Changement de modèle ?    Le HCP appelle les entreprises à s'adapter à la situation    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    Journée internationale du sport : TIBU Maroc annonce plusieurs actions    Coronavirus : 973 infractions en matière des prix et de qualité des produits alimentaires relevées du 1er mars au 5 avril    Le Maroc humaniste!    Ramédistes et salariés affiliés à la CNSS – Attijariwafa bank : Les démarches à suivre pour bénéficier des aides financières    Société Générale Maroc : Un résultat net consolidé en hausse de 8,44% en 2019    EST-WAC : le TAS rendra son verdict le 29 mai    Le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire de la LDC    8.612 personnes arrêtées et soumises aux enquêtes judiciaires    Coronavirus : 40 marocains bloqués aux Maldives    Coronavirus : la France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    Coronavirus : Crédit Agricole du Maroc lance une radio interne    «La situation épidémiologique est maîtrisée pour le moment mais deux semaines cruciales nous attendent»    Les agents de propreté: nos protecteurs jetés en pâture    BAD: «Ce n'est pas le moment de la distanciation budgétaire»    Les masques distribués en épicerie et en grande surface au prix de 0,8 DH l'unité    Coronavirus : mobilisation des représentations consulaires du Maroc en France    Abdelkader Retnani : «Les éditeurs sont en confinement total, soit à l'arrêt à 80% du secteur»    Elisabeth II appelle à la résilience: «Nous vaincrons»    Quelle leçon nous apprend l'Histoire!    «La lecture, mon échappatoire!»    Football : Les clubs marocains dans le flou total    Post-coronavirus : les professionnels du BTP se penchent sur l'élaboration d'un plan de relance    Algérie : un journaliste condamné à 8 mois de prison pour « contrebande »    Réunion, lundi, du conseil de gouvernement    Les sept consignes de Benchaâboun    Midelt : un député pjdiste roule sans assurance et viole l'état d'urgence sanitaire    Liverpool met une partie de ses salariés en chômage partiel    Le nouveau coronavirus exacerbe encore les inégalités aux Etats-Unis    «La crise provoquée par la pandémie apporte un désaveu cinglant aux apôtres du Capital»    Le Maroc de tous les espoirs!    Covid-19 et injustices meublent le quotidien des camps de Tindouf    Assistance aux familles de nos compatriotes décédés en France et en Belgique    Mesures pour la protection des magistrats et des justiciables    Prise en charge officielle des frais d'inhumation des MRE en situation précaire    Campagne d'hébergement des SDF à Khénifra    Grâce Royale au profit de 5.654 détenus    Hakimi au Real Madrid jusqu'en 2023    Report du Trophée Hassan II et de la Coupe Lalla Meryem de golf    Un concours à distance pour dénicher les jeunes talents    Disney repousse la sortie des prochains Marvel    "La révolte des secrets", nouvel ouvrage de Rachida Belkacem    Les séries du ramadan à l'arrêt à cause du coronavirus    Le musicien marocain avait contracté le Covid-19 : Décès à Paris de Marcel Botbol    Nouveau modèle de développement : La Commission spéciale et le ministère de l'éducation donnent la parole aux lycéens    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Divers
Publié dans Libération le 18 - 09 - 2017

Une brigade conjointe composée d'éléments de la police préfectorale d'Al Hoceima et du district de police de Targuist a réussi, vendredi, en collaboration avec des éléments de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à localiser et à libérer une personne enlevée et séquestrée dans une région montagneuse de la ville d'Issaguen, indique, samedi, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Les services de sûreté de Targuist avaient reçu la plainte d'une femme prétendant recevoir des appels téléphoniques d'individus l'informant de l'enlèvement de son mari et lui réclamant une rançon de 100.000 dirhams en échange de sa libération, précise la DGSN dans un communiqué, faisant savoir qu'une enquête judiciaire urgente a été ouverte suite à cette plainte, sous la supervision du parquet compétent.
Les investigations, auxquelles a participé une équipe spéciale de recherches et d'intervention, ont permis l'arrestation de deux individus en flagrant délit au centre d'Issaguen, au moment de recevoir la rançon, ajoute le communiqué, précisant qu'il s'agit de deux repris de justice faisant l'objet de plusieurs avis de recherche nationaux pour des crimes similaires et pour formation d'un réseau criminel, enlèvement, séquestration et demande de rançon.
Les recherches ont également permis de localiser et de retrouver la victime qui porte des traces de violence au niveau du dos et des mains, ajoute la même source, notant que les premiers soins nécessaires lui ont été prodigués.
Arrestation
Les services de la préfecture de police de Béni-Mellal ont procédé, samedi matin, à l'arrestation de quatre individus, dont deux filles, pour leur implication présumée dans une affaire d'ivresse publique manifeste, conduite en état d'ébriété, violence et d'outrage public à la pudeur, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Selon les premiers éléments de l'enquête, les mis en cause, dont un policier qui n'était pas en service, ont fait usage, sous l'emprise de l'alcool, de violence à l'encontre d'une personne, précise la DGSN dans un communiqué, ajoutant que deux d'entre eux sont également soupçonnés d'outrage public à la pudeur.
Les quatre prévenus ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent afin d'élucider les tenants et aboutissants de cette affaire, conclut le communiqué.
Drogue
Les éléments de la police de Tétouan ont procédé à l'arrestation de deux dealers et à la saisie de 800 comprimés psychotropes.
Les deux dealers ont été arrêtés au quartier Barbouryin à Tétouan suite à une opération de surveillance et une embuscade savamment préparée, a indiqué une source policière.
Sur ordre du parquet général, des éléments de la police ont fouillé le domicile des suspects et procédé à la saisie de 800 comprimés psychotropes, une somme d'argent importante provenant du trafic de stupéfiants et de deux téléphones portables.
L'enquête menée avec les mis en cause a permis d'identifier leur principal fournisseur, a précisé la même source, notant qu'un avis de recherche a été lancé pour le retrouver.
Les deux individus ont été placés en garde à vue pour les besoins de l'enquête menée par la police judiciaire sous la supervision du parquet général compétent avant leur présentation devant la justice.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.