéale, qui trompe la vigilance de Zniti et inscrit pour les siens .Les visiteurs ripostent à la 19' par un heading de Yamiq, qui a été intercepté par le gardien Fakhr.
Les Khouribguis exercent une grande pression sur la défense casablancaise et surtout du côté du défenseur Bentayeb. Sentant le danger, le coach espagnol Juan Carlos Carrido procède à un changement. Ainsi, Benhalib relève Bentayeb à la 24'.
Quatre minutes après, les hommes de Carrido bénéficient d'un corner bien botté par Benhalib, à la reprise Banoun d'une superbe tête, bien cadrée égalise pour les Verts. Après ce but, les Rajaouis sortent de leur réserve et portent le danger au camp khouribgui à maintes à reprises. A la 36',suite à une contre-attaque en force, Hadraf se trouve comme par enchantement tête à tête avec Fakhr, mais rate un but tout fait.
Jamal Aït Lamaalem subtilise la balle à un attaquant rajaoui, traverse tout le terrain en mettant en vent plusieurs adversaires, arrive à la surface de réparation ne trouvant pas de soutien tire, mais sa frappe est contrée par un défenseur (37'). Trois minutes après, El Abboubi est fauché en pleine surface de réparation (40'), cependant, l'arbitre fait la sourde oreille aux réclamations des Khouribguis demandant un penalty. En dépit de la grande pression et de nombreuses tentatives des joueurs casablancais, le résultat n'a pas changé jusqu'à la fin de la première période.
En seconde période, la physionomie du match change complètement. En effet,le rythme de la rencontre baisse, trop de déchets techniques. A un certain moment, les hommes de Corrido dominent totalement les Phosphatiers qui commencent à dégager les balles en catastrophe. La 49'. El Abboubi qui est un poison pour la défense des visiteurs, trompe un joueur, Zniti le fauche en pleine surface de réparation, le referee El Haraoui n'hésite pas un instant, accorde le penalty et gratifie le keeper d'un carton jaune. A la transformation, Tighazoui téléphone à Zniti qui renvoie la balle sans effort. Après ce penalty raté par l'étoile de l'équipe, les éléments khouribguis deviennent prenables. Ainsi, les visiteurs se portent à l'attaque, campent dans le camp des locaux un moment et menacent le keeper Fakhr à plusieurs reprises. Les Phosphatiers procèdent de temps en temps par des contres qui manquent d'efficacité. A la 87', Bidimbou, entré à la place de Tighazoui se trouve face à face avec Zniti, mais il manque lamentablement ce qui anéantit le rêve des hommes d'Aït Djoudi d'empocher les trois points de la rencontre.
Le coup de sifflet final libère les 22 protagonistes qui n'attendent que la fin de la partie, fatigue et début de saison obligent.
La prochaine échéance, l'Olympique fera un voyage périlleux à Marrakech pour affronter le KACM, tandis que le Raja recevra sur ses bases les FAR de Rabat pour le compte de la seconde journée.
Chouaib Sahnoun


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.