Le ver dans le fruit !    Flexibilité du DH: L'élargissement de la bande pas pour demain    Le détenteur de Sapress prend le contrôle de Sochepress    Vidéo de l'attentat de Christchurch : Facebook s'explique    Centres hospitaliers universitaires. Opération sauvetage en marche?    Italie : 51 enfants pris en otage, échappent au drame de justesse    La cystite: une infection urinaire très féminine    Le cancer colorectal: le dépistage sauve des vies    La journée mondiale de la poésie célébrée à la Villa des arts de Rabat    Les Lions sans Ziyech, Belhanda et Amrabet incertains, place aux Botolistes…    AFMA: Résultat net consolidé en baisse de 15% en 2018    Préscolaire    Le Groupe AWB s'allie à Kenya Commercial Bank    Projection du documentaire "A Thousand girls like me" qui ouvre le débat sur l'inceste    Etudiants et professionnels de Santé défilent contre Bouteflika à Alger    Brigitte Bardot pète les plombs    Syrie    Sahara marocain : C'est parti pour Genève II    Le PSG obtient gain de cause devant le TAS    Les enjeux de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019    La jeunesse face à la classe politique    La Commission interministérielle spécialisée examine le plan de mise en œuvre de la déconcentration administrative    Radio Medi1 : Guergarate et Nouadhibou sur la fréquence 99.8    Fécondité. Regain du baby-boom ?    Finances publiques. Une guide pour la programmation triennale    Prochaine tenue du Forum national du handicap    Rapport : Le Maroc « leader » du mobile en Afrique    Organisation de la Femme Istiqlalienne    Abdallah Laroui ou la nécessité de relire l'Histoire    Insolite : Promotion mensongère    Quand la langue de Molière nous rapproche et nous unit    Les Trophées de l'automobile 2019 décernent leurs prix    «Gilets jaunes»: L'exécutif à l'heure des comptes    Deutsche Bank et Commerzbank parlent d'une fusion    Brèves Internationales    L'ONU organise la deuxième table ronde sur le Sahara marocain à Genève    Championnat arabe de boxe : Le Maroc prend part à la 3è édition à Khartoum    Journées de la Francophonie : Les élèves marocains se distinguent à Oslo    Semaine de la Francophonie à Las Palmas : Projection de «Aïda-La Revenante»»    La Kasbah de Tazka à Tafraout inscrite sur la liste du patrimoine culturel national    Tennis. Le Grand Prix Hassan II revient avec son lot de nouveautés    Pas de modification du statut du concours d'internat en médecine    Les Lions se préparent pour leurs prochaines échéances    Algérie-Maroc, comme d'habitude…    Il appartient à l'organisation criminelle «Comorra» : Un Italien interpellé à Marrakech    Trois clubs marocains au tirage des coupes africaines    Maroc-Rwanda : Douze nouveaux accords pour renforcer la coopération bilatérale    Rodriguez : Je n'ai pas de problème avec Zidane    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les trois premiers « ninjas » non japonais sont Marocains
Publié dans L'observateur du Maroc le 22 - 05 - 2018

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) annonce dans un communiqué la remise à trois de ses cadres d'un diplôme d'expertise qui sanctionne leur formation réussie à la méthode « Ninja Tech » relative aux techniques d'accès et d'inspection des ouvrages d'art.
Développée par les deux sociétés nipponnes : TKG et Hanshin Expressway Company Limited qui jouit d'une expérience de plus d'un demi-siècle et est considérée comme un modèle en la matière, la méthode « Ninja Tech » a été enseignée aux cadres d'ADM à l'issue d'une formation qualifiante de haut niveau qui a duré plusieurs mois au Japon. Ces trois ninjas marocains sont les premiers non-Japonais diplômés dans le monde.
Le choix du Japon pour pérenniser les ouvrages d'art au Maroc s'explique par la pertinence du modèle nippon. Ce dernier fait en effet référence dans le monde, puisqu'il rend obligatoire l'inspection des ouvrages d'art au minimum une fois tous les cinq ans.
Dispensée par des experts de Hanshin Expressway sur des cas concrets d'ouvrages d'art japonais et marocains, cette formation s'inscrit dans le cadre d'une convention de transfert de technologie signée en juillet 2015 entre ADM, Hanshin Expressway Company Limited et l'Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA).
Désormais et grâce à ce diplôme, les cadres d'ADM sont désormais en mesure de réaliser seuls l'inspection des ouvrages d'art sur les autoroutes marocaines et, à moyen terme, d'offrir ce service aux autres gestionnaires d'infrastructures au Maroc et en Afrique.
En ce sens, la diplomation des cadres d'ADM rejoint la démarche initiée par la société depuis des années en faveur de l'innovation, des partenariats internationaux et de l'échange de savoir-faire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.