Résolution du Parlement européen: Les pays Arabes font front commun autour du Maroc    Algérie: Une APN qui n'a rien de populaire    Marge du G7: Bras de fer USA-Chine    Rassemblement à Paris des sympathisants du Hirak contre les législatives voulues par le «pouvoir assassin»    Covid-19 au Maroc: 270 nouveaux cas et 168 guérisons    Attijari Global Research : des convictions à l'épreuve de la crise    Vers la création d'une task-force dédiée à l'économie bleue ?    Pour un meilleur accueil des MRE: Prix raisonnables et nombre de rotations suffisant    L'Opinion : Désunis jusqu'à la fin !    Déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai 2021 (TGR)    Euro 2021 : l'écroulement de Christian Eriksen réveille les souvenirs de scènes dramatiques    La famille Belkhayat ouvre le capital de Dislog Industries à Mediterrania Capital Partner    Le Roi Mohammed VI intervient pour faciliter l'arrivée des MRE    Météo Maroc: Temps assez chaud avec nuages dans des régions (dimanche 13 juin)    L'AMDV veut que les réponses du législateur face aux violences sexuelles soient renforcées    MRE: le Roi exhorte la RAM et les opérateurs de tourisme à pratiquer des prix raisonnables    Voyageurs : Le ministère de la santé publie les fiches à remplir    La symphonie lumineuse de Florence Arnold    Festival: L'Andalousie vue d'Oujda    Yassine Bounou évoque ses ambitions avec les Lions de l'Atlas    Hakimi et Lukaku dédient leurs buts à Christian Eriksen    France : les réservations vers le Maroc en très forte augmentation    OCP : franc succès pour la nouvelle émission obligataire internationale de 1,5 milliard de dollars    Province de Jerada : Remise de matériel agricole pour renforcer les filières du miel et des arbres fruitiers    UNE RESOLUTION EUROPEENNE DENONCANT LE MAROC : CHERCHEZ L'ERREUR !!!    Oriental Le développement des zones frontalières, priorité pour l'Istiqlal    L'affaire Brahim Ghali a un nom : Arancha González Laya    Journée mondiale du donneur de sang: un appel pressant à l'action pour augmenter la collecte de cette matière vitale    Plus de deux tonnes de drogue saisies à Mohammedia    Chine : 12 morts dans l'explosion d'une conduite de gaz dans un complexe résidentiel    Migrations : le Maroc, un allié précieux pour l'Europe, dit le vice-président de la Chambre italienne des députés    Bruxelles attend de Biden des engagements clairs sur le partenariat transatlantique    Karaté : Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Laâyoune: le droit à la santé à l'ère de la Covid-19 domine les débats de la CRDH    Les atouts du Maroc en tant que destination golfique de premier choix mis en avant en Pologne    Wydad: Benzarti exclut un joueur des entraînements    Euro 2021: la Belgique écrase la Russie (VIDEO)    Euro 2020 : Danemark-Finlande interrompu provisoirement suite au grave malaise du Danois Christian Eriksen    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Maroc – Burkina Faso : Pour suivre le match    Algérie : la remueuse Kabylie dénonce une parodie d'élections et un régime réduit à la dernière extrémité    La date de l'Aïd Al Adha 2021 au Maroc    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maroc-Espagne : Une crise aux multiples facettes
Publié dans L'opinion le 18 - 05 - 2021

Affaire Ghali, fermeture des frontières, Accords d'Abraham..., les points de tension s'accumulent entre Rabat et Madrid, dont les relations sont au plus bas depuis plus d'une décennie de bon voisinage
Les relations diplomatiques entre Rabat et Madrid n'ont jamais été aussi bas depuis le gouvernement Aznar, soit depuis près de 18 ans! Cette dégradation des relations entre les deux Royaumes vient suite à une série de mini-crises qui s'accumulent depuis le retour aux affaires des socialistes du PSOE grâce à une coalition avec d'autres formations de gauche, notamment Podemos.
