Le besoin de financement brut moyen par mois à 13,4 MMDH au S2    Bliken en Afrique pour contrer la présence russe et chinoise    CAN Beach Soccer : Maroc – CIV, les Eléphants se retirent à cause d'un penalty    Le gouvernement appelle les fonctionnaires à soigner leur tenue vestimentaire    Fabrice Sawegnon. Eye of the Tycoon    ONU : Plus de 60 jeunes marocains participent au programme Future we want    La politique actuelle des visas «abîme» les relations de la France avec le Maghreb    Marhaba 2022 : Plus de 530.000 passagers entrés au Maroc via Tanger Med    Campagne 2021/22: Baisse de 14% de la valeur ajoutée agricole prévisionnelle    Une page héroïque dans l'histoire du Maroc    Gaza: Le bilan des frappes israéliennes monte à 44 morts dont 15 enfants    Les armes crépitent à nouveau dans le Haut-Karabakh    Affaire Pegasus: les services espagnols incapables d'identifier les documents volés    Football: Le Rapide Oued Zem a un nouveau président    Le Raja Casablanca signe le Libérien Peter Wilson    Supercoupe de la CAF: Wydad-Berkane aura-t-il vraiment lieu à Laâyoune?    Haaland ouvre son compteur pour City, United déjà dans le dur    L'option Ammouta se précise ?    Covid-19/Maroc: Voici les régions les plus touchées    La DGAPR explique par rapport à la situation de Souleimane Raissouni    Célébrations Achoura: 17 personnes interpellées dans plusieurs villes du Royaume    Interview. Moudawana: voici ce qu'il faut changer, selon Amina Bouayach    Espagne: arrestation d'un Marocain qui jetait des pierres sur des baigneurs    Les faucons de Lekouassem d'Oulad Frej sont lâchés    Tanjazz est de retour !    Retour des festivités dans les quatre coins du royaume    Entre les Doukkalis et les chevaux, un lien profondément enraciné dans l'histoire    L'apostille de "Dbibina" : quand les Soros-suceurs se mélangent les pinceaux et en paient le prix fort !    Espérance de vie en Afrique : Une longévité inégalée et en demi-teinte de la population    Traite des êtres humains : Simulation d'enquête et de procès entre le Maroc et le Niger    Marrakech : Les espaces verts, refuges « nocturnes » face à la chaleur torride    Casablanca : Avertissements sur la propagation des «chiens errants»    Nouveau roman d'Abderrahim Kamal: Quand des personnages manipulent leurs propres peaux    Casablanca : Lever de rideau sur la 1ère édition du Festival Al Fida national de théâtre    FC Séville : Youssef En-Nesyri persona non grata auprès des supporters    [Vidéo] Usine Auto Hall à Casablanca. Une nouvelle ligne de montage pour les camions Foton    L'AMMC lance son portail Fintech    Les Britanniques reviennent à l'argent liquide pour mieux gérer leurs dépenses    Palestine : Ce que le Maroc accomplit, ce que l'Algérie s'obstine à détruire et instrumentaliser    Renault ElectriCity. Le nouveau fer de lance du losange pour développer sa gamme électrique    Trophée Joan Gamper : démonstration de force du Barça (VIDEO)    Ily se remémore les souvenirs avec son père, Abdelaziz Stati (VIDEO)    Le 22è Festival national du film rend hommage à cinq professionnels du cinéma    L'affaire palestinienne, défouloir d'un PJD moribond    Budget    USA: Le plan de Biden pour le climat et la santé franchit le Sénat après des négociations marathon    Joe Biden dénonce le meurtre de quatre musulmans dans le Nouveau-Mexique    Feux de forêt dans le nord-ouest de l'Espagne : Plus de 4.000 hectares brûlés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Enseignement supérieur : La CNEMEP alerte sur la précarité des étudiants en médecine
Publié dans L'opinion le 12 - 05 - 2022

93,7% des étudiants en médecine, en médecine dentaire et en pharmacie sont insatisfaits des mesures entreprises pour soutenir l'étudiant dans sa vie, selon une nouvelle étude.
