Paiement Mobile. 6 millions d'utilisateurs marocains en 2024    Une enquête sur le recrutement de deux joueurs mineurs par l'AS Monaco    Kénitra: Kromberg & Schubert investit 450 millions de dirhams et promet 3.000 emplois    Afrique du Sud : Un scandale à la sex-tape emporte le ministre de l'Intérieur    L'Algérie au pied du mur    Ce précieux fluide devenu très rare    Nuit des galeries 2018 : Appel à candidature    Akhannouch : Un début prometteur pour la saison agricole    Le Conseil de gouvernement reporte sa réunion    L'accord de Skhirat: le seul cadre viable offrant une voie inclusive et durable vers la stabilisation de la Libye    Addis-Abeba: Le Maroc appuie la réforme institutionnelle de l'UA    Dès ce jeudi soir : Afriquia baisse ses prix pour la 2ème fois consécutive    Boulif : Pétions et motocyclistes, priorités de la sécurité routière    Hémodialyse : Seulement 36 centres créés en 6 ans    Assises nationales sur la protection sociale : Les recommandations des intervenants    GFi Informatique intègre Value Pass    Arrestation de quatre personnes impliquées dans l'affaire : Saisie à Marrakech d'une importante quantité de drogue    Le Groupe Banque centrale populaire lance la 1ère édition de «Fintech Challenge»    Fès. Le maire fait son bilan    Debdou la juive    Medays: Une édition sous le signe de la rupture    Debdou: Un peu d'histoire    D'Ifrane à Tokyo : Le VTT marocain en bonne voie pour se qualifier aux prochains Jeux olympiques d'été    WAC-Girard : Le divorce ?    Les prévisions de production et de stocks de céréales revues à la hausse    Entre le marteau du refoulement et l'enclume du déplacement    Habib El Malki reçoit les membres de la commission des pétitions à la Chambre des représentants    Insolite : Une Lamborghini et un lionceau    Treize bases de missiles non déclarées identifiées en Corée du Nord    Limiter l'abandon scolaire à défaut de pouvoir l'éradiquer    Divers    C'en est trop !    "Le serviteur du Roi", cinquième tome des mémoires de Mohamed Seddik Maaninou    La Ligue des nations, rapidement adoptée    Conférence sur l'architecture espagnole à l'Institut Cervantès de Rabat    Festival International du Film de Marrakech : "Les Ateliers de l'Atlas", une nouvelle plateforme professionnelle de création et d'échange    Plaidoyer à Rabat pour la promotion des investissements étrangers dans le domaine cinématographique au Maroc    L'équipe nationale sacrée 3e au niveau mondial    Twitter : la salve de Trump contre Emmanuel Macron    Nouveauté: Le monde rural fait entendre sa voix sur Medradio    Le pape François au Maroc les 30 et 31 mars 2019    Agression israélienne contre Gaza, une spirale de violences régionales selon le gouvernement palestinien    Theresa May réunit son gouvernement, divisé sur le Brexit    Ouvrage collectif : Pour une meilleure exploration culturelle du continent    L'art martial et la manière    Mondial 2022.. La main tendue de l'Iran    CAN2019 : Le Cameroun plus proche que jamais du désistement    Maroc, de quelle culture parlons-nous ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des alpinistes au chevet de la coupole de Florence
Publié dans Libération le 21 - 11 - 2017

Des experts évoluant en rappel sur la célèbre coupole Brunelleschi de la cathédrale de Florence ont commencé mardi à examiner tuile par tuile l'état de cette oeuvre fondatrice de la Renaissance, a annoncé l'organisme chargé de gérer les bâtiments.
L'œuvre de la cathédrale Santa Maria del Fiore, fondée à la fin du XIIIe siècle, est chargée de la conservation et de la rénovation de tout l'ensemble architectural autour du célèbre Duomo, et en examine deux fois par an les 40.000 m2 de façades à l'aide d'une grue.
Mais pour la première fois depuis des décennies, l'organisme a fait appel à une société spécialisée pour un examen de la coupole au plus près, en rappel, une technique utilisée par les artisans pendant des siècles mais désormais encadrée par des règles de sécurité draconiennes.
"C'est une méthode spectaculaire qui permet de contrôler tuile par tuile le revêtement de la coupole et d'en vérifier l'état de conservation", a expliqué Luca Bagnoli, président de l'Oeuvre.
Dans le même temps, l'organisme a monté une gigantesque grue dotée d'un bras de 135 mètres sur le parvis de la cathédrale pour aller contrôler l'état du tronc de cyprès de 14 mètres de haut, surmonté d'un reliquaire et d'une croix, qui a été installé au dessus du campanile. Ces vérifications n'ont rien de superflu. Il y a un mois, un touriste espagnol avait été tué par la chute d'un chapiteau détaché d'une colonne à l'intérieur de l'emblématique basilique Santa Croce (Sainte Croix).
La basilique, également dans le centre de Florence, est l'une des plus grandes églises franciscaines dans le monde, connue pour abriter les tombeaux de Michel-Ange, Galilée ou encore Machiavel. Sa construction a débuté en 1294 et s'est achevée en 1385.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.