L'Iran proteste l'arraisonnement de ses navires et détourne deux pétroliers grecs    Ukraine: l'armée russe confirme la conquête de la localité clé de Lyman    Lions de l'Atlas : Noussair Mazraoui forfait contre les Etats Unis    Lors de son 8è congrès, l'Alliance de l'enseignement privé adopte le statut et du règlement intérieur    Congo-Cameroun. 347 km de fibres optiques    Une digitalisation « déshumanisée » n'atteindra jamais son objectif (Hassan Alaoui)    Transport/logistique: Abdeljalil souligne la nécessité d'asseoir une souveraineté nationale    Zimbabwe. L'inflation atteint des sommets    Vidéos. Un étudiant marocain, accusé d'avoir combattu pour l'Ukraine, risque la peine de mort    Inflation au Maroc: Fitch alerte sur la détérioration des finances publiques    Real Madrid vs Liverpool: Paris, capitale mondiale du foot le temps d'un duel de prestige    PSG : Achraf Hakimi était au courant pour la prolongation de Kylian Mbappé    Forfait, Riyad Mahrez s'offre des moments de détente à Marrakech    Maroc: la croissance prévue à 1,8% en 2022, selon la BAD    Hépatite d'origine inconnue chez les enfants : 650 cas probables dans le monde    Intégration des étudiants d'Ukraine. Les solutions du ministère    L'Union africaine souligne la responsabilité des pays d'accueil dans la protection des réfugiés    Le Marocain Aomar Boum cosigne le livre «Wartime North Africa : A Documentary History, 1934–1950»    Benslimane : Le 15e Festival national de zajal célèbre le «Zajal au féminin» du 3 au 5 juin    La 5ème édition des rencontres Internationales de Toumliline, du 31 mai au 2 juin    Sahara : Le Burkina Faso appuie le plan d'autonomie comme seule et unique solution    La HACA signe une convention de partenariat avec le régulateur des médias capverdien    Les ventes à l'export de Chery ont augmenté de janvier à avril 2022    Indice mondial de performance des ports à conteneurs : Tanger Med en 6è position    Marine Royale: 1,5 tonne de drogue saisie au large de Tanger    Revue de presse quotidienne de ce samedi 28 mai 2022    Sothema. Le chiffre d'affaires en hausse au premier trimestre 2022    UA : La solidarité agissante du roi Mohammed VI en Afrique, socle de l'engagement humanitaire du Maroc    Plus de 700 exposants de 55 pays, à l'occasion de la 27ème édition du SIEL    Chelsea annonce un « accord final et définitif » pour son rachat    Faouzi Lekjaa rend visite au Wydad    La revue de presse du samedi 28 mai    Maroc : interdiction d'une manifestation non autorisée contre la vie chère    Le secteur des assurances au Maroc appelé à relever plusieurs défis    Fusillade au Texas: la police sous le feu des critiques    Tottenham: Conte tranche pour son avenir    Météo au Maroc: les prévisions du samedi 28 mai    5 façons dont les partenariats de l'ONU favorisent la paix et le développement    Tests PCR : le Conseil de la Concurrence juge les marges des laboratoires "élevées"    Billets WAC-Al Ahly : « En ligne »...d'attente !    Nasser Bourita représente SM le Roi aux deux sommets extraordinaires de l'UA à Malabo    Le SIEL sera-t-il organisé en permanence à Rabat?    Casablanca : 1er championnat de lecture rapide et mind mapping en Afrique les 28 et 29 mai    L'ONU rend hommage à l'action des Casques bleus marocains déployés en RDC    «Yallah Rouh», nouveau single de Samira Saïd en dialecte marocain    Maintien de la paix: l'ONU exprime son « extrême reconnaissance » au Maroc    Patrimoine urbain : Appel au renforcement de l'arsenal juridique    Festival de Cannes 2022 : Sofia Saidi attire les regards sur le tapis rouge    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Images animées : Après 35 ans de gloire, le GIF est ringardisé
Publié dans L'opinion le 23 - 01 - 2022

L'heure de gloire du célèbre Graphics Interchange Format (GIF) semble maintenant révolue. Désormais jugé mainstream par la jeune génération, la célèbre image animée, ne séduit plus.
« Désolé, les gifs sont désormais pour les boomeurs », affirme Vice, dans un article consacré à la perte de prestige de ce format d'image inventé en 1987et revenu sur le devant de la scène au début des années 2010. Mais comment le gif, si populaire et omniprésent dans nos différentes messageries, est-il devenu si ringard ? En fait, argue Vice, c'est justement cette popularité qui a causé sa perte.
Pendant des années, le gif était un secret partagé par ce qui était finalement un petit groupe d'utilisateurs. Certains les créaient eux-mêmes. D'autres les consignaient assidûment dans des dossiers, après des heures passées à chiner, notamment sur Tumblr, pour ressortir la perle rare au bon moment afin d'exprimer une humeur précise ou une réaction. Des bases de données de gifs sont également apparues, rendant le travail de recherche plus simple. C'est d'ailleurs en 2013 qu'est née Giphy, la plus célèbre de toutes.
Ces gigantesques bibliothèques – qui ont rendu le « gif de réaction » si commun que des marques ont créé leurs propres images prêtes à être reprises, pour un peu de publicité facile - ont fini par être intégrées à des messageries grand public comme WhatsApp et sur les réseaux sociaux comme Facebook, soucieux d'ajouter de nouvelles fonctionnalités. Vice souligne par ailleurs que de nombreux papas, de nombreuses mamans, ainsi que des grands-parents ont découvert les joies du partage de gifs lors des confinements.
En avril 2020, Giphy avait d'ailleurs annoncé une hausse de 33 % de l'utilisation des gifs par rapport au mois précédent. C'est également cela qui explique que les mêmes gifs ressortent encore et encore. C'est d'ailleurs l'argument qu'avance le journaliste américain Casey Newton, spécialiste des technologies, pour expliquer, en partie, la perte de côté cool du gif : « Je pense que l'une des raisons pour lesquelles les gens pensent que les gifs sont un truc de vieux est que le résultat des recherches sur Twitter fait tout le temps ressortir les six ou sept mêmes et rien d'autre ».
Les gifs sont aussi parfois vus comme une façon un peu paresseuse de répondre, explique à Vice Linda Kaye, professeure de cyber psychologie à l'université Edge Hill (Angleterre). Pour Erika Gajda, productrice de podcasts londonienne citée par Vice, envoyer un gif en réaction à quelque chose ressemble à « une mauvaise tentative de blague, comme si une personne n'était pas assez originale pour trouver quelque chose de drôle toute seule ».
Comme le rappelle Whitney Phillips, « plus il y a de gifs, moins ils sont considérés comme des petits bonbons ou des cadeaux que l'on offre. Désormais, il suffit juste de cliquer sur le bouton de recherche et de taper un mot ».
Rime TAYBOUTA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.