La DGSN innove : Le parc automobile renouvelé    Hommage à Hassan II : Un Royaume solide en héritage    Lotfi Bouchaara sur BBC : "le Maroc est disposé à négocier avec des parties et non pas avec un fantôme"    Vers le lancement de l'Observatoire national de la criminalité    Engrais : OCP réagit à la décision du Département américain de Commerce    Plus que l'avidité du profit, le scandale du non-respect de la loi    Volvo Cars Maroc dévoile ses offres    Diplomatie d'entreprise ou comment tirer son épingle du jeu    Bus à Casablanca : Les personnes en situation de handicap protestent    Toni Pérez, nouveau directeur général de Glovo Maroc    Le silence de la haine ou la solution finale pour les Palestiniens    Haut Karabakh: Paris réclame un «droit de regard»    Le monde du Rugby en deuil après le décès de Christophe Dominici    Lewandowski, Mané ou encore Mbappé en lice pour le prix    Vaccination anti-Covid : les détails du plan logistique mis en place pour assurer l'opération    Epidémie : Y a-t-il vraiment une décrue du Covid ?    Vaccin anti Covid-19 : nous sommes prêts !    Université Moulay Ismail : l'offre de formation renforcée    Les beaux-arts et la nourriture de l'esprit    Edition digitale réussie : 15.000 e-spectateurs pour Visa for Music    Nouvelle publication chez Orion éditions : Linda Chiouar s'immerge dans l'univers des anxiolytiques    Fidadoc 2020 : Une édition digitale du 14 au 19 décembre 2020    Les Ateliers de l'Atlas 2020 dévoilent les projets retenus    Espagne. Chef Moha roi des tapas    Equipe nationale : Le Maroc participera à la Coupe Arabe de la FIFA (Qatar 2021)    Du 25 au 27 novembre au Complexe Mohammed VI de football: La FRMF et la LNFP organisent un séminaire médical sous le thème : "La cheville du footballeur"    Ziyate toujours démissionnaire : L'Assemblée Générale élective déplacée au 10 décembre    FLDF : Les violences faites aux femmes exposent !    Ligue des champions: les 4 clubs déjà en huitièmes    Edito : Plus qu'un fonds...    Inclusion financière au Maroc : Pour combler les écarts, un "véritable" choc s'impose    L'ONU salue la poursuite du dialogue inter-libyen au Maroc    Haïti va ouvrir un Consulat Général à Dakhla    Nasser Bourita : « La réunion consultative de la Chambre des représentants libyenne traduit la ferme volonté du Maroc de résoudre la crise libyenne »    Le roi Mohammed VI a adressé un message au président mauritanien    [Vidéo] C.I.N. comme garantie : ce que dit la loi [MFM Radio]    L'hommage au Roi unificateur    Fuyant la guerre, des Ethiopiens accueillis dans des maisons soudanaises    Présidence de la CAF: L'intérim d'Omari prolongé    Le "butin " qui trahit l'expédition du Polisario à El Guerguarat    Météo: au Maroc, pluie et rafales de vent dans ces villes à partir de mercredi    Le Maroc, le «partenaire le plus stable de l'Espagne dans toute la Méditerranée»    La loi pour l'exclusion de Huawei des futurs réseaux 5G présentée au parlement    Conseil de gouvernement: ce qui est prévu jeudi à Rabat    Vaccination au Maroc: Ait Taleb donne (presque) tous les détails    Les hommes d'Ammouta disposent facilement du MCO    Pourquoi les cas de covid-19 ont baissé au Maroc, selon un expert    USA: Trump prêt à céder le pouvoir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gérald Darmanin. De quoi je me mêle!
Publié dans L'observateur du Maroc le 28 - 10 - 2020

«Je pense que ça devrait choquer chacun d'entre nous de voir que des puissances étrangères pensent que les musulmans de France leur appartiennent. De quel droit des puissances étrangères se mêlent de nos affaires intérieures ?», s'insurge, le 27 octobre, le ministre de l'intérieur de la république française, Gérald Darmanin dans une émission radiophonique. C'est légitime mais peut-être pas tout à fait honnête. Il fallait peut-être demander l'avis du ministère des Affaires étrangères.
La France se mêle des affaires internes de plusieurs pays, principalement en Afrique et cela dure depuis des décennies. Des gouvernements sont faits et défaits, des dictateurs sont maintenus à la force des blindés français... On peut même avancer que les malheurs de la France viendraient probablement du fait qu'elle se mêle des affaires des autres au nom de la liberté et de la démocratie.
C'est pourquoi, ça ne lui ferait que du bien d'interdire complètement les « opposants » qu'elle accueille, protège et à qui elle offre une tribune internationale où ils pourront critiquer les dirigeants de leurs pays.
Il y' a plein de choses à remettre en question. C'est maintenant ou jamais.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.