Rennes-Saint Etienne (3-0) : Naïf Aguerd buteur !    Botola Pro: le classement général    El Othmani sur la question du Sahara: « La position du Maroc ne souffre d'aucune ambiguïté »    Le marronnier de la participation des MRE aux élections    ONU: le Maroc lance un appel à la communauté internationale    Covid-19 : Sommé de démissionner, Moncef Slaoui se défend [Vidéo]    Ecoles publiques. Parents, rien ne vous oblige à payer la désinfection    Kénitra: une ambulance transportant des patients Covid-19 percute un arbre    Zamalek : Pacheco, le nouvel entraîneur, arrivé samedi, présent, dimanche, sur le banc !    Liban: le nouveau Premier ministre jette l'éponge    Lydec: des Casablancais dénoncent les factures « excessives » (VIDEO)    Les FAR lancent une plate-forme digitale dédiée aux revues    Compteur coronavirus : Remontada des contaminations 2.719 cas en 24H    Mouvement social de Jerada 2018 : le rapport timide du CNDH    Covid-19 : un scénario probable de croissance à 4% au Maroc dès la reprise mondiale    Coronavirus/grippe saisonnière : voici les différents symptômes à distinguer    Attaque à l'arme blanche à Paris: le principal suspect «assume» un acte dirigé contre Charlie Hebdo    AtlantaSanad Assurance, une nouvelle compagnie est née    Covid-19 et vaccins : Les scoops d'El Othmani    Industrie: Une banque de 100 projets mise en ligne    Une vidéo de l'arrivée de jeunes Marocains à bord d'une barque en Espagne émeut la Toile    Le Dirham s'apprécie face à l'Euro (du 17 au 23 septembre)    Scrutin 2021: déception en perspective pour les Marocains à l'étranger    Cherté des factures: les explications de l'ONEE    Livre et édition : Un soutien de 9,32 millions de DH débloqué au titre de l'année 2020    Sahara marocain: le chef de l'exécutif espagnol réitère son appel à une solution politique fondée sur le compromis    Côte d'Ivoire : la cour de justice africaine récuse le rejet de la candidature de Laurent Gbagbo pour la présidentielle    Voici le temps qu'il fera ce samedi    ONU : M. Bourita plaide pour un "système multilatéral de proximité, porteur d'efficacité et pourvoyeur de solutions"    À Safi, les autorités dévoilent des découvertes archéologiques    Grosse opération de la DGSN à El Jadida    Botola: voici le programme des dernières journées (FRMF)    Assouplissement des mesures restrictives dans une ville du Maroc    L'acteur Anas El Baz est devenu papa (PHOTO)    Barça : Messi tire sur le staff technique du club catalan    Le Liban peut ouvrir une voie nouvelle    A l'ONU, le président du Zimbabwe demande la levée des sanctions occidentales    Humayun ' s Tomb, le temple de l' amour qui a inspiré le Taj Mahal    Pierre Troisgros, chef visionnaire et figure d' une prestigieuse dynastie    L'écrivain Gabriel Matzneff définitivement privé d'aide publique    Les Spice Girls refont parler d' elles    Inondations au Sahel : au moins 112 morts et plus de 700.000 personnes affectées    Une nouvelle vidéo de Saad Lamjarred fait le bonheur de ses fans    Céline Dion : pourquoi est-elle si maigre ?    Paris: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo    Liga : Jawad El Yamiq s'engage avec Real Valladolid    Rabat: l'ambassadeur US reçu par Abdellatif Hammouchi    Enzo Zidane au WAC: c'est pour bientôt !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le député M'jid El Guerrab: « Le nombre de décès au Maroc demeure presque 100 fois inférieur par rapport à la France »
Publié dans L'observateur du Maroc le 08 - 08 - 2020


M'jid El Guerrab

« Ça suffit ! Le Maroc, l'Algérie et d'autres pays d'Afrique de l'Ouest gèrent bien mieux la situation sanitaire que nombre de pays européens ! ». C'est par cette riposte qu'a répondu le député M'jid El Guerrab, élu de la neuvième circonscription des Français de l'étranger (Maghreb et l'Afrique de l'Ouest), au retrait du Maroc de la liste des pays exemptés de restrictions de voyage.
Cette décision, prise à la suite d'une recrudescence des cas de contagions par le Covid-19 dans le Royaume du Maroc, interroge le député sur les éléments pris en compte par les membres du Conseil de l'Union européenne – seule autorité décisionnaire – et sur leur pertinence scientifique.
Si l'on déplore actuellement 461 décès au Maroc liés à la pandémie, le chiffre demeure presque 100 fois inférieur à celui que l'on a connu en France et dans la plupart des autres pays européens.
En outre, le ministre de la Santé marocain Khalid Ait Taleb a récemment énuméré tout un ensemble de mesures pour enrayer ce phénomène de hausse. Parmi ces mesures, l'état d'urgence sanitaire sur l'ensemble du territoire a été prolongé jusqu'au 10 septembre.
La situation semble donc bien loin d'être hors de contrôle.
Le Maroc n'est pas un cas isolé. Alors que plusieurs pays africains avaient annoncé la réouverture de leurs frontières aériennes, ils sont nombreux à finalement avoir appliqué le principe de réciprocité à tous les Etats ayant pris des mesures à leur encontre. C'est notamment le cas du Sénégal dont le nombre de décès s'élève à 229. On peut également citer la Côte d'Ivoire, le Mali, le Burkina, la Guinée ou la Mauritanie qui ont respectivement enregistré, 104, 125, 54, 50 et 157 décès.
Par delà ces données chiffrées, l'Afrique a su démontrer une impressionnante capacité d'adaptation et de réactivité face à la pandémie du fait de ses expériences passées. Le député tient d'ailleurs à saluer la très forte mobilisation des pouvoirs publics dans les pays de sa circonscription et dans l'ensemble du continent africain.
De multiples solutions efficaces et peu coûteuses qui ont également été mises au point par des chercheurs africains pour lutter contre la maladie, dont certaines pourraient être appliquées ailleurs dans le monde.
Pourtant, parmi les seize pays qui composent sa circonscription, seule la Tunisie a conservé sa place au sein de la liste verte.
Ces restrictions imposées par l'Union européenne conduisent à des situations dramatiques pour certains de nos compatriotes empêchés de rentrer dans leur pays. Elles entraînent par ailleurs des conséquences alarmantes sur l'économie de ces Etats pour lesquels le secteur du tourisme est parfois vital, au premier rang desquels figure le Maroc.
Le député revendique la réintégration du Royaume du Maroc ainsi que tous les pays du Maghreb et d'Afrique de l'Ouest dans la liste verte lors de la prochaine révision et plaide pour que les autres pays africains bénéficient du même sort.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.