Coronavirus : la deuxième vague sera économique    L'OMDH rend hommage à l'un de ses fondateurs    L'homme de l'alternance n'est plus    Les grands travaux du gouvernement El Youssoufi    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Abderrahmane El Youssoufi a présenté son bilan à la nation    Abderrahmane El Youssoufi : Un homme d'Etat au service de la culture    Industrie : Renault met en stand-by les projets d'augmentation de capacités prévus au Maroc    Tanger Med co-signe un engagement pour garantir la continuité des chaines logistiques mondiales    Communiqué du Bureau politique du PPS    OCP : Malgré la crise, le groupe confirme sa résilience    Bientôt un café. Expresso SVP !    Il y a 38 ans… : La pensée d'Aziz Belal toujours vivante et actuelle    Quatre Marocains dans les commissions du CIO    Vahid fait le forcing pour convaincre deux joueurs    Danielle Skalli tire sa révérence    À quoi sert la littérature en période de confinement?    Marie-Louise Belarbi, une étoile de la culture marocaine s'est éteinte    Pour un encadrement législatif ou conventionnel    Un expert met en évidence la responsabilité imprescriptible de l'Algérie    Chine-Etats-Unis: Une nouvelle guerre froide est en marche…    Coronavirus : 54 nouveaux cas, 7.697 au total, vendredi 29 mai à 10h    Ait Taleb: L'efficacité de la chloroquine dans le traitement du Covid-19 peut être prouvée    Abderrahmane Youssoufi personnifiait l'histoire du Maroc    Covid-19 : deux nouvelles régions dépassent la barre de 1.000 contaminations    Article 1062580    Technocrates, gouvernement d'union nationale…: Le Maroc peut-il se permettre ces changements en plein Covid-19?    Mort de Guy Bedos    Le CNDH lance un appel au respect des droits des travailleurs    L'INDH s'investit dans la formation à distance à Khénifra    Début des tests de dépistage du Covid-19 à Errachidia    7000 saisonnières marocaines bloquées à Huelva début juin    Tarik El Malki : Il convient de mettre de côté la doxa libérale pour un temps    Un Casque bleu marocain honoré par les Nations unies    Affaire Radès : L'appel du Wydad examiné aujourd'hui par le TAS    La Premier League dans la dernière ligne droite vers une reprise    Relaxé, Rafiq Boubker présente ses excuses    L'auteur de la saga Harry Potter met en ligne un conte pour les enfants confinés    Zaki élu meilleur gardien de l'histoire de l'Afrique    Afghanistan: L'échange de prisonniers comme premier pas vers la paix?    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    «Living in Times of Corona», des films de l'intérieur    Alliance irano-vénézuélienne contre le blocus de Washington…    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Comparution de trois officiers et un agent de sécurité au tribunal d'appel à Khouribga
Publié dans Libération le 02 - 02 - 2018

La Cour d'appel de Khouribga, a connu mardi 30 janvier, un mouvement inhabituel qui a surpris les habitués de ce lieu public qui ont remarqué la présence d'une 4×4 appartenant à la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) devant le portail de ladite Cour.
Il s'est avéré que la présence des éléments de la brigade nationale, à la Cour d'appel est due à l'audition de trois officiers de police et un agent de sécurité par le procureur général de la même Cour pour complicité avec un individu recherché, faisant l'objet d'un mandat d'arrêt national pour des chefs d'accusation : vol de voiture, fraude, filouterie, faux et usage de faux, émission de chèques sans provision, entre autres.
Selon certaines sources proches de l'affaire, la femme du malfaiteur en question, qui est connu sous le nom de «Michael», a déposé plainte auprès du procureur général de la Cour d'appel de Khouribga accusant les officiers et l'agent de sécurité d'exercer une pression sur elle afin qu'elle se désiste en retirant sa plainte. La plaignante a étayé sa revendication en présentant un enregistrement de tous les appels téléphoniques reçus par les éléments sécuritaires, ce qui a convaincu le procureur général de renvoyer le dossier à la brigade nationale de la police judiciaire et d'auditionner la plaignante, les trois officiers et l'agent de sécurité, qui ont été traduits devant la justice.
Les mêmes sources ont confirmé que la femme a eu recours à la justice après avoir été victime d'usurpation de la part de son mari «Michael» qui l'avait persuadée de posséder des biens immobiliers et des voitures, mais, elle s'est confrontée à une réalité amère, quand un groupe de gens, victimes des méfaits de son époux, se sont présentés à son domicile pour demander la restitution de leurs biens. De ce fait, elle a déposé plainte contre lui, après elle a reçu de nombreux appels téléphoniques de la part des éléments sécuritaires la pressant de renoncer à sa plainte.
Les citoyens et l'opinion publique khouribguie ont applaudi à la décision du procureur général, ce qui prouve l'indépendance du ministère public et l'application de la loi contre toute personne impliquée dans des dossiers de corruption sans considération aucune. A rappeler que le procureur général avait auparavant renvoyé les dossiers de trois chefs de postes de la Gendarmerie Royale de Hattane, Ouled Boughadi et d'Oued-Zem à la brigade nationale pour des affaires similaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.