La Commission Nationale des Etudiants en Médecine, en Médecine Dentaire et en Pharmacie du Maroc (CNEMEP) vient de dévoiler les résultats de son enquête sur les conditions financières et sociales et l'état de précarité chez les étudiants en médecine, en médecine dentaire et en pharmacie des facultés publiques du Maroc.
Menée auprès de plus de 5300 étudiants à travers le pays, l'enquête a été lancée du 9 avril 2022 au 16 avril 2022. Il en ressort que seulement 18.4% des étudiants bénéficient de la bourse Minhaty. 92% des étudiants se trouvent ainsi dans l'obligation de se diriger vers leurs familles pour participer au financement de leurs études. 64% des étudiants dépendent éventuellement des indemnités et des bourses pour vivre et assurer leurs études, souligne la CNEMEP.
Dans le cadre des conditions actuelles, la majorité des étudiants se sont retrouvés (au cours de ces 12 derniers mois) dans l'obligation de demander de l'aide à leurs familles (78%), ou bien à un ami (38%), de diminuer l'épargne (30%), et incapable de payer le loyer (16%).
Pire, le manque de financement nécessaire et le retard des bourses/indemnités de fonction poussent presque 60% des étudiants à sauter des repas, à renoncer à des soins, et diminue leur hygiène de vie (30%), chose qui touche directement à leur dignité humaine, et implique même une atteinte de leur qualité de vie en général, avec presque 64% des étudiants qui déclarent l'impossibilité de partir en vacances..., déplore la CNEMEP.
Accès difficile au logement, alimentation déséquilibrée
L'étude révèle, par ailleurs, que 50% des étudiants qui paient le loyer y trouvent des difficultés pour en assurer le budget (en moyenne 2584 dirhams). Elle montre aussi que, pour 37% des étudiants, leurs ressources financières ne leur permettent pas de manger à leur faim, 54.36% trouvent que leur budget ne leur permet pas de manger équilibré, et 58% ont modifié leurs habitudes alimentaires. 96% des étudiants déclarent même qu'ils n'ont jamais reçu de repas de gardes aux CHU.
« Cette situation délicate impose aux étudiants de rester presque totalement dépendants de leurs parents et familles en termes de financement (surtout à travers les provisions alimentaires, paiement des transports et logement ainsi qu'en payant les autres charges basiques et nécessaires comme les factures d'eau, électricité, internet...), avec une rare minorité qui demeure complètement indépendante (2.75%) », affirme la CNEMEP. 13% des étudiants ont au moins une personne en charge, note la même source.
Quelles alternatives?
Pour chercher d'autres sources de financement, 55% des étudiants ont déjà recherché une activité rémunérée en parallèle avec les études et stages. Seuls 11% ont pu trouver un travail, souligne l'étude de la CNEMEP qui note que cette situation affecte directement la qualité de leur formation ainsi que leur vie sociale, santé générale et hygiène quotidienne.
Autres constats de l'enquête : 26% des étudiants se trouvent parfois dans l'obligation de renoncer à des produits d'hygiène primaires (savon, nécessaire de toilette...) pour des raisons financières, plus de 81% limitent leurs activités et leur accès aux loisirs à cause des limitations budgétaires et d'absence de milieux dédiés avec des tarifications réduites, et 24% des n'ont pas de pyjama de bloc.
Propositions
Côté recommandations, les étudiants estiment que le montant minimal nécessaire, en vue des dépenses relatives au transport, au logement et à l'alimentation, est de 2706.6 dhs par mois.
Face aux conditions susmentionnées et dans un cadre socio-économique qui évolue très rapidement, 96% des étudiants affirment que les indemnités de fonction actuelles ne sont même pas suffisantes pour avoir un mode de vie minimal correct, d'autant plus qu'ils représentent à peu près le tiers du montant minimal fixé par la loi pour les stagiaires des entreprises.
Ainsi, dans le cadre d'une formation très exigeante et coûteuse, la majorité des étudiants pensent qu'une revue des indemnisations doit être imminente, ainsi que la mise en place de bourses aux étudiants en 1er cycle est indispensable.
Pour conclure, 93,7% des étudiants sont insatisfaits des mesures entreprises pour soutenir l'étudiant dans sa vie, et 98,9% estiment que plus d'efforts doivent être entretenus pour soutenir l'étudiant dans ses dépenses.
A. CHANNAJE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.