Points de tension
La fermeture de la douane commerciale de Melilia en vigueur depuis le 19ème siècle, l'arrêt de la contrebande au niveau de Sebta, les déclarations hostiles et peu diplomatiques d'élus de Podemos comme de Pablo Iglesias (second vice-président à l'époque), et ce, sans aucune réaction de son partenaire au gouvernement (hormis quelques sorties médiatiques du ministre de l'Intérieur), sont autant de braises qui ont alimenté la crise actuelle.
« La reconnaissance américaine de la souveraineté marocaine sur le Sahara, représente un point de bascule dans les relations entre le Maroc et plusieurs de ses partenaires européens, notamment l'Espagne et le Maroc », précise Larbi Ennas, président du Centre ELPAZ ou Centre de paix, des études politiques et stratégiques, basée à Laâyoune et ex-officier supérieur au sein du Polisario. Pour ce dernier, « après la déclaration de Trump, Rabat a exigé de Madrid une position claire vis-à-vis du dossier du Sahara. Les autorités espagnoles ne peuvent continuer à tenir un double discours, favorable à la proposition d'autonomie marocaine en privé et caressant les séparatistes dans le sens du poil en public », souligne Ennas, lors d'un débat organisé par le portail d'information espagnol, Info-talqual, sur le futur des relations Maroc-Espagne.
L'affaire Ghali serait selon ce dernier, « la goutte qui a fait déborder le vase ». Une maladresse du gouvernement Sanchez que Sonia Moreno correspondante pour la CadenaSer et plusieurs journaux espagnole au Maroc a jugée « inutile et malvenue » dans un climat de tension. « Bien que cela reste une décision souveraine de l'Espagne, le choix d'une opération clandestine n'a servi à rien d'autre que jeter de l'huile sur le feu. Une décision qui a été prise au plus haut niveau de l'Etat, mais qui était loin de faire l'unanimité au sein de l'exécutif ».
Réorientation stratégique
Pour Ennas et Moreno, cette crise ne doit pas être réduite à la question de Brahim Ghali, mais doit être analysée sous le prisme de la réorientation stratégique du Royaume. Suite au Brexit, Rabat et Londres ont opéré un rapprochement dans plusieurs domaines, alors que Washington renforce sa coopération notamment militaire avec le Maroc. S'y ajoute, le renforcement de la coopération économique avec le Brésil ou encore la consolidation de la présence diplomatique et économique du Royaume au niveau africain. Une réorientation nuancée par Ignacio Cembrero, ex-correspondant au Maroc qui rappelle « que l'Europe et l'Espagne restent les partenaires stratégiques du Maroc, qui concentrent 65% des échanges commerciaux du Royaume ».
Pour ce dernier, la surprise des accords d'Abraham et l'évolution qu'il représente notamment concernant la question de la Zone économique exclusive au large des côtes sahariennes, ont fait grincer des dents du côté de Madrid. « Le gouvernement espagnol a été pris par surprise, par cet accord. Et ce n'est pas la première fois que Rabat prend des décisions souveraines, mais qui impactent les relations avec l'Espagne sans prévenir le gouvernement Sanchez, comme ce fut le cas de la fermeture de la douane commerciale à Melilia et de la fin de la contrebande », signale Cembrero.
La modernisation en cours des Forces Armées Royales a également été évoquée. L'occasion pour Ennas de balayer les sorties d'une partie de la presse espagnole qui interprète cet effort de mise à niveau de l'appareil militaire marocain comme une menace pour l'Espagne. Une thèse remise au-devant de la scène suite à la publication d'un rapport de l'Instituto de Seguridad y Cultura, qui évoque entre les lignes « la menace marocaine sur l'Espagne ». Une étude qui a suscité la réaction de politiques de tous bords, comme celle de Lahcen Haddad, parlementaire istiqlalien qui a publié une réponse aux auteurs où ils réfutent la vision des experts du think tank.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.