Trump blanchi par son ministre, avant la publication du rapport de l'enquête russe    Incendie de la Mosquée Al Aqsa : El Othmani salue le don royal    L'Académie célèbre les 30 ans d'existence de l'option internationale du bac    Celui qui milite pour la parité homme-femme en vêtement    Plan Maroc Vert. 813 nouveaux projets dans le cadre de l'acte II    La durabilité selon Tariq Sijilmassi    Pas besoin d'en savoir plus    Le Maroc et l'Allemagne s'engagent pour le projet DIAF    Michael Kiwanuka au Jazzablanca !    Orange Cyberdefense mise sur le Maroc    Challenge Azura de rugby : Casablanca abrite la 2ème édition    Intelligence artificielle : Peut-on faire confiance aux algorithmes ?    Suicide d'un détenu à la prison de Tétouan    «La digitalisation, un défi majeur pour les petits agriculteurs»    Réunion à Rabat du Comité central de pilotage    Grève des enseignants. Le CNDH relance sa médiation    Venezuela: Maduro juge « illégales » les sanctions américaines contre la Banque centrale    Profession infirmière: Les enjeux de la spécialisation    Culture: « Le Maroc à Abu Dhabi »    L'identité plurielle assumée    Haj 1440 : 750 encadrants pour les pèlerins marocains    Indonésie: L'islam au cœur de la campagne électorale…    Les enseignants des académies prolongent leur grève jusqu'au 25 avril    Dur des portugaises!    Rabat : Violentes échauffourées après le match FAR-RSB    La Fondation BMCE Bank inaugure des unités de préscolaire à Nador    Edito : Notre-Dame la Médina    Taxation des Gafa: Le combat continue    Les camps de Tindouf, à nu    Braquages en série : Les banques visées par des bandits en herbe et d'autres professionnels    Crise des opioïdes : La prescription en chirurgie pointée du doigt    La Nasa révèle une étude capitale pour de futurs voyages interplanétaires    Un Ajax seigneurial et un Barça impérial au dernier carré de la Ligue des champions    Rude épreuve soussie pour le Wydad    CAN U17 : L'EN acculée à franchir le cap camerounais    Nasser Bourita s'entretient à Moscou avec Serguei Lavrov    Stars de la même famille : Les Coppola    Le Festival des Alizés, un rendez-vous exceptionnel à Essaouira    Marrakech célèbre le Mois du patrimoine par une multitude d'activités culturelles et artistiques    Conseil de gouvernement. L'ordre du jour du jeudi    CAN (U17) en Tanzanie: Le Maroc rate la victoire face au Sénégal    Peugeot au tournoi de tennis de Monte-Carlo    La 2e Coupe arabe des clubs portera le nom du roi Mohammed VI    Loi-cadre de l'enseignement : Amzazi et Azziman annoncés chez les conseillers    Bourita : « Le Maroc veut une solution réaliste à la question du Sahara »    Moscou : Bourita rencontre Lavrov    Fayez al-Sarraj : Une guerre en Libye pousserait plus de 800.000 migrants en Europe    Message de soutien et de solidarité de S.M le Roi au Président français    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nota Bene
Souriez, le gouvernement vous protège !
Publié dans L'opinion le 22 - 03 - 2019

Le gouvernement veut venir à bout de l'hémorragie routière. Excellente nouvelle. Quelque 280 radars "intelligents" de détection de vitesse, nouvellement et chèrement acquis, ont été remis à la police et à la gendarmerie pour scruter les routes du pays. Lorsqu'il s'agit de préserver des vies, notre gouvernement ne lésine ni sur les stratégies, ni sur les moyens. Heureux qui comme nous sont si tendrement gouvernés.
Que les mauvaises langues se retiennent ! L'Exécutif ne cherche nullement à renflouer les caisses du Trésor en puisant dans les poches des automobilistes distraits. Pas de procès d'intention SVP et surtout pas de calomnies ! L'intention est autrement plus noble et rien ne sert de chercher à manquer de reconnaissance à un gouvernement aux petits soins.
Il est inutile par exemple de se demander pourquoi l'état de nos routes nationales et secondaires est particulièrement meurtrier sans que cela n'ébranle la fibre humanitaire de nos gouvernants. Pas la peine non plus de chercher à savoir pourquoi nous faisons figure de cancre s'agissant de l'équipement des hôpitaux et autres dispensaires et centres de santé en matériel médical opérationnel et en personnel suffisant. Il serait également de mauvaise foi que de se demander pourquoi dans les hôpitaux publics, les malades doivent-ils attendre des mois, voire des années, avant de pouvoir se faire opérer ou prétendre à une radio, au risque de passer de vie à trépas entre-temps. De la même façon, rien ne sert de se lamenter devant les catastrophiques déficits et classement de notre pays en matière de santé publique. Ni d'ailleurs s'étonner de voir notre système de santé patauger dans la boue au moindre couac (H1N1 en exemple). Ou encore s'apitoyer sur le sort des populations des zones reculées et enclavées, privées des structures médicales les plus basiques...
Si vous pensez que les vies humaines à préserver se trouvent aussi ailleurs que sur les routes, vous vous trompez. Si vous croyez qu'on les retrouve surtout, et en grand nombre, là où elles vont, souvent dans la détresse, à la recherche d'un service public quasiment introuvable, vous faites fausse route. Ne vous hasardez surtout pas à soutenir que les vies visées par les radars rapportent et que les autres relèveraient du "peu importe". N'allez pas chercher midi à 14 heures et croire qu'il y a de la promptitude seulement là où il y a de l'argent à ramasser. Non, nous n'en sommes pas là et le gouvernement traite les contextes et les citoyens sur un pied d'égalité. La preuve !
Certes, personne n'est contre la prévention et personne ne nie que les tares citées plus haut sont structurelles dans notre pays, mais c'est l'absence de cohérence dans l'action publique et la démagogie qui enveloppe souvent les moralités mises en avant qui dérangent et provoquent l'ire des citoyens.
Jamal HAJJAM


